AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 RILEY || we got the word we deserve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité


 Invité


Sujet: RILEY || we got the word we deserve Sam 12 Sep - 0:20

Riley Avalon Chester

◆ Trouble finds me ◆



◆ 09/22/1982 - 33 ans
◆ En ville depuis 4 mois
◆ Américaine
◆ Ex-agent du FBI, Garde Forestier depuis 4 mois
◆ Célibataire
◆ Hétéro
◆ Bad Blood
◆ Rachel McAdams

entre les lignes

L'affaire : Pour ce qui est de cette histoire, Riley est de ceux qui préfèrent ne pas s'en mêler et de se tenir au courant via les médias. Elle n'est pas vraiment intéressée par les sujets d'horreur, probablement blasée de son ancien job où il lui arrivait d'entendre ce genre de cas. Chose certaine, elle est loin d'être effrayée par lui et sait suffisamment bien se défendre pour se sentir en confiance. Elle cherche simplement de la tranquillité, alors pourquoi prêter attention au Poète?

Caractère : courageuse ◆ surprenante ◆ sauvage ◆ directe ◆ indépendante ◆ mystérieuse ◆ protectrice ◆ réaliste ◆ sensible ◆ honnête ◆ solitaire ◆ intuitive ◆ revêche ◆ observatrice ◆ intelligente ◆ combative

À savoir : 1. Elle a toujours aimé la nature, ayant grandit tout près des montagnes et de la forêt. 2. Depuis qu'on a tenté de la noyer dans son bain, elle a la phobie de l'eau. 3. Elle sait très bien se défendre et se spécialisait dans le combat corps à corps à l'arme blanche du temps qu'elle était flic. 4. Fairhope représente un nouveau départ pour elle et on peut dire qu'elle a du mal à s'y adapter. 5. Faire la guerre aux animaux sauvages représente son nouveau passe temps préféré. 6. Riley n'est pas proche de sa famille, mais demeure en contacte avec eux. 7. De loin, elle semble toujours agressive ou sur ses gardes. Une fois qu'on la connaît mieux, elle peut être gentille et attentionnée 8. Elle abandonne le métier de flic. 9. Couper du bois à la hache lui sert défoulement en cas de besoin.



derrière l'écran

Pseudo : Shee
Âge : 24 ans
Déjà un compte ici ? : non
Code du règlement : OK by Tobias
Où avez-vous connu le forum ? : via James, l'aubergiste fou  What a Face
Un commentaire ? : J'adore.  lèche tout me semble bien détaillé et de bonne qualité, comment résister  feels

© potterbird
Revenir en haut Aller en bas

Invité


 Invité


Sujet: Re: RILEY || we got the word we deserve Sam 12 Sep - 0:21

once upon a book

◆ I’m going back to my roots ◆




« Agent Chester, c'est bien ça? Première journée alors?» Étirant un sourire poli, elle hocha la tête avant de répondre. « Oui » L'homme qui conduisait laissa aller un léger rire. « Et d'où tu viens? » Nostalgique, la jeune femme jeta un coup d’œil par la fenêtre. « De Cheyenne, au Wyoming » Amusé une fois de plus, il arrêta la voiture vis-à-vis d'une grande maison luxueuse. « J'espère que tu ne seras pas trop dépaysé alors, paraît que ya que de la forêt et des montagnes chez toi...ici à Atlanta, c'est la vraie ville... » Sur ce, il se glissa hors du véhicule. Arquant un sourcil, elle le suivi sans répondre. Après tout, c'était son nouveau partner et elle voulait prendre le temps de le connaître un peu mieux avant de le juger. Il semblait avoir une tête sur les épaules, c'était toujours ça. « T'as fait quoi avant? » Lui emboîtant le pas, elle réfléchit à sa réponse. « Ah bien...j'ai fait des études en criminologie, puis l'académie de police de Cheyenne où j'ai été flic, avant de m'inscrire à la formation pour le FBI et d'être sélectionné un an plus tard... » La procédure normal quoi. Son parcours était certes classique, mais elle avait amplement mérité sa place après y avoir mis autant d'effort et de temps. Pénétrant dans la maison, Riley observa les gens déjà présents qui s'affaireraient. Légiste, photographe, police... Apparemment, quelque chose de gros c'était produit ici. Conservant un air professionnel, elle laissa son partner la guider jusqu'au deuxième étages. Sur quel genre d'horreur tomberait-elle? Il faut dire qu'à Cheyenne, il ne se passait jamais rien de réellement énorme. Comme dans n'importe quelle ville, il y avait des criminels, mais elle ne se souvenait pas d'un en particulier d'assez marquant pour être nommé. De toute façon, elle était persuadée que les pires psychopathes se cachaient dans les coins reculés du pays, là où personne ne serait en mesure de remarquer leur présence. Ils œuvraient dans l'ombre, se glissant sous le nez des autorités locales. Bref, elle pivota vers la porte de la chambre des enfants, facile à reconnaître grâce aux nombreux dessins affichés dessus. Se faufilant à l'intérieur suite au geste silencieux de son partner, elle tomba nez à nez devant un tableau d'horreur des plus désagréable. Étendu dans leur lit, deux gamins baignaient littéralement dans leur propre sang. « Trente coups de couteau chaque » Le légiste leva le nez de son examen, leur adressant un bref regard avant de poursuivre son travail. Retenant une grimace de dégoût, Riley inspira profondément pour chasser son haut le cœur. Un échec total vue l'odeur métallique qui baignait dans la chambre à coucher. Trop tard. Elle renifla bruyamment, le conduit nasale profondément irrité. Être flic ne l'empêchait pas de trouver horrible ce genre de situation. Il fallait être très lâche pour poignarder ainsi de pauvres enfants sans défense. C'était impardonnable, folie ou non. « On leur a retiré le coeur » Génial. De mieux en mieux. Tournant la tête vers les corps, elle remarqua qu'effectivement, ils tenaient leur propre cœur dans la paume de leur main. Une touche artistique vraiment sadique, mais qui voulait probablement dire quelque chose quand même. Trop déboussolée pour noter quoi que ce soit, elle laissa plutôt son partner faire le travail. Vraiment pas le genre de choses qu'elle voyait à Cheyenne... Bon allé, elle n'avait pas fait tout ce chemin pour rien! Pas question d'abandonner aussi vite le job de ses rêves. Elle devait être forte et prouver qu'elle méritait sa place. « Par ici... » Une autre pièce à visiter apparemment. La chambre des maîtres. Incertaine, elle y pénétra bien malgré elle, toujours choquée par les images précédentes. Cette fois-ci, on pouvait y retrouver la mère, pendu par le ventilateur du plafond, les entrailles qui lui pendouillaient hors du ventre, comme l'on éventre un porc. Incapable de se retenir, elle glissa une main contre sa bouche, retenant son souffle. Bordel de merde! Peut-être que de déménager à Atlanta n'était pas une bonne idée. Serait-elle capable d'y mener une vraie vie? Pourrait-elle survivre à ce job? L'incertitude la paralysa sur place, alors qu'on lui expliquait brièvement qu'on avait aucune nouvelle du père. Ce connard de fou sadique errait dans la nature. Joie. C'était lui le suspect numéro un, qui d'autre. « Bienvenue au FBI » Son partner posa une main chaleureuse contre son épaule. Courage Riley...

******

« C'est moi, je suis enfin rentrée! Écoute j'espère que tu ne m'en veux pas trop d'avoir raté le souper chez ton amie, j'étais complètement débordée avec cette affaire de... » L'appartement était vide. Hum. La mine basse, elle observa le salon vide, ainsi que la salle à manger et la cuisine déserte. Personne. « Mason? » Toujours aucune réponse. Déçue, elle s'avança vers la cuisine, jusqu'à apercevoir un petit papier abandonné contre le comptoir. Une note de son petit ami qui lui expliquait qu'il était finalement sorti avec des potes pour jouer au billard, car il en avait marre d'attendre. Elle soupira bruyamment. Encore une fois, tout était de sa faute. Pas un jour ne passait sans qu'elle ne remettre en question son couple et sa vie personnelle au complet. Faisait-elle le bon choix? Malgré son boulot de fou au FBI, pouvait-elle vraiment vivre comme tout le monde? Mason la rassurait constamment, lui disant qu'il l'aimait et que c'était tout ce qui comptait au final. Être heureux ensemble, peu importe les embûches. Ils allaient bientôt célébrer leur trois ans, pourquoi s’inquiétait-elle encore qu'il la quitte. La fatigue sans doute. Il avait toujours été là pour la soutenir, c'était ridicule de voir des problèmes là où il n'y en avait pas. Glissant une main dans ses cheveux, elle déposa un plat déjà préparé au four, avant de repartir vers le salon. Elle avait très envie de se laisser tomber dans son canapé pour se détendre un peu. Une planche grinça tout à coup sous son pied, ce qui eu pour effet de la freiner dans son geste. Elle baissa les yeux en direction du tapis. Bizarre. Septique, elle recula pour répéta le même geste. Une fois de plus, une planche grinça sous son pied. Le plancher était pratiquement neuf, est-ce qu'une planche c'était décollé? Incertaine, elle agrippa le coin du tapis, le soulevant jusqu'au problème en question. En effet, il y avait un petit coin de planche qui c'était soulevé. « Sérieusement? » Elle s'était doutée aussi que cet homme à tout faire qui avait posé le plancher neuf était très louche. Bon à rien! Découragée, elle appuya sur le coin relevé pour l'enfoncer. Celui-ci s’emboîta parfaitement. Pas besoin d'un diplôme pour faire des réparations! Satisfaite, elle observa la planche en question. Son instinct lui donnait un drôle de pressentiment tout à coup. Comme une petite voix dans sa tête qui lui soufflait de se méfier. Ça lui arrivait parfois, mais rarement dans un contexte aussi banal que celui-ci. Curieuse, elle glissa ses doigts contre le coin de la planche, la soulevant à nouveau. En forçant juste un peu plus, elle réussit à décrocher le morceau entièrement. Stupéfaite, elle glissa sa main dans le trou rectangulaire. Heurtant une sorte de boîtier fait de bois, elle le retira doucement. Les sourcils froncés, elle observa l'objet mystérieusement dissimulé dans son propre plancher d'appartement. Qu'est-ce que ça voulait dire? Sans plus attendre, elle ouvrit délicatement le couvercle. Son cœur rata un battement, alors qu'elle découvrait d'abord une arme à feu de petit calibre, mais également une énorme pile de passeports en tout genre et pour finir, des liasses d'argent américain. Abasourdit, elle fixa le contenue sans trop savoir quoi faire. D'une main tremblante, elle ouvrit un premier passeport, afin de découvrir à qui appartenait ses choses. Quel ne fût pas sa surprise d'y reconnaître le visage de son propre petit ami! « Robert Frederickson... » Non, non, non! Impossible! Paniquée, elle ouvrit un second passeport, cette fois-ci français. « Paul Delacroix... » Ne pouvant contrôler l'horreur de la situation, elle continua d'en ouvrir d'autres, incapable de réaliser qu'il s'agissait tous de son petit ami. Mason, n'était pas Mason. Ou du moins, l'homme qu'elle aimait lui mentait. Riley était loin d'être stupide, elle savait parfaitement ce que tout cela voulait dire. Elle était flic bordel de merde! Comment avait-elle pu être aussi aveugle!? Chamboulée, elle replaça les objets dans le boîtier, avant de tout remettre dans le trou. Rapidement, elle referma la planche adéquatement et replaça le tapis par-dessus. Choquée par cette découverte, elle appuya son dos contre le mur, fixant le sol en cherchant son air. Un cauchemar...c'était un putain de cauchemar. Fermant les yeux, elle passa une main contre son visage, tâchant de se reprendre pour ne pas craquer. Qu'allait-elle faire désormais? Lui en parler? Demander des explications? Perdue, elle sursauta lorsque quelqu'un poussa la porte d'entré. « Hey, tu es rentré? » Lui. En moins de deux, la jeune femme se composa un petit sourire en coin. Mason s'approcha alors, lui volant un rapide baiser pour la saluer. « Comment ça été? Tu as une mine affreuse, rien de grave j'espère... » Question de ne rien laisser paraître, elle hausse les épaules. « Très longue journée, je suis vraiment épuisée...je vais me coucher... » Sans plus attendre, elle lui tourna le dos et remonta les escaliers une à une. Qu'allait-elle faire!? Pitié que quelqu'un la sorte de ce piège! Combien de temps pourrait-elle jouer le jeu avant de céder à la panique et de le faire arrêter? Démolie, elle se faufila à sa chambre, retenant ses larmes. Pourquoi elle? Comment avait-elle pu être aussi stupide?

*******

Une semaine. Une semaine qu'elle lui mentait sous son nez, tâchant de ne rien laisser paraître le temps de trouver une solution à son problème. Mason se doutait probablement de quelque chose et plus le temps passait, plus elle devenait nerveuse. Elle avait fouillé la maison en entier et creusé dans sa vie comme l'on creuse sa propre tombe. Trois ans de sa vie n'était que pure mensonge. Elle était déboussolée et à la fois apeurée du futur. Qu’adviendrait-il d'eux? Se sentant sur le point de frôler la dépression, Riley se fit couler un bon bain chaud question de se détendre un peu. Sa tête semblait vouloir exploser et aucune solution ne lui venait à l'esprit. Elle devait absolument se décider sinon Mason finirait par comprendre qu'elle avait tout découvert et qui sait ce qu'il ferait. Elle préférait ne rien imaginer pour le moment. Se déshabillant lentement, elle se laissa ensuite glisser dans sa baignoire sur patte. Elle sentit immédiatement ses muscles se détendre au contacte de l'eau chaude. Fermant les yeux, elle inspira profondément pour faire le vide dans son esprit. Un peu de courage, tout finirait par s'arranger, non? Les minutes passèrent, dans un silence presque complet. Le bruit d'une porte qui s'ouvre très lentement attira soudainement son attention. Les yeux clos, elle reconnu facilement la voix de l'importun. « Chérie, je ne veux pas te déranger, mais je cherche mon étuis à lunette, est-ce que tu l'aurais vu? » Mason. Ou peu importe son véritable prénom. Sous l'eau, elle serra nerveusement les poings. « Ici, dans l'armoire de gauche » Il bougea doucement et par réflexe elle ouvrit les yeux, tombant nez à nez avec son visage légèrement penché au-dessus de la baignoire. Surprise, elle plantant son regard de jade dans le sien. L'air se glaça subitement. Son instinct lui hurla de bouger, tous ses sens en alertes. Il savait!! Il avait compris! Dans un instant d'horreur, elle demeura stupidement figée. La seconde suivante, une puissante main agrippa son cou avant de la pousser brutalement au fond de la baignoire. Désormais prisonnière sous l'eau, Riley usa de toute son énergie pour se débattre. Elle se sentait glisser vers le fond, impuissante contre l'eau qui cherchait à entrer dans ses poumons. Mason la noyait. Il allait la tuer! Enfonçant ses ongles dans son bras, elle le griffa de toutes ses forces, le sentant à peine réagir. Il était trop fort, elle mourrait, elle se voyait en train de faiblir bêtement par le manque d'oxygène. Sous l'adrénaline, la jeune femme réussit à torde violemment l'un de ses doigts qui serrait sa gorge. La main disparût alors et d'un bond, elle se redressa vivement hors de l'eau. Inspirant une bouffée d'air, elle toussa à en avoir mal aux poumons avant d'entendre un grognement de mécontentement, puis de sentir qu'on lui agrippait les cheveux. Pas question de replonger sous l'eau! Ignorant la douleur, elle se rua vers lui, basculant brutalement hors de la baignoire. Mason la frappa pour tenter de l’assommer, mais l'instinct de survis s'empara d'elle. Riley riposta de son mieux, ayant appris comment se défendre efficacement. Rageur, l'homme porta une main à sa ceinture, dégainant son arme. Une fois de plus, elle perdait l'avantage. Laissant ses réflexes de flics réagir, elle tenta de le désarmer dans une lutte de corps à corps sauvage. Il tira un coup, la balle se fichant dans l'un des murs de la salle de bain. À l'aide de son coude, elle lui envoya un coup bien placé contre son nez, lui écrasant le visage pour lui affliger le plus de dommage possible. Étendu contre le sol, elle tira sur l'arme de toutes ses forces pour la récupérer. Il finit par céder et Riley la retourna alors contre lui. Loin de vouloir abandonner, Mason se jeta contre elle pour poursuivre son combat. Elle tira sur lui avant de sentir son dos heurter le carrelage sous le poids de son corps. Paniquée, la jeune femme le repoussa sur le côté, fixant l'énorme rond de sang qui imbibait désormais son chandail. Mason bougeait à peine. Il gargouillait, la balle ayant transpercé son poumon. Horrifiée, elle recula contre le mur, observant son petit ami s'éteindre pour toujours. Le corps meurtrie et le visage en larme, Riley se recroquevilla sur elle-même, tremblante. Il était mort. C'était terminé. Il n'existait plus.

******

La mort de Mason ne passa pas inaperçu non. Elle déclara l'incident et le FBI décida d'ouvrir une enquête. On la questionna, l'analysa de fond en comble, la suspecta et finalement... Oui, finalement, on la déclara non coupable, légitime défense. Ils avaient découvert que Mason travaillait pour des criminels hautement dangereux, du genre ceux qui ne se font jamais prendre par les flics. Il devait être envoyé afin d'espionner et de fouiller dans son travail pour y récolter de précieuses informations à livrer à son organisation criminel. De quoi la rendre complètement folle. C'était dingue cette histoire! À un point tel où elle demanda carrément de quitter le FBI. Une procédure plutôt longue, mais qui lui laisserait le temps de trouver un nouveau job, loin d'Atlanta et loin de cette histoire. Devrait-elle retourner chez ses parents à Cheyenne? Une idée qui lui traversa l'esprit, mais à son âge, c'était ridicule de repartir à zéro. Elle avait assez d'argent pour subvenir à ses besoins. C'est après de longues recherches que Riley tomba sur un poste intéressant comme garde forestier dans une petite ville. Apparemment que le précédent responsable prenait bientôt sa retraire et qu'il était à la recherche d'un remplaçant. Voilà ce qu'il lui fallait! Un retour aux sources. La nature, une petite ville, la tranquillité... Ou presque! Apparemment que Fairhope était de plus en plus connu en raison d'un certain tueur en série. Léger détail non? Oh allé, elle avait connu bien pire que ça! Bref, la jeune femme envoya son CV et une lettre de recommandation. Deux semaines plus tard, elle commençait déjà ses valises. Elle ne serait plus flic et ce nouveau départ lui permettrait sûrement de tout oublier les horreurs qu'elle avait endurées. Quoi qu'il en soit, elle avait un urgent besoin de changement.

******

« Cette maison aura besoin de plusieurs rénovations madame » Elle soupira, observant la belle maison en bois qui bordait la forêt. C'était ici qu'elle voulait habiter et pas ailleurs. Riley avait déjà fait plusieurs fois le tour de la ville. « Combien de temps encore? » L'homme prit le temps de réfléchir avant de répondre. « Un mois ou deux...le toit est infesté de rats, c'est le pire... » Elle grimaça. Sales bestioles! Voilà quelques jours déjà qu'elle avait emménagé dans cette ville. C'était paisible pour le moment, malgré la menace de ce tueur qui planait dans l'air. Le poète. Il avait même un nom. Étant nouvelle, elle avait pris le temps de s'informer un peu, mais sans vraiment chercher à creuser dans cette affaire. Hors de question, puisqu'elle avait abandonné le métier de flic. Pour le moment, elle vivait dans cette auberge d'horreur dont le nom lui échappait, mais qui semblait connu de tous. Et ce n'était pas une bonne célébrité non. Les habitants ne semblaient pas apprécier l'établissement. Bref, pour elle cela faisait amplement l'affaire le temps de s'installer ici. Elle avait trop de choses à penser pour se soucier de ce que les autres aimaient ou non. D'un geste, elle signa sur le contrat de l'homme, avant de poser quelques trucs à l'intérieur de la maison. Oh elle serait bien ici. Un petit chalet confortable juste pour elle. Pleine d'espoir, elle récupéra son nouveau fusil de chasse. On était jamais trop prudent en tant que Garde Forestier hein. Pour se changer un peu les idées, elle décida de faire une petite balade dans les bois, question de connaître mieux ce nouveau terrain...

******

Quelques mois plus tard, cette foutue maison avait encore besoin de réparations! Cette fois-ci, la plomberie avait décidé de lâcher. Elle avait un toit neuf, des fenêtres neuves, une nouvelle isolation, mais la plomberie lâchait! Le monde était contre elle. Découragée, elle téléphona à un professionnel, puis laissa un message sur la boîte vocal. Une dépense de plus. Heureusement qu'elle était toujours déterminée à vivre ici. Prenant le temps de passer un petit coup de balais, elle releva la tête lorsqu'on cogna doucement à sa porte. Bizarre. Il était tard. Naturellement sur ses gardes, elle approcha nerveusement, hésitant à ouvrir. Fallait pas paniquer non plus, c'était qu'une petite ville ici. Poliment, elle ouvrit donc, tombant nez à nez avec des policiers. Arquant un sourcil de surprise, elle les observa sans rien dire. « On va avoir besoin de votre aide... » Son aide en tant que garde forestier, ah bon? Étonnée, elle les laissa expliquer brièvement la situation. Une battue serait organisée pour rechercher une jeune femme dans les bois, près de Willow Lake. Évidemment, elle avait quelques compétences dans le domaine et elle comprenait parfaitement l'urgence de la situation. D'un hochement de tête, elle promit de passer pour filer un coup de main. Après tout, c'était son job désormais. Elle était en quelque sorte responsable de la forêt. Ce ne serait pas bien de les laisser se débrouiller. Riley connaissait à peine les habitants de cette ville, mais elle souhaitait quand même faire une bonne première impression...





Revenir en haut Aller en bas

overjoyed - we survived

avatar

◆ Manuscrits : 867
◆ Arrivé(e) le : 10/09/2015
◆ Âge : 36
◆ Assoc. des Victimes : Ancien bénévole et membre
◆ Métier : Ouvrier de chantier
◆ Points : 940
◆ DC : Aiden, Willow, James, Charlie, Nathan
◆ Avatar : Jake Gyllenhaal


Sujet: Re: RILEY || we got the word we deserve Sam 12 Sep - 0:23

Bienvenue à toi mademoiselle ! brille
Et bonne chance pour la rédaction de ta fiche hiii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t786-wrapped-in-guilt

Invité


 Invité


Sujet: Re: RILEY || we got the word we deserve Sam 12 Sep - 0:26

Bienvenue parmi nous Riley !
Que l'inspiration soit avec toi :luv:
Revenir en haut Aller en bas

fonda - lost in the fire

avatar

◆ Manuscrits : 6490
◆ Arrivé(e) le : 15/03/2015
◆ Âge : 32 ans
◆ Décédé le : 3 Mars 2016, suite à une altercation avec les forces de police
◆ Métier : ancien biographe et parolier puis secrétaire
◆ Points : 720
◆ DC : Adam,Pete,Micha & Tutur
◆ Avatar : Tree Pace


Sujet: Re: RILEY || we got the word we deserve Sam 12 Sep - 0:38

:wow: Très bon choix d'avatar ! Et tu ne vas pas t'ennuyer avec ce métier avec ce qui se passe dans les bois ces temps-ci siffle

Bienvenue parmi nous en tout cas whislte Je te souhaite de passer de bons moments dans les parages!!

Si tu as la moindre question surtout n'hésite, ma boite de réception est grande ouverte bounce Bon courage pour la rédaction de ta fiche, que l'inspiration soit avec toiiiii warrior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t83-i-slithered-here-from-eden http://potterbird.livejournal.com


avatar

◆ Manuscrits : 3878
◆ Arrivé(e) le : 03/09/2015
◆ Âge : 28 ans
◆ Métier : Lieutenant de police
◆ Points : 4150
◆ DC : Sacha
◆ Avatar : Kate Mara


Sujet: Re: RILEY || we got the word we deserve Sam 12 Sep - 0:43

Bienvenue dans le coin :)
C'est bien les gens qui ramène leur copain comme ça hihi

_________________


Shandra O. SarmoiseLieutenant de Police
Je suis ici depuis mon enfance, et je vois bien que ma ville autrefois calme, n'est plus le même havre de paix qu'autrefois. La faute à ce poète de malheur. Serais-je celle qui réussira à lui mettre la main dessus ? Je ne sais pas, mais j'ai déjà passé trois ans de ma vie à lui courir après, je suis prête à faire encore bien plus même si cela doit me ronger jusqu'à l'os.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t299-shandra-olivia-sarmoise-is-here

Invité


 Invité


Sujet: Re: RILEY || we got the word we deserve Sam 12 Sep - 0:45

Merci à tous brille

Tobi' : promis je n'hésiterais pas en cas de besoin lèche et je compte bien prendre le contrôle de la forêt -baff- excited

Revenir en haut Aller en bas

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 748
◆ Arrivé(e) le : 12/05/2015
◆ Âge : 31 ans
◆ Assoc. des Victimes : secrétaire
◆ Métier : Écrivain, romancière reconnue
◆ Points : 565
◆ DC : Jesse, Ruby, Jacob, Jonathan, Simon & Eva
◆ Avatar : Scarlett Johansson


Sujet: Re: RILEY || we got the word we deserve Sam 12 Sep - 0:57

brille brille brille
racheeeeeel
bon choix d'avatar et bienvenue sur le forum :luv:

_________________

"I had a vision, A vision of my nails in the kitchen, Scratching counter tops, I was screaming..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t164-i-ve-never-seen-a-diamond-in-the-flesh

Invité


 Invité


Sujet: Re: RILEY || we got the word we deserve Sam 12 Sep - 16:37

Faudrait qu'on se dégote un lien entre agent et ex-agent du FBI ;)
bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas

Invité


 Invité


Sujet: Re: RILEY || we got the word we deserve Dim 13 Sep - 0:37

Héhé avec plaisir Markus hehe1
Revenir en haut Aller en bas

fonda - lost in the fire

avatar

◆ Manuscrits : 6490
◆ Arrivé(e) le : 15/03/2015
◆ Âge : 32 ans
◆ Décédé le : 3 Mars 2016, suite à une altercation avec les forces de police
◆ Métier : ancien biographe et parolier puis secrétaire
◆ Points : 720
◆ DC : Adam,Pete,Micha & Tutur
◆ Avatar : Tree Pace


Sujet: Re: RILEY || we got the word we deserve Mar 15 Sep - 0:28

Pas sûre que Fairhope lui apporte du changement et de la tranquillité, mais au moins elle sera dans la forêt ! zen Bienvenue officiellement parmi nous! :luv:



congratulations !



Félicitations, te voilà officiellement validé(e) ! Tu vas donc pouvoir déambuler dans les rues de la ville comme bon te semble. Sauf si tu crains de tomber sur une plume particulièrement... Inspirée.

Mais puisque tu respires encore, il est temps de t'occuper de toute la paperasse un peu ennuyeuse auprès des autorités locales. Ainsi, tu peux commencer par recenser ton métier avant de te trouver un logement.

Tu peux ensuite ouvrir ton répertoire afin de créer des liens avec les autres personnages ou poster dans les demandes de rp pour te trouver un premier partenaire de jeu.

Si tu as été validé(e) avant le 15 du mois en cours, sache qu'il faudra également songer à te recenser pour ce mois-ci.

Dans tous les cas, le staff reste à ta disposition pour la moindre question et te souhaite de passer d'agréables moments sur le forum.

N'oublie pas de rester sur tes gardes... Sait-on jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t83-i-slithered-here-from-eden http://potterbird.livejournal.com
 

RILEY || we got the word we deserve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nécrons, 8ème Cadien et Word bearers
» Tchat Box everyone with the word
» Kayleigh Riley Evans » Underco.
» Caractères sous Word
» Riley Stanton : #415 333 4552

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: in the den :: archives :: manuscrits abandonnés-