AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Whirlwind

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar

◆ Manuscrits : 4849
◆ Arrivé(e) le : 05/08/2015
◆ Âge : 24
◆ Assoc. des Victimes : Membre
◆ Métier : Elève policière
◆ Points : 1230
◆ DC : Aiden, James, Sean, Charlie, Nathan
◆ Avatar : Willa Holland


Sujet: WhirlwindMer 5 Aoû - 15:12

R. Willow Hall

◆ Is someone getting the best of you? ◆



◆ 07/08/1992 - 23 ans
◆ En ville depuis toujours
◆ Nationalité: Américaine
◆ Métier: En formation policière à Fairhope
◆ Situation matrimoniale: Célibataire
◆ Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
◆ Groupe: These streets
◆ Célébrité sur l'avatar: Willa Holland

entre les lignes

L'affaire : Pour l'instant, elle attend. Elle apprend. Elle progresse. Un jour, elle sera capable de défendre les autres contre ce psychopathe. L'affaire, ça a été personnel dès le départ. La deuxième victime était son petit ami. Après quelques temps de décadence et après avoir perdu pied, elle a rebondi et est à présent élève policière en formation à Fairhope. Elle ne quitte presque jamais les locaux, pour l'instant, mais elle ne perd pas patience. Elle attend son heure, elle surveille, elle se renseigne. Chaque victime ravive ses propres blessures, mais elle les panse et se tourne vers l'avenir avec, au coin des lèvres, l'ébauche d'un sourire.

Caractère : Observatrice – Rancunière – Nerveuse – Mauvaise perdante – Passionnée – Attentive – Joviale – Obsessionnelle – Honnête – Affectueuse – Déterminée – Protectrice – Possessive – Incertaine – Sportive – Cynique – Émotive – Discrète – Concentrée – Impulsive – Indépendante – Anxieuse – Maniaque – Obstinée – Secrète – Revancharde – Vigilante – Blessée – Têtue – Énergique – Casse-cou

À savoir : - Elle a eu sa période 'cheveux blonds, veste et bottes en cuir'
Elle pourrait se nourrir exclusivement de pâtes
- De temps à autre, elle pense très fort « Je sais que vous êtes là. » au cas où quelqu'un lirait dans son esprit.
- Elle se ronge les ongles dès qu'elle s'ennuie.
- Elle est allergique aux piqûres de moustique.
- Elle a un tatouage de ballon rouge sur l'intérieur du poignet droit.
- Elle croit à une forme de vie après la mort.
- Après la mort de sa mère, elle a arrêté de parler pendant 8 mois.
- Elle est en froid avec son père depuis des années.
- Il est le seul à l'appeler par son premier prénom depuis que sa mère est morte.



derrière l'écran

Pseudo :Ixaryx
Âge : 20
Déjà un compte ici ? : Yep, un type en jaune, plutôt équilibré.
Code du règlement : OK by Toto.
Où avez-vous connu le forum ? : Top-site.
Un commentaire ? : /

© potterbird
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t248-whirlwind


avatar

◆ Manuscrits : 4849
◆ Arrivé(e) le : 05/08/2015
◆ Âge : 24
◆ Assoc. des Victimes : Membre
◆ Métier : Elève policière
◆ Points : 1230
◆ DC : Aiden, James, Sean, Charlie, Nathan
◆ Avatar : Willa Holland


Sujet: Re: WhirlwindMer 5 Aoû - 15:13

once upon a book

◆ Where's the life, the love, the thrill? ◆




Raconte ta vie en chansons.
C'était stupide. Mais ça ne coûtait rien d'essayer, pas vrai?



Random





3 – Car Crash – The Avengers

Dreamt you had a car crash, now you're
Dead on the road


Écarlate. C'était un rouge presque divin, pur, lisse, luisant comme le soleil sur la neige en cette belle journée hivernale. Ils partaient en vacances pour quelques semaines à la montagne. Quoi qu'il en soit, peut-être que c'était de la magie, peut-être que c'était juste une merveille. Une texture un tantinet grinçante sous les doigts, mais qui pourrait lui en vouloir ? Une forme aux contours parfaits, là, dans le creux des mains. C'était du bonheur en concentré dans une large bulle d'air, une montgolfière de poche qui élevait son esprit jusqu'aux plus hautes sphères de l'amusement. Des rires comme musique d'accompagnement, du délice, à croquer, à garder, à chérir. Rien n'était plus parfait que cet instant. Peu d'instants, au cours d'une vie, peuvent symboliser le bonheur, à l'état pur. Comme une drogue qui vous atteint le cerveau, vous enivre d'un sentiment d'exaltation et de joie infini. Un ballon rouge au bout des doigts, des éclats de rire. Des éclats de rire. Des éclats de rirre. Des éclats de rerre, des éclats de verre. Du verre brisé, des milliards de morceaux, le ballon éventré, le rouge, tout ce rouge ! Maman, maman, tu es là? Tu es là, maman? Maman? Tueslà? Tuez-la, tue-la, tu l'as tuée. Maman pantin, maman chiffon, chiffonnée, le ballon éclaté, hors d'atteinte, qui lui glisse entre les doigts et s'envole, s'envole. Un cri, débris, sans vie. Et de hurler, hurler à s'en perforer la poitrine, hurler à la mort, au nirvana perdu, à l'assassin. Meurtrière. « Ruby, ma chérie, tu n'as rien ? »

Willow a le dos droit, les poings serrés, et le poids du monde sur les épaules alors qu'elle regarde le cercueil descendre sous terre. A jamais. Mère aimante, femme dévouée, enfant adorée, membre respectable de la société. Éteinte. Disparue. Les larmes ne coulent pas, elles n'y croient pas. A-t-on vraiment fait ça? Ils lui diront que non. Qu'elle n'y était pour rien. Comme ces enfants qui s'en veulent d'avoir fait prendre la route à leurs parents alors que s'ils n'avaient pas appelé, ils seraient toujours là. Seulement Willow était là. Dans la voiture, avec eux. Riant et chantant, et mourant à cause d'un ballon rouge. C'était elle qui l'avait lancé, pour jouer, vers l'avant de la voiture. Un cri, papa qui s'énerve, le ballon qui vacille dans les airs, la voiture qui dérape, la neige blanche, le ballon qui éclate, le rouge, le noir.
Puis le rouge, à nouveau. Sur les vitres, sur ses mains, sur sa tête, sur les sièges. La douleur, piquante. Le corps ankylosé, et la peur. La terreur, la panique. Le cœur qui se serre, qui s'arrête quelques instants, le temps d'un battement. L'instant qui s'arrête, s'éternise, comme si le monde venait de mourir. Et c'était un peu le cas, pas vrai ? Et puis un hurlement, et l'attente. Le froid. Les sirènes des ambulances, les pleurs, les mots incohérents, des bras réconfortants et une veste autour des épaules. Ca va aller, ils disent.


6 – Do I Wanna Know - Arctic Monkeys

I dreamt about you nearly every night this week
How many secrets can you keep?
'Cause there's this tune I found that makes me think of you somehow and I play it on repeat


L'amour. Brûlant, battant des ailes pour s'envoler. Les prémices d'un avenir merveilleux, sans doute, forcément. Il n'y avait plus que ça, ça obstruait tout le reste, comme un rayon de soleil. C'était quelque chose de mystique, de magique, et ça lui donnait des sourires niais et des nuées de papillons dans le ventre. C'était renaître. Sentir le sang, le cœur, le corps se réveiller et fonctionner. Tout le monde pouvait voir l'attirance, l'affection, les sourires et les mains égarées.

Maybe I'm too busy being yours to fall for somebody new
Now I've thought it through


C'était beau, c'était mélodieux, romantique, mièvre, dégoulinant de sucreries, tout ce que vous voudrez. Tout ce que vous pouviez dire, ça n'avait pas beaucoup d'importance. Il y avait John. De quoi avait-elle besoin d'autre? Ca avait commencé tellement bêtement. «Salut, hm, tu saurais me dire où c'est le bureau du principal ?» Elle avait su, et c'était le début, et, et, et... Non, non, je peux pas penser à ça.

Crawling back to y - 'Skip'


8 – Doomsday – Murray Gold

«U-une ambulance ! Je s'il vous plaît, u-une ambulance...Oh mon Dieu...»

Ca avait fini tellement bêtement, aussi. Tellement, tellement bêtement. Le cœur qui s'arrête quelques battements, encore, encore quelques-uns, comme John. Le corps froid, inerte. Mais ça ne pouvait pas être vrai, pas vrai ? Il n'y a pas de cris aigus, comme dans les films, elle ne fait pas tomber ce qu'elle a dans les mains pour s'enfuir en hurlant. Elle reste juste immobile. Une, deux, trois minutes. Même si elle ferme les yeux très fort, il n'est plus là. Attaché à son bureau, où ils ont fait tellement de choses, de projets, de bêtises, de bêtises. Les larmes inconscientes qui s'écroulent, les genoux qui manquent de céder. Quelques pas jusqu'au cadavre. «John ?» un murmure inaudible, un murmure désespéré. «John, John je t'en supplie !» Le cri qui s'étrangle dans la gorge. A l'intérieur, quelque chose se brise. L'instant s'étale, s'étire. Il y a des mots écrits en rouge mais elle ne peut pas les lire. Ou peut-être qu'elle les a lus treize fois déjà, elle ne sait plus trop. Elle n'ose pas le détacher, elle a peur qu'il meurt. Elle s'agenouille devant lui, elle le supplie de revenir, elle le supplie de respirer, de la regarder. Elle caresse son visage, elle l'apaise. Elle lui parle, elle se parle, elle s'apaise. «Je venais te dire que j'étais désolée. Je suis désolée, John, tu m'entends ? Je venais te dire que je partirai avec toi. Je sais que j'aurais pas dû m'énerver. Je suis désolée, j'aurais dû t'écouter. John, je m'excuse, tu peux revenir maintenant, pas vrai ? J'aurais dû rester là. Je peux t'attendre, je peux t'attendre.»


2 – Forever Young

And may sunshine and happiness
surround you when you're far from home


Ruby tient son petit frère dans ses bras. Si fragile, si bruyant. C'est un mystère qu'elle ne peut pas résoudre, mais elle apprend. Papa et Maman lui disent de faire attention au bébé. Elle est grande, maintenant. Elle peut s'en occuper toute seule. Comme de ses poupées. Même qu'elle lui coupera pas les cheveux avec le coupe-griffes du lapin, c'est promis. Maman rigole, dépose un baiser sur son crâne et vaque à ses occupations. Willow jubile, le poupon au creux des bras.

May good fortune be with you
May your guiding light be strong
Build a stairway to heaven
with a prince or a vagabond.


C'est ce que Papa chantonne, le soir, pour l'endormir. Mais elle veut toujours l'entendre trois fois. C'est son moment, c'est leur moment. Elle est heureuse, même si elle n'en sait rien. Elle se contente d'être, et c'est déjà beaucoup. L'enfance heureuse. Profite, profite, petite chose. Papa sourit aussi. Elle n'a que sept ans, qu'est-ce qui pourrait bien arriver ? Et puis Papa parle de la neige et du ski et des vacances à venir, et elle n'a plus du tout envie de dormir.

But whatever road you choose
I'm right behind you, win or lose



9 – Fade to Black – Metallica

Life, it seems, will fade away
Drifting further every day



John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John. John.



Sur des pages et des pages du petit carnet qu'il lui avait offert. John. John. John. John. John. John.  Mais il n'est plus là et, d'une certaine manière, elle n'est plus là non plus. Elle n'assiste plus aux cours. Elle ne sort presque plus. Elle est une ombre qui glisse le long des murs, qui se fond dans les nuits sans lune. Il n'y a plus que de la bile acide au fond de son estomac. Pour l'instant, elle est au commissariat, mais elle ne se rappelle plus trop pourquoi. Elle répond aux questions, vaguement, la nausée logée au creux du ventre, des reins, des os. Elle n'y croit pas encore. Il est forcément quelque part.

«On nous a dit que les choses n'allaient pas très bien, entre vous deux.»

Un ricanement. Vide. Il n'y a plus rien dans ses rires. C'est un hurlement, un appel au secours. Elle lève les yeux vers les enquêteurs. Il y avait cette stupide histoire. Est-ce que ça importait, maintenant ? Est-ce que si elle répondait bien sagement, il reviendrait ? Est-ce que ça changerait quelque chose ? Puis elle rebaisse les yeux sur les photographies qu'ils avaient déposées devant elle. La scène de crime. Lui, mort. Elle aperçoit l'évier, derrière son cadavre, et sourit, en repensant à cette bataille de liquide vaisselle.

Things not what they used to be
Missing one inside of me


«Où étiez-vous la nuit du 11 janvier 2012 ? La nuit où Ruth Williams a été tuée ?»

Ses entrailles se nouent entre elles, se lacent, se serrent, et peinent à se délacer. Elle se demande pourquoi, bien sûr, mais qu'est-ce que ça peut bien lui faire ? Elle cherche dans sa mémoire embrumée, mais elle ne sait pas, elle ne sait plus. Elle était chez elle, peut-être. Réviser. Comme si c'était encore pensable.

«Connaissiez-vous Mme Williams ?»

Willow a beau chercher, elle ne voit pas ce que cela peut avoir à faire avec John. Ruth est morte, elle n'a pas pu le tuer. C'est insensé. Madame Williams lui donnait une pièce, en échange de quoi Willow faisait son ménage. Ça faisait des années. Elle se sent vaguement mal-à-l'aise, maintenant. Elle surprend des regards, des sous-entendus, mais elle n'arrive pas à leur donner de sens. Elle gesticule un peu.

Emptiness is filling me
To the point of agony


L'instant d'après, elle est suspectée de meurtre. Ca n'a pas de sens.


4 – My Immortal – Evanescence

« Maman... » Plainte éternelle, ineffable, insatiable. Même après tout ce temps.
Elle ne peut plus s'appeler Ruby, pas vrai ? Les diamants ne tuent pas les autres. Les rubis ne sont pas coupables.

'Skip'


7 – 9 Crimes – Damien Rice

Leave me out with the waste
This is not what I do


Il va partir. Il va partir, sans elle. Il va partir loin d'elle, sans elle. Cela fait des mois qu'ils ont cette conversation, maintenant. Et s'il part en rejoindre une autre ? Et s'il y a quelqu'un d'autre ? Et s'il part vraiment ? Et si elle reste là, toute seule ? Qu'est-ce qu'elle ferait ? Est-ce que c'est ce qu'il veut ?

'Skip' et un soupir. Elle se lasse, elle s'agace. Ca n'a pas le moindre intérêt. Elle pleure, elle ne sait pas quand ça a commencé. Elle ne sait pas pourquoi elle continue.


5 – What's Up – 4 Non Blondes

« Heeeeeeeeeeeeyyyyyyyyyyy » Aucun intérêt. L'adolescence houleuse et banale. Les mauvaises notes, les meilleures. Les potes, les ennemis. Les profs. John. Les jalouses. L'alcool. Les fêtes. Les gueules de bois. Le père, le frère. Le no man's land entre elle et eux.

Allez hop, on remballe 'Skip'


10 – Survival – Muse

And I choose to survive
Whatever it takes


Le réveil. La claque, le sursaut. La vie qui revient dans les veines, comme une perfusion d'énergie combustible et hautement inflammable, comme un barrage qui se brise et inonde tout. Survivre. Remonter la pente. Il y a de la colère, de la rage dans son cœur. Prête à exploser, à éclater. Elle sort de sa torpeur. Elle veut une revanche, sur la vie. Elle se bat, elle attaque. Ça ne va nulle part, c'est dangereux, mais ça fait du bien. Ça fait du bien de se faire mal. Elle valse, elle danse et rit aux éclats, pour oublier, oublier la noirceur, la peur, la culpabilité et la colère qui rongent sa peau, ses os, et son esprit. Elle danse et ferme les yeux, et un instant, elle est ailleurs. Et c'est mieux.

You won’t pull ahead
I’ll keep up the pace


Elle se débat avec fureur, coincée dans son filet, entravée par ses fantômes. Elle attaque et piétine, elle mord et frappe, sans s'en sortir. Elle est en roue libre dans un monde injuste, et plus rien ne l'arrête. Prisonnière de sa rancœur, de sa haine, elle est sur la mauvaise pente, mais au moins elle avance. Elle veut vivre. Et vite.

And I won’t give in
Because I choose to thrive



11 – Best of You – Foo Fighters

Were you born to resist or be abused ?

Un pied devant l'autre. Inspirer. L'autre pied. Expirer. Puis on recommence. Plus vite, plus vite, plus vite. La musique crachant dans ses tympans si fort qu'elle n'entendait rien d'autre. Willow courait à perdre haleine, à perdre pied. Pied droit, garder la tête hors de l'eau, pied gauche, aller de l'avant. Il n'y avait plus que ça, à présent. L'avant. Regarder en arrière, même une seconde, c'était risquer de se faire happer toute entière par cet abîme de peines et de pertes. Alors elle allait de l'avant, la mort aux trousses. Accélérer, accélérer. La respiration sifflante, la tête qui tourne, la vue trouble, les jambes qui tremblent. Lâcher prise. C'était sa vie, à présent. Le cœur lourd mais le sourire sincère.

« Rapporte-moi un café, tant que tu y es. »

Et elle de s'y plier, prenant son mal en patience, piétinant comme un lion en cage. Bien sûr, elle savait qu'on n'allait pas lui mettre une arme entre les mains et la lancer à la chasse au tueur en série. Bien sûr. Mais elle aurait pu faire fonctionner la machine à café et la photocopieuse les yeux fermés, les mains attachés dans le dos tout en étant inconsciente, tant elle s'en servait. D'ailleurs, elle était presque certaine qu'à force, les appareils allaient la reconnaître et lui demander de ses nouvelles en l'apercevant. Mais elle souriait et faisait son travail, puisque c'était le chemin le plus sûr vers la vengeance. Pardon, la justice. Pour effacer, évacuer, apaiser, la colère qui faisait bouillir son sang dans les veines, elle courait, travaillait, et faisait de la boxe. Jusqu'à ce que ses muscles soient douloureux, et qu'elle puisse s'allonger sans penser à rien. Se calmer, et profiter. C'était mieux que de s'abîmer sur des murs épineux, c'était mieux que l'amour du danger. Elle trouvait un équilibre dans ce quotidien. Elle prenait du plaisir à apprécier les choses simples. C'était agréable, et elle ne pouvait pas le nier, même s'il fallait se tempérer.

It's real, the pain you feel
The life, the love you'd die to heal
The hope that starts the broken hearts


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t248-whirlwind

fonda - lost in the fire

avatar

◆ Manuscrits : 6652
◆ Arrivé(e) le : 15/03/2015
◆ Âge : 32 ans
◆ Décédé le : 3 Mars 2016, suite à une altercation avec les forces de police
◆ Métier : ancien biographe et parolier puis secrétaire
◆ Points : 720
◆ DC : Adam,Pete,Micha & Tutur
◆ Avatar : Tree Pace


Sujet: Re: WhirlwindMer 5 Aoû - 15:37

heh Re-bienvenue dans les parages!

Hâte de lire tout ça et de découvrir ta petite Willow dance2 Si jamais tu as la moindre question tu sais où me trouver :aw:

En attendant bon courage pour la rédaction de cette nouvelle fiche!!! hug3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t83-i-slithered-here-from-eden http://potterbird.livejournal.com

Invité


 Invité


Sujet: Re: WhirlwindMer 5 Aoû - 21:07

Re-Bienvenue ! J'ai hâte d'en découvrir un peu plus What a Face
Revenir en haut Aller en bas

Invité


 Invité


Sujet: Re: WhirlwindMer 5 Aoû - 21:39

"un type en jaune, plutôt équilibré." MOUAIS heart2

Re-bienvenuuuuuue bounce
Revenir en haut Aller en bas


avatar

◆ Manuscrits : 4849
◆ Arrivé(e) le : 05/08/2015
◆ Âge : 24
◆ Assoc. des Victimes : Membre
◆ Métier : Elève policière
◆ Points : 1230
◆ DC : Aiden, James, Sean, Charlie, Nathan
◆ Avatar : Willa Holland


Sujet: Re: WhirlwindMer 5 Aoû - 22:36

Merci beaucoup :luv:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t248-whirlwind

fonda - lost in the fire

avatar

◆ Manuscrits : 6652
◆ Arrivé(e) le : 15/03/2015
◆ Âge : 32 ans
◆ Décédé le : 3 Mars 2016, suite à une altercation avec les forces de police
◆ Métier : ancien biographe et parolier puis secrétaire
◆ Points : 720
◆ DC : Adam,Pete,Micha & Tutur
◆ Avatar : Tree Pace


Sujet: Re: WhirlwindJeu 6 Aoû - 10:56

Je valide sans aucune hésitation! C'est toujours aussi bien écrit et le tout est vraiment crédible et vraiment agréable à lire! J'irais bien faire des câlins à cette petite Willow mais Adam s'en chargera :luv: Bref, sans plus attendre...



congratulations !



Félicitations, te voilà officiellement validé(e) ! Tu vas donc pouvoir déambuler dans les rues de la ville comme bon te semble. Sauf si tu crains de tomber sur une plume particulièrement... Inspirée.

Mais puisque tu respires encore, il est temps de t'occuper de toute la paperasse un peu ennuyeuse auprès des autorités locales. Ainsi, tu peux commencer par recenser ton métier avant de te trouver un logement.

Tu peux ensuite ouvrir ton répertoire afin de créer des liens avec les autres personnages ou poster dans les demandes de rp pour te trouver un premier partenaire de jeu.

Si tu as été validé(e) avant le 15 du mois en cours, sache qu'il faudra également songer à te recenser pour ce mois-ci.

Dans tous les cas, le staff reste à ta disposition pour la moindre question et te souhaite de passer d'agréables moments sur le forum.

N'oublie pas de rester sur tes gardes... Sait-on jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t83-i-slithered-here-from-eden http://potterbird.livejournal.com



 Contenu sponsorisé


Sujet: Re: Whirlwind

Revenir en haut Aller en bas
 

Whirlwind

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Whirlwind
» Williams Whirlwind, mon 2e :-)
» Tau vs Dark Angel, 2000 pts, avec Schema
» Commentaires au Tactica V5 de Shas'o Va T'suam
» VRAIS REGLES DE SPACE MARINES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: get ourselves back home :: manuscrits :: romans publiés-