AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 one for the money, two for the show

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité


 Invité


Sujet: one for the money, two for the showVen 18 Aoû - 9:59

keith william schneider

◆ well you can do anything but lay off of my blue suede shoes ◆



◆ 07/03/1970 - 47 ans
◆ En ville depuis Juil. 2014
◆ Né au Texas, Keith a grandi des les rues de la Big Apple avant de passer une partie de ses jeunes années à vadrouiller à travers le pays - il n'a jamais rencontré plus américain que lui. 
◆ Agent Immobilier
◆ Il ne sait jamais vraiment s'il est en couple ou non, c'est souvent quand on le trouve dans le lit de quelqu'un d'autre qu'il réalise qu'il n'était pas célibataire. Toutes ces histoires ne sont pas faites pour lui.
◆ Au diable les préférences, hommes ou femmes, du moment que le regard de ses conquêtes transpirent l'admiration.
◆ Bad Blood
◆ Jeffrey Dean Morgan

entre les lignes

L'affaire : Son gagne-pain, la raison pour laquelle il a fini par se payer la voiture de ses rêves tandis qu'il réside en bord de mer. S'il pouvait rencontrer le Poète en personne et lui serrer la main avant de lui offrir un verre de whisky sur sa terrasse, il n'hésiterait pas à le faire avec un sourire sincère accroché à ses lèvres. S'il en avait l'occasion, il remercierait le fou qui s'amuse à torturer les esprits et à mutiler les corps de la ville, tant il a gagné en notoriété depuis qu'il s'est installé à Fairhope. Les demeures se libèrent avec une facilité déconcertante, tandis que certains seraient prêts à vendre tout ce qu'ils ont de plus cher pour venir arpenter les rues de cette ville dans l'espoir de comprendre ce qu'il s'y passe, s'offrant le luxe de frissonner sur le chemin du boulot en se demandant si le Poète n'est pas tout simplement au coin de la rue. Mais ce que Keith apprécie particulièrement dans ce coin d'Alabama, ce sont les maisons et les appartements où le sang des victimes s'est déversé, où il faudra faire preuve de génie pour faire craquer Monsieur et Madame Tout-Le-Monde et leur faire croire que cette ancienne scène de crime représente tout ce dont il rêvait. Particulièrement doué, le business de Keith n'a donc jamais été aussi florissant, et il ne doit son succès qu'à lui-même - et au Poète. Mais maintenant que son coéquipier le laisse tomber en abandonnant ses victimes dans des lieux publics, Keith est presque vexé. Et c'est rarement une bonne chose...

Caractère : Le problème de Keith, c'est qu'il ne se soucie de rien ni de personne. À part peut-être ses parents, mais ça n'a visiblement pas été d'une grande aide. Fils unique, élevé selon des principes et des valeurs particulièrement égoïstes, Keith a toujours considéré qu'il irait loin sans jamais vraiment douter de quoi que ce soit. Il ne s'intéresse à personne s'il ne peut pas en tirer une valeur ajoutée, n'apprécie pas la compagnie d'individus faibles, timides ou silencieux. Keith n'a pas vraiment de filtre, sa franchise frôlant parfois le mépris. Il n'a jamais eu à se battre pour obtenir quoi que ce soit, ses parents l'ayant toujours chéri suffisamment. Mais il faut bien avouer que Keith possède tout de même un certain charme, une gouaille sans égale, un sourire qui en fait céder plus d'un quand il s'agit de clore une vente et faire rentrer l'argent. Commercial jusqu'au bout des ongles, il parviendrait à vendre sa mère s'il le souhaitait, et ses arguments en font généralement céder plus d'un. Sans quoi il ne serait tout simplement pas là.

À savoir : Le whisky et la bière sont ses alcools de prédilection, il s'autorise toujours un verre ou deux en fin de journée, le gout de la liqueur se perdant entre quelques inspirations toxiques de nicotine. — Fan d'Elvis Presley et de Nirvana, les enceintes de sa décapotable crachent rarement d'autres morceaux que ceux de ses artistes favoris. — Il sait qu'il a une fille quelque part sur le territoire américain qu'il a déjà eu l'occasion de rencontrer plusieurs fois ; il ne se souvient aucunement de son prénom ni de son âge, et ne lui a plus rien envoyé à Noël depuis suffisamment longtemps pour qu'elle l'ait oublié à son tour. — Fervent défenseur du port d'arme, Keith possède plusieurs armes à feu qu'il affectionne particulièrement, s'entraîne fréquemment, et s'arrange pour assister à chaque meeting important de la National Rifle Association. — Il n'a d'estime que pour lui-même et n'est jamais tombé amoureux. — S'il était loin d'être un exemple étant plus jeune, il a évité la prison grâce à l'influence de son père. L'âge a fini par l'assagir. — Il appelle sa mère tous les Dimanche soirs sans aucune exception et passe plusieurs heures au téléphone avec elle. — Il raffole du beurre de cacahuètes et doit faire des efforts considérables pour s'en passer ne serait-ce que pour une seule journée. — Il n'a jamais quitté le territoire américain, et refuse catégoriquement d'aller voir ailleurs ; son pays est déjà suffisamment vaste et riche pour qu'il aille découvrir ce qui se passe à l'autre bout du monde.



derrière l'écran

Pseudo : pottermouette  whislte
Âge : je ne le divulgue plus, c'est devenu honteux
Déjà un compte ici ? : euh... maybe?
Code du règlement :  hihi  hihi  hihi
Où avez-vous connu le forum ? : une illumination
Un commentaire ? : Chloe n'est plus, son compte est remplacé par le très agréable Keith, je sens que ça va envoyer du lourd  stach  stach

©️ potterbird
Revenir en haut Aller en bas

Invité


 Invité


Sujet: Re: one for the money, two for the showVen 18 Aoû - 10:01

once upon a book

◆ load up on guns and bring your friends ◆


La cuillère qu'il avait dans la bouche était en argent, la même certainement qu'il portait autrefois jusqu'à ses lèvres alors qu'il était à peine en âge de tituber entre les jupes de sa mère. Il s'était habitué au métal, à la salle à manger quasiment vide qui n'était plus remplie qu'à de rares occasions, à la table en bois massif que sa mère entretenait régulièrement à grand renfort de cire et autres produits ménagers dont il ne supportait pas l'odeur. Quelques domestiques trainaient encore dans les parages, de nouvelles têtes que Keith n'appréciait guère, qui lui faisaient regretter celles et ceux qui l'avaient élevé.

Sa mère restait interdite, face à lui, le couvert à sa droite pour l'instant inoccupé. William Schneider s'installait toujours en bout de table, toujours une demi heure après qu'on l'ait invité à le faire, ne prenant même pas la peine de s'excuser ou de saluer ceux qui voulaient bien se joindre à lui ce jour-là. C'était normal ; il était occupé, il était important et très demandé, toujours au bout du fil ou distrait par un email ou un employé incapable de faire son boulot correctement qu'il se devait de renvoyer sur le champs. Ça ne choquait personne. Après tout, à quoi bon se révolter ? William Schneider avait acheté ce manoir, il avait même hérité de l'argenterie de sa grand-mère, en faisait profiter sa femme et sa progéniture, il les entretenait depuis qu'ils avaient eu l'audace de lui gâcher la vie, ils n'allaient tout de même pas se plaindre ? Ils n'avaient jamais osé, par respect ou par pure admiration sans doute. William avait ce charisme, cette poigne dont Keith avait toujours rêvé d'hériter. Homme politique, il n'était pas connu du grand public ; il travaillait dans l'ombre, proches de sénateurs et d'autres crapules qu'il conviait souvent autour de cette même table. Keith avait surpris quelques discussions, à l'époque où il avait été encore en âge de s'installer sur les genoux de son géniteur, assommé par les vapeurs de whisky et de gros cigares, comprenant à peine ce que les hommes se disaient, appréciant que son père vienne à son secours quand Mrs Schneider insistait pour que Keith regagne son lit. « Il faut bien que ce gamin apprenne à devenir un homme, Kathrin. », argumentait-il généralement sans un regard à l'intention de celle qu'il avait épousé.

William Schneider avait aussi quelques maîtresses, des femmes plus jeunes qui vivaient des absences de Monsieur, qui l'attendaient sagement aux quatre coins du monde, qui savaient exactement où était leur place. Elles n'hériteraient de rien, et elles étaient mises au courant ; cela leur donnait une raison de moins d'assassiner Mr Schneider. « Trouve-toi une femme qui ne fait pas de vague, une dont tu n'auras pas honte en société. Garde-là précieusement. Et puis, les autres... » William n'avait pas eu besoin de faire de dessin à l'adolescent, qui avait quitté le bureau de son père en souriant. Ce dernier était toujours de bon conseil, et Keith avait même fini par le prendre au mot à trois reprises. Des fiançailles qui s'étaient toujours terminées dans le drame et les larmes, des coussins qu'on lui avait jeté à la figure et des cris qui ne l'avaient même pas affecté. Trois fiancés qui n'avaient pas eu la patience ni la classe de Kathrin qui dégustait silencieusement le vin que son mari avait choisi pour eux ce soir-là, son regard un peu perdu dans le décor qui semblait se ternir de jour en jour. Elle s'absentait parfois, noyée dans ses pensées, et Keith se demandait si elle parvenait à se souvenir pourquoi et dans quelles circonstances elle était tombée amoureuse de l'homme avec qui elle partageait sa vie. Elle n'avait jamais laissé place à la tristesse ou à la mélancolie entre les murs de leur demeure, concentrée sur son fils, sur son dynamisme qui le destinait déjà à accomplir de grandes choses, sur les traits de son visage qui ressemblaient davantage à ceux de William avec les années.

« Comment va la vie à... » Keith sourit, s'essuyant le bord des lèvres à l'aide du mouchoir brodé à ses initiales. « Fairhope. » Elle ne se souvenait jamais du nom de cette ville minuscule ; sûrement parce que rien n'était juste entre ces murs, et que l'espoir ici était vain. Keith lui dressa alors la liste des victimes, des meurtres dans les lieux publics, des habitants qui désertaient et des dizaines de maisons qui se libéraient, tandis que d'autres venaient des quatre coins du monde pour s'installer dans les rues ensanglantées de cette ville par ailleurs plutôt banale. Il hésitait même à racheter plusieurs propriétés pour les transformer en AirBnb et ainsi multiplier ses bénéfices sur le dos des cadavres qui fleurissaient un peu partout près de chez lui. Kathrin fut à peine plus expressive que d'ordinaire, son rouge à lèvres tachant le bord de son verre. « Ton père est fier de toi. »

Le compliment lui allait droit au coeur.


Revenir en haut Aller en bas


avatar

◆ Manuscrits : 4795
◆ Arrivé(e) le : 05/08/2015
◆ Âge : 24
◆ Assoc. des Victimes : Membre
◆ Métier : Elève policière
◆ Points : 1196
◆ DC : Aiden, James, Sean, Charlie, Nathan
◆ Avatar : Willa Holland


Sujet: Re: one for the money, two for the showVen 18 Aoû - 10:22

Tu connais la chanson, bienvenue chez toi :luv:

Amuse-toi bien avec celui-là bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t248-whirlwind


avatar

◆ Manuscrits : 2364
◆ Arrivé(e) le : 12/04/2015
◆ Âge : 28 ans
◆ Métier : détective, promu en décembre 2015
◆ Points : 237
◆ DC : Désirée, Ruby, Jonathan, Jacob, Eva & Simon
◆ Avatar : Jesse Williams


Sujet: Re: one for the money, two for the showVen 18 Aoû - 12:51

Honteux indeed siffle
Plus sérieusement rebienvenue à la maison chef :luv:

_________________
"Trouble on my left, trouble on my right, I've been facing trouble almost all my life... My sweet love, won't you pull me through?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t80-dear-old-world-is-it-too-late-to-get-a-refund http://aesthetics-blue.tumblr.com/

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 50
◆ Arrivé(e) le : 10/08/2017
◆ Âge : 35 ans
◆ Points : 75
◆ Avatar : Boyd Holbrook


Sujet: Re: one for the money, two for the showVen 18 Aoû - 13:47

Ouh ce choix brille
re bienvenue, encore, encore, encore :wow:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 1822
◆ Arrivé(e) le : 13/11/2016
◆ Âge : 28 ans
◆ Assoc. des Victimes : Membre
◆ Métier : Professeure des écoles (5th grade)
◆ Points : 1932
◆ DC : Caroline R. Walker
◆ Avatar : Margot Robbie


Sujet: Re: one for the money, two for the showVen 18 Aoû - 13:55

Ce speudo de la perfection je uu

Re bienvenue chez toi ! Hâte d'en savoir plus sur ce nouveau personnage sherlock
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t885-amelia-j-williams-diamond-heart#28183 https://scarjohnsson.tumblr.com/


avatar

◆ Manuscrits : 3920
◆ Arrivé(e) le : 03/09/2015
◆ Âge : 28 ans
◆ Métier : Lieutenant de police
◆ Points : 4220
◆ DC : Sacha
◆ Avatar : Kate Mara


Sujet: Re: one for the money, two for the showVen 18 Aoû - 19:53

Re-Bienvenue :)

_________________


Shandra O. SarmoiseLieutenant de Police
Je suis ici depuis mon enfance, et je vois bien que ma ville autrefois calme, n'est plus le même havre de paix qu'autrefois. La faute à ce poète de malheur. Serais-je celle qui réussira à lui mettre la main dessus ? Je ne sais pas, mais j'ai déjà passé trois ans de ma vie à lui courir après, je suis prête à faire encore bien plus même si cela doit me ronger jusqu'à l'os.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t299-shandra-olivia-sarmoise-is-here

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 340
◆ Arrivé(e) le : 31/10/2016
◆ Âge : 31 ans (15/08/85)
◆ Assoc. des Victimes : simple membre, et même pas par bonté d'âme.
◆ Métier : boulangère douée et impliquée, fouineuse à ses heures perdues, ancienne journaliste radio déchue.
◆ Points : 389
◆ DC : Nola
◆ Avatar : Jenna Coleman


Sujet: Re: one for the money, two for the showSam 19 Aoû - 15:04

Bienvenue chez toi edgy brille ananas bave
J'ai hâte de découvrir ce que tu nous prépares avec ce nouveau perso heh

_________________

One track mind one track heart If I fail I'll fall apart Maybe it is all a test Cause I feel like I'm the worst So I always act like I'm the best
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t879-alba-the-path-to-heaven-runs-through-miles-of-clouded-hell

fonda - lost in the fire

avatar

◆ Manuscrits : 6621
◆ Arrivé(e) le : 15/03/2015
◆ Âge : 32 ans
◆ Décédé le : 3 Mars 2016, suite à une altercation avec les forces de police
◆ Métier : ancien biographe et parolier puis secrétaire
◆ Points : 720
◆ DC : Adam,Pete,Micha & Tutur
◆ Avatar : Tree Pace


Sujet: Re: one for the money, two for the showJeu 24 Aoû - 2:42

siffle siffle siffle siffle


congratulations !



Félicitations, te voilà officiellement validé(e) ! Tu vas donc pouvoir déambuler dans les rues de la ville comme bon te semble. Sauf si tu crains de tomber sur une plume particulièrement... Inspirée.

Mais puisque tu respires encore, il est temps de t'occuper de toute la paperasse un peu ennuyeuse auprès des autorités locales. Ainsi, tu peux commencer par recenser ton métier avant de te trouver un logement.

Tu peux ensuite ouvrir ton répertoire afin de créer des liens avec les autres personnages ou poster dans les demandes de rp pour te trouver un premier partenaire de jeu.

Si tu as été validé(e) avant le 15 du mois en cours, sache qu'il faudra également songer à te recenser pour ce mois-ci.

Dans tous les cas, le staff reste à ta disposition pour la moindre question et te souhaite de passer d'agréables moments sur le forum.

N'oublie pas de rester sur tes gardes... Sait-on jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t83-i-slithered-here-from-eden http://potterbird.livejournal.com
 

one for the money, two for the show

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 48th Amusement Machine Show
» [Salon] Toulouse GAME SHOW 27-28 Novembre 2010.
» Montreux Miniatures Show 5 et 6 décembre 2009
» TV show king party sur Wii
» Micromania Games Show (nocturne)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: in the den :: archives :: manuscrits abandonnés-