AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 amber • high by the beach

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 55
◆ Arrivé(e) le : 21/05/2017
◆ Âge : 31 ans
◆ Métier : Avocate, elle a ouvert son cabinet peu de temps après le début des meurtres
◆ Points : 86
◆ DC : ...on ne juge pas
◆ Avatar : Teresa Palmer


Sujet: amber • high by the beachDim 21 Mai - 20:55

amber charlotte HARRINGTON

◆ Boy, look at you, looking at me
I know you know how I feel ◆



◆ 03/01/1985 - 31 ans
◆ En ville depuis toujours, Amber n'a quitté Fairhope qu'une seule fois lors de sa lune de miel
◆ Américaine
◆ Avocate, elle a ouvert son propre cabinet avec un associé peu de temps après le début des meurtres
◆ Mariée depuis Août 2012, elle se réfugie dans les bras de Simon depuis bientôt dix ans maintenant
◆ Hétéro
◆ Bad Blood
◆ Teresa Palmer

entre les lignes

L'affaire : Elle pensait en profiter pour se faire une réputation, se faire connaître et ainsi pouvoir défendre suspect après suspect, faisant de son mieux pour servir la justice et s'assurer que le véritable coupable se retrouverait finalement derrière les barreaux. Elle était loin de penser que ce serait l'accusation de son propre mari qui parviendrait à attirer l'attention des médias sur son nom. Amber vit passer bon nombre de gros titres, tous plus ridicules les uns que les autres, certains prétextant que le couple était derrière les meurtres, d'autres s'amusant à disséquer leurs vies pour prouver au monde entier qu'ils étaient les coupables idéales. La jeune femme dût alors redoubler d'effort pour ne pas se laisser affecter par les unes, se concentrant sur le sort de son mari, coincé injustement derrière des barreaux alors que sa place était naturellement auprès d'elle. Simon retrouva finalement les bras d'Amber après quelques mois, et leur histoire fut happée aussi rapidement qu'elle fut dévoilée, presque dévorée par le meurtre d'un innocent dans le cimetière de Fairhope, laissant néanmoins un gout amer sur les lèvres des mariés.
Tantôt plébiscitée, tantôt pointée du doigt par les citoyens, Amber est consciente qu'il lui faudra maintenant redoubler d'effort pour faire sa place et ainsi être reconnue par la profession.

Caractère : Amber sait ce qu'elle veut, et ce n'est pas le bonheur. Non, elle a laissé tomber cette quête futile qui ne mène généralement nulle part et qui n'avance personne. Elle vit chaque jour comme il vient, chaque matin plus déterminée que la veille. Elle vit pour ceux qui l'entourent ; son mari, son père, et cet enfant qu'elle espère pouvoir un jour sentir au creux de son ventre. Elle se bat pour eux, juste pour voir les sourires sur leurs visages et l'éclat dans leurs regards. Amber vit aussi pour sa carrière, pour la justice, même si la vie lui a appris qu'être droit ou juste ne signifie pas pour autant être innocent. Elle a fait le choix de pardonner les erreurs des autres, en espérant peut-être avoir un jour la force de se pardonner à elle-même. Amber a repris confiance en elle depuis qu'elle vit avec Simon, retrouvant sa gouaille, son énergie et son sens critique, et se demande parfois où elle serait sans lui, faisant de son mieux pour honorer chaque jour tous les sacrifices qu'il a fait pour elle.

À savoir : Elle s'est fait tatouer trois vagues sur le flanc gauche, et possède un autre tatouage que seul son mari a vu. — Elle a une tache de naissance à l'intérieur de la cuisse gauche qui ressemble à s'y méprendre à un ciel étoilé. — Son père écrivait et illustrait des livres pour enfants. Il a consacré un ouvrage aux aventures d'une petite fille tellement attirée par la mer qu'elle finit par se laisser porter par les vagues pour arriver dans un monde enchanté. — Son frère aîné a quitté le domicile familial à sa majorité et n'a plus jamais repris contact avec le reste de la famille. Amber ignore toujours la raison de ce départ précipité, et se surprend parfois à imaginer ce qu'il est devenu. — Préférant le silence dans la plupart des circonstances, Amber apprécie uniquement les airs mélancoliques de Lana Del Rey, qu'elle écoute en boucle en observant la mer. Un vrai cliché, qu'elle assume parfaitement. — Amber est très mauvaise conductrice, mais qu'on ne vienne surtout pas lui dire que c'est sa condition de femme ou sa blondeur qui sont à l'origine de ses maladresses. — Elle participe activement à la vie de plusieurs associations et se rend régulièrement à la rencontre des personnes dans le besoin. — Elle a rédigé une première ébauche d'autobiographie qu'elle dissimule dans un coin de son bureau, retraçant les épreuves qu'elle a dû traverser après le départ de son frère mais n'a jamais osé l'envoyer à un éditeur pour le moment. — Elle garde un revolver dans sa table de chevet depuis sa majorité. — Simon et elle essaient d'avoir un enfant depuis bientôt deux ans maintenant.



derrière l'écran

Pseudo : siffle
Âge : toujours cinq ans dans ma tête, rarement plus zen
Déjà un compte ici ? : ...Je ne vais même pas répondre.
Code du règlement : OK by Tobias
Où avez-vous connu le forum ? :  whislte
Un commentaire ? : Clitorine is in da house les gens hoho

© potterbird
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t1016-amber-o-high-by-the-beach#34877

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 55
◆ Arrivé(e) le : 21/05/2017
◆ Âge : 31 ans
◆ Métier : Avocate, elle a ouvert son cabinet peu de temps après le début des meurtres
◆ Points : 86
◆ DC : ...on ne juge pas
◆ Avatar : Teresa Palmer


Sujet: Re: amber • high by the beachDim 21 Mai - 20:56

once upon a book

◆ peace by vengeance brings the end ◆


For her the ocean was more than a dream,
it was a place she needed to visit to find herself.
And when she returned to the city,
you could see the sun in her eyes, the wind in her hair,
and taste the infinite salt on her lips.



Elle tenait l’ouvrage entre ses mains, tournant chaque page avec précaution, prenant soin de son nouveau trésor. Elle dévorait chaque mot, découvrant chaque syllabe, consciente que son père l’observait du coin de l’oeil pour guetter la moindre de ses réactions ; soucieux. Benjamin Collins avait l’habitude de faire lire ses histoires à sa cadette, espérant obtenir une critique constructive de la principale intéressée avant de soumettre le manuscrit final à son éditeur, incapable d’empêcher la vérité de s’échapper des lèvres de l’enfant. Amber appréciait l’exercice, se prêtant au jeu sans la moindre difficulté, rendant son jugement en oubliant parfois d’y mettre les formes ; impartiale. Son père se souvenait encore des mots qu’elle avait parfois employé, ayant bien du mal à se défaire de certaines remarques. Il y avait eu la fois où elle n’avait même pas atteint la moitié de l’histoire, se hissant sur ses deux jambes pour regagner le salon où sa mère ne l’ennuierait pas avec des récits à dormir debout. Et puis il y avait eu le jour où elle avait levé les yeux au ciel à l’heure du dénouement, agacée de relire ce qu’elle avait pourtant déjà croisé mille fois aux détours d’autres contes. « Pourquoi est-ce qu’elle partirait avec lui ? Il ne lui a servi à rien tout au long de l’histoire, elle pouvait très bien s’en passer pour le reste de sa vie aussi. » Ce qui n’avait pas manqué de faire sourire Benjamin, l’homme se remettant au travail une fois son public disparu.

Mais ce jour-là, elle n’avait pas bougé, se mordant la lèvre, assise au bord de son lit. Ses doigts fins s’agrippaient fermement à l’histoire, l’enfant rêvant de pouvoir rejoindre l’héroïne qui s’était laissée porter par les vagues pour finalement arriver dans un monde merveilleux où les arbres étaient cent fois plus grands, où on pouvait chevaucher les oiseaux et où la tristesse n’existait pas. Elle aurait voulu monter les escaliers du gigantesque palais fait d’ivoire et d’or avant de goûter aux fruits multicolores qui auraient pu lui donner le pouvoir de faire danser les étoiles. La fin lui avait alors laissé une drôle d’impression, la mélancolie la regagnant l’espace d’un instant, tandis qu’elle refermait l’ouvrage pour le serrer contre elle. Elle n’avait pas besoin qu’on lui explique ; elle avait compris d’elle-même, du haut de ses huit petites années, que la vie était parfois injuste, mais qu’il fallait malgré tout s’y accrocher. Elle se leva, déposant au passage un baiser sur la joue de son père qui attendait patiemment que le verdict tombe. « J'aime bien cette histoire. Ne change rien, elle est parfaite comme ça. » Amber rangea cette nouvelle perle avec les autres, avant d’aller observer le rivage. Avec un peu de chance, elle finirait par fuir elle aussi, par disparaitre à l’horizon, bercée par les vagues.

——————


Un, deux, trois… Elle se demandait combien de femmes étaient en train de faire la même chose aux quatre coins du pays. Aux quatre coins du globe. Elle n’était certainement pas la seule. Il y en avait d’autres, comme elle, aussi belles, aussi froissées, l’éclat de leur sourire terni, souillé. Elles étaient sans doute nombreuses à tendre les bras pour mieux se faire arracher le coeur, à attendre que l’heure tourne, que le rideau de la nuit vienne les recouvrir. Il n’y avait que lorsqu’il faisait nuit qu’Amber parvenait à s’apaiser, trouvant du réconfort dans la solitude, dans l’absence. Les ouvrages de son père ne se vendaient plus aussi bien et sa mère n’avait plus la force de se rendre au travail depuis que Tristan, leur fils aîné, était parti sans laisser de traces. Alors Amber avait été forcée de trouver un moyen de payer ses études, son loyer, le peu de nourriture qu’elle mettait dans son frigo pour tenir, les transports, les assurances… Elle avait bien essayé de travailler après les cours, mais elle devait alors renoncer au sommeil et elle finissait par s’endormir sur les bancs de la fac, sa crinière blonde se mêlant à ses stylos et ses feuilles blanches sur son coin de table. Elle avait fait de son mieux, vraiment. Elle avait même vendu les bijoux que sa mère ne portait plus, la pauvre femme rongée par le chagrin refusant catégoriquement de singer le bonheur. De ces pierres précieuses, Amber n’avait pas tiré grand chose, à peine de quoi tenir quelques semaines avant que le cauchemar ne recommence. Tant pis. Il y en avait d’autres qui faisaient la même chose aux quatre coins du pays et du monde, il y en avait forcément d’autres, elle le savait ; et quelque part, elle se sentait déjà moins seule.

Amber se releva, tirant sur sa jupe, la remettant en place, comme si rien ne s’était produit, les plis du tissu ne trahissant aucunement le crime qui venait d’être commis. Un, deux, trois, elle devait recompter les billets qu’on venait de poser au bout de son lit sans un regard, le cliquetis d’une ceinture pour seul dialogue. Parfois, elle devait se pencher pour ramasser les coupures qu’on avait jeté sur le sol ; quand on acceptait de la payer. Parfois, elle ne se relevait pas avant le lendemain matin, abattue ; usée. Parfois, elle se demandait si on l’avait touchée avant, si on l’avait au moins effleurée sans la brusquer, si on l’avait aimée simplement pour la beauté du geste et non pour ce qu’on pouvait en tirer. Mais elle n’avait pas le temps de se questionner, la vie la reprenant bien vite en otage, les factures s’accumulant, tant et si bien qu’elle finit par se dire qu’elle n’en verrait jamais le bout, que ce goût sur ses lèvres ne la quitterait jamais. Seul l’air salé de la mer parvenait à la soulager.

——————


Elle porta le café jusqu’à ses lèvres, fixant la photo qui faisait la une des journaux ce matin-là. Le visage avait beau être flou, mal dessiné, elle l’aurait reconnu entre mille. Elle se souvenait encore de l’été où elle l’avait rencontré, franchissant naïvement la porte de son salon pour prendre quelques renseignements, s’autorisant un écart, un seul, pour tenir. Elle lui avait expliqué son projet, relevant doucement le tissu de son débardeur pour lui montrer la peau intacte qu’elle savait pourtant abimée. Elle voulait qu’il lui dessine des vagues, suffisamment nombreuses pour qu’elles puissent l’emmener ailleurs, qu’elle puisse quitter cette ville. « C’est une histoire que mon père a écrite. » Elle se contenta des grandes lignes, préférant continuer de parler pour ne pas se concentrer sur la douleur qui lui martelait les côtes. « Au final, la petite se réveille sur la plage. C’était juste un rêve, mais elle retourne voir la mer tous les soirs, au cas où. » Un songe qu’elle voulait immortaliser.

Elle se souvenait encore du jour où il avait poussé sa porte, où il l’avait trouvée avec un autre, où elle avait conclu qu’il refuserait de la revoir, jusqu’à ce qu’ils se croisent sur la plage et qu’elle se confie à ses bras plutôt qu’aux vagues. Elle revoyait les bleus qui avaient couvert son visage après qu’on l’ait passé à tabac pour avoir déjoué les plans de quelques caïds. Elle n’avait aucun mal à le revoir à ses côtés dans leur nouvel appartement bien plus spacieux que ce dont ils avaient l’habitude, aucune difficulté à songer à la robe blanche qu’elle avait porté le jour de leur mariage, à leurs étreintes alors qu’ils venaient d’acheter leur maison et qu’ils n’avaient pas encore suffisamment de meubles pour faire taire l’écho qui régnait autour d’eux.

Amber reposa la tasse, la poussant du revers de la main. Le café n’avait plus le même goût quand il n’était pas partagé. Elle replia le journal, consciente que c’était aujourd’hui que tout se jouerait. Qu’il comptait sur elle, qu’il lui faisait confiance pour pouvoir le sortir de prison. Elle n’avait pas eu trop de peine à établir sa défense, les éléments sur lesquels la police s’était basée étant suffisamment bancals pour qu’elle puisse parvenir à ses fins. Gaucher? N’importe qui pouvait l’être. Tatoueur? Il était doué pour écrire sur les corps des vivants avec un appareil adapté, pas pour mutiler les morts. Ses dessins sur deux victimes? Après tout, c’était son métier. Et il n’était pas le seul tatoueur en ville, ce n’était pas un argument valable. Le seul point noir de ce procès, c’était l’ancien salon de Simon qui était parti en fumée ; la police avait décrété que Simon avait sûrement cherché à faire disparaitre les preuves de ses futurs crimes, et il n’avait pas su expliquer ce qui s’était produit. Mais Amber avait tout prévu, se munissant des preuves de l’assurance qui avait conclu à une fuite de gaz en raison des installations vétustes qui n’avaient pas été vérifiées depuis plusieurs années. Elle n'avait plus qu'à mettre l'assemblée devant le fait accompli, et Simon serait bientôt de retour. Si elle se débrouillait bien, plus rien ne retiendrait son mari de rentrer à la maison, elle n'aurait plus froid, elle ne serait plus seule au milieu de leurs draps ; et son café retrouverait toute sa saveur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t1016-amber-o-high-by-the-beach#34877

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 51
◆ Arrivé(e) le : 21/05/2017
◆ Âge : 37 ans
◆ Métier : ancien tatoueur récemment sorti de prison, officiellement sans emploi
◆ Points : 70
◆ DC : après dix on arrête de compter non ?
◆ Avatar : Charlie Hunnam


Sujet: Re: amber • high by the beachDim 21 Mai - 21:01

brille brille brille brille hero1 hero1 hero1 hero1
ma femme
*repart*
spy

_________________
"When I hold The warmth of your body There is nobody That I'd rather hold, Shattered and cold, The tip of your tongue, The top of your lungs, Is making me crazy..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t1015-o-been-trying-hard-not-to-get-into-trouble-but-i-got-a-war-in-my-mind


avatar

◆ Manuscrits : 4476
◆ Arrivé(e) le : 05/08/2015
◆ Âge : 24
◆ Assoc. des Victimes : Membre
◆ Métier : Elève policière
◆ Points : 1170
◆ DC : Aiden, James, Sean, Charlie, Nathan
◆ Avatar : Willa Holland


Sujet: Re: amber • high by the beachDim 21 Mai - 21:02

Encore une fois bienvenue chez toi   hehe1 brille

_________________

screaming at the ones we love
like we forget who we can trust
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t248-whirlwind

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 400
◆ Arrivé(e) le : 15/02/2017
◆ Âge : 33 ans
◆ Métier : Journaliste pour le Fairhope Tribune (aux bords du licenciement)
◆ Points : 172
◆ DC : n/a
◆ Avatar : Ben Barnes


Sujet: Re: amber • high by the beachDim 21 Mai - 22:24

Teresa excited
Rebienvenue !

_________________

LIABILITY
They say, "You're a little much for me, you're a liability, you're a little much for me". So they pull back, make other plans, I understand, I'm a liability. Get you wild, make you leave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t945-oscar-gold-jewelry-shining-so-bright-strawberry-champagne-on-ice#31276


avatar

◆ Manuscrits : 3858
◆ Arrivé(e) le : 03/09/2015
◆ Âge : 28 ans
◆ Métier : Lieutenant de police
◆ Points : 4122
◆ DC : Sacha
◆ Avatar : Kate Mara


Sujet: Re: amber • high by the beachLun 22 Mai - 0:35

Oh oui Teresa, qu'est ce que je l'aime, qu'est ce qu'elle est belle bave
Re-Bienvenue excited

_________________


Shandra O. SarmoiseLieutenant de Police
Je suis ici depuis mon enfance, et je vois bien que ma ville autrefois calme, n'est plus le même havre de paix qu'autrefois. La faute à ce poète de malheur. Serais-je celle qui réussira à lui mettre la main dessus ? Je ne sais pas, mais j'ai déjà passé trois ans de ma vie à lui courir après, je suis prête à faire encore bien plus même si cela doit me ronger jusqu'à l'os.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t299-shandra-olivia-sarmoise-is-here

fonda - lost in the fire

avatar

◆ Manuscrits : 6416
◆ Arrivé(e) le : 15/03/2015
◆ Âge : 32 ans
◆ Décédé le : 3 Mars 2016, suite à une altercation avec les forces de police
◆ Métier : ancien biographe et parolier puis secrétaire
◆ Points : 720
◆ DC : Adam,Pete,Micha & Tutur
◆ Avatar : Tree Pace


Sujet: Re: amber • high by the beachLun 22 Mai - 10:41

siffle siffle siffle


congratulations !



Félicitations, te voilà officiellement validé(e) ! Tu vas donc pouvoir déambuler dans les rues de la ville comme bon te semble. Sauf si tu crains de tomber sur une plume particulièrement... Inspirée.

Mais puisque tu respires encore, il est temps de t'occuper de toute la paperasse un peu ennuyeuse auprès des autorités locales. Ainsi, tu peux commencer par recenser ton métier avant de te trouver un logement.

Tu peux ensuite ouvrir ton répertoire afin de créer des liens avec les autres personnages ou poster dans les demandes de rp pour te trouver un premier partenaire de jeu.

Si tu as été validé(e) avant le 15 du mois en cours, sache qu'il faudra également songer à te recenser pour ce mois-ci.

Dans tous les cas, le staff reste à ta disposition pour la moindre question et te souhaite de passer d'agréables moments sur le forum.

N'oublie pas de rester sur tes gardes... Sait-on jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t83-i-slithered-here-from-eden http://potterbird.livejournal.com

bad blood - génie de la cb

avatar

◆ Manuscrits : 1961
◆ Arrivé(e) le : 13/11/2016
◆ Âge : 46 ans
◆ Métier : ancien médecin légiste
◆ Points : 1614
◆ DC : Emily
◆ Avatar : Jon Hamm


Sujet: Re: amber • high by the beachLun 22 Mai - 12:38

J'arrive après validation mais Re-Bienvenue ! a

C'est une super jolie histoire, je trouve. :aw:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t884-seth-coleman#28384

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 203
◆ Arrivé(e) le : 31/10/2016
◆ Âge : 30 ans
◆ Assoc. des Victimes : simple membre, et même pas par bonté d'âme.
◆ Métier : boulangère douée et impliquée, fouineuse à ses heures perdues, ancienne journaliste radio déchue.
◆ Points : 247
◆ Avatar : Jenna Coleman


Sujet: Re: amber • high by the beachLun 22 Mai - 19:24

Ohh, j'ai hâte de voir Amber en action, elle a l'air très intéressante brille
Rebienvenue chez toi chère Clitorine siffle :luv: :luv:

_________________

le temps est assassin et emporte avec lui
les rires des enfants
et les mistrals gagnants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t879-alba-the-path-to-heaven-runs-through-miles-of-clouded-hell
 

amber • high by the beach

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» just wanna get high by the beach.
» [CXL] Palm City - aménagement part 1 - Maria Beach
» 2010 - Amber Stanhope - No Ennui. Just Me!
» 2010 - Amber Stanhope - Steamrolled
» [News] GOLDORAK O.V. Terre Alcor (High Dream) 2008.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: get ourselves back home :: manuscrits :: romans publiés-