AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Jonathan "Jimmy" Robert Mulligan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 265
◆ Arrivé(e) le : 26/09/2015
◆ Âge : 23
◆ Métier : Livreur
◆ Points : 365
◆ Avatar : Thomas Brodie-Sangster


Sujet: Jonathan "Jimmy" Robert Mulligan Jeu 1 Oct - 21:19

Jonathan "Jimmy" Mulligan

◆fools, said I, you do not know, silence like a cancer grows◆



◆ 24/03/1992 - 23 ans
◆ En ville depuis 1 an
◆ Américain / Origines irlandaises de par son père
◆ Livreur pour un petit restaurant japonais, Sushi Higasaki
◆ Célibataire
◆ Refuse toute étiquette
◆ Bad Blood
◆ Thomas Brodie-Sangster

entre les lignes

L'affaire : C’est triste, mais ça arrive. Jimmy est bien placé pour savoir que la mort peut frapper à tout moment, alors il lui est un peu dur de passer outre cette généralité un peu insensible. A voir la façon dont les gens réagissent, c’est à croire qu’eux l’avaient complètement oublié. Un seul psychopathe pour une ville de 20 000 habitants, et ils se pensent tous le prochain sur la liste ? Ce ne serait pas un brin égocentrique, ça ?

En tous cas, lui, personnellement, ça va bien, merci. Quelle gloire y aurait-il à tuer quelqu’un déjà à moitié mort ? Il doute fortement que le Poète soit du genre à faire les poubelles de Dieu. Ce serait presque un acte de pitié, à ce compte-là, et il doute fortement que ce soit son fond de commerce. Alors être tué par la TB ou par lui, hein … Bonnet blanc et blanc bonnet, sauf que la TB a pris un meilleur départ.

Et puis au moins, les prix baissent. Sans ça, sans doute ses parents n’auraient-ils pas pu lui trouver un appart’ tout seul, surtout quand on sait la quantité d’argent qui passe dans les soins… Ça se repaie en appels téléphoniques stressés de sa mère à chaque nouvelle victime et en procédures chiantes pour faire changer sa serrure régulièrement, mais au moins a-t-il sa propre vie, maintenant. Les crises ont ceci de bon qu’elles bousculent un peu le marché.

Ceci dit … Le type qui fait ça, par contre, Jim ne ressent que du dégoût à son sujet. Un sentiment multiplié par mille depuis qu’il s’en est pris à une gosse. Pauvre petite Rose. Elle est bien la seule pour qui il se soit déplacé, même s’il se doute bien que sa pauvre bougie ne va pas beaucoup l’aider là où elle est. Dix ans, quoi. Que le monde soit cruel, soit, il sait, mais quel genre de taré utilise un petit bout de dix ans pour se venger du monde ? Il ne sait pas, mais ça le met dans une colère noire.

Et les gens qui se font de l’argent et de l’audience sur son dos ne valent pas mieux. Il ne sait pas ce qui est pire, d’ailleurs, qu’ils le fassent ou bien que ça marche. Après, il doit bien avouer qu’il n’est pas blanc comme neige, non plus, la curiosité morbide peut toucher n’importe qui… Et il lui est arrivé de regarder l’émission de ce connard de Peter Howell. Mais ça ne veut pas dire qu’il cautionne.

Caractère : Secret - Méfiant - Fouineur - Acerbe - Casse-cou - Irrévérencieux - Observateur - Sur la défensive  - Tolérant - Direct - Fragile

À savoir :

S’habille toujours pour sembler plus épais ou plus impressionnant qu’il ne l’est vraiment, ce qui donne une collection assez conséquente de cuir, de noir, de rangers et de vêtements trop grands.

Déteste les livres à succès sur les jeunes malades qui tombent amoureux, et fait la grimace dès qu’il croise The Fault In Our Stars sur une étagère.

A toujours conservé une grande tendresse pour les enfants et les animaux, et les traite avec beaucoup de patience et de gentillesse, ce qui peut surprendre les adultes habitués à voir en lui une petite merde je -m’en-foutiste.

S’impatiente très rapidement lorsqu’on lui fait remarquer qu’il fait bien plus jeune que son âge.

Ne peut pas supporter la fumée de cigarette.

Se déplace partout sur sa moto, une Suzuki GS rouge et noir à laquelle il refuse catégoriquement de donner un nom.

Ne taggue plus à la bombe, mais a gardé la fâcheuse tendance à laisser des petits messages incisifs au Sharpie un peu partout.

Adopte fréquemment des conduites à risque, juste pour se sentir vivant.

Peut écouter tous types de la musique, sans considération aucune pour leur qualité. Peut pousser le vice jusqu’à chanter à des moments inappropriés, si les paroles collent au contexte.

Aime un peu trop savoir des choses que les autres ne savent pas.



derrière l'écran

Pseudo : Sushi
Âge : L’âge légal pour boire aux USA.
Déjà un compte ici ? : Nonpe nonpe.
Code du règlement : OK by Tobias
Où avez-vous connu le forum ? : Sur un topsite, mais lequel…
Un commentaire ? : Je ne parlerai qu’en présence de mon avocat !

© potterbird
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t384-jonathan-jimmy-robert-mulligan

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 265
◆ Arrivé(e) le : 26/09/2015
◆ Âge : 23
◆ Métier : Livreur
◆ Points : 365
◆ Avatar : Thomas Brodie-Sangster


Sujet: Re: Jonathan "Jimmy" Robert Mulligan Jeu 1 Oct - 21:21

once upon a book

◆I can feel the draw, I can feel it pulling me back, it’s pulling me ◆



Au moins, le fauteuil était confortable. C’était déjà ça. S’il devait vraiment perdre une heure par une semaine dans ce bureau, autant que ses fesses apprécient. Surtout qu’elles seraient certainement le seul organe à apprécier l’expérience, vu comme ça s’annonçait passionnant. Il jeta un coup d’œil blasé au spécimen qui l’observait depuis l’autre côté du bureau. Lui, en tous cas, le silence n’avait pas l’air de le déranger. Il devait sûrement se croire capable d’interpréter le moindre de ses gestes, et avoir déjà formulé une dizaine d’interprétations possibles pour son mutisme. Peu importait. Qu’il se tape un trip tout seul si ça l’éclatait, Jim ne dirait rien. On lui avait peut-être clairement stipulé qu’il lui était interdit de dormir, mais personne n’avait précisé qu’il était obligé de parler.

Et parler le premier aurait été admettre une utilité quelconque à cet entretien, ce qui était la dernière chose dont il avait envie. Il ne voulait pas être là. C’était mieux que de ramasser des déchets sur le bord de la route, et il y avait des radiateurs, mais l’intérêt s’arrêtait là. Le pendule de Newton qui traînait là pour faire scientifique était sympa, à la limite, mais c’était tout. Si ce type à lunettes avait pu l’aider, il aurait été chirurgien, pas psy. Pff…  Et dire qu’il ne pouvait même pas s’amuser à mentir. Enfin, il pouvait toujours essayer, mais sans savoir ce qu’ils avaient mis dans son dossier, ça risquait d’être difficile. Ou pire, il risquait de retomber sur un fond de vérité.

- Bien, Monsieur Mulligan. Et si vous me disiez pourquoi vous êtes là ?

Tiens, c’était vivant. Mêmes les psys avaient une patience limitée, il fallait croire. Ou peut-être s’était-il enfin rendu compte que son silence ne comportait aucune réflexion ni timidité, juste une volonté résolue de ne pas coopérer. Il lui avait fallu le temps, dis donc. Il se redressa légèrement, faisant grincer le cuir sous ses fesses,  et envoya à l’interrogateur un haussement de sourcils faussement innocent.  

- Oh, vous savez pas lire ? Ça doit être un sacré handicap, dans votre boulot.

Le sourire olympien qu’il reçut en retour le déçut un peu. Bah, en même temps, il n’était probablement pas le premier sale gosse passif-agressif qu’il avait rencontré. Il allait falloir bien pire pour le dérouter. Une description détaillée des différentes pathologies qui avaient frappé ses organes au cours de sa jeune vie, par exemple. S’il poussait suffisamment loin et rajoutait quelques infections imaginaires par ci par là, peut-être réussirait-il à le faire vomir, qui sait…

- Oh, j’ai déjà lu votre dossier. Je peux vous le relire, si vous tenez à perdre du temps, mais je crains que la vérité ne soit plus vaste qu’un casier judiciaire et quelques lignes de votre docteur référent, pas vous ?

Est-ce que c’était pour titiller son ego ? Jimmy fronça les sourcils, mais ne répondit rien. Ce n’était pas son métier, ça, de simplifier les réalités complexes pour pouvoir leur apposer une étiquette et faire semblant d’avoir progressé ?

- Pourquoi ne pas commencer par le début, Monsieur Mulligan ?

***

D’aussi loin qu’il s’en souvienne, il avait toujours été exagérément fragile. Il était né un peu trop tôt, pesait un peu trop peu, et avait une fâcheuse tendance à se ramasser un peu toutes les bactéries qui traînaient. Ah, et son corps tentait régulièrement de l’étouffer avec ses propres bronches, aussi, c’était dans le package. Enfin bref, c’avait été une enfance normale pas si normale que ça. Il avait dû garder un baby phone allumé sur sa table de chevet pour dormir jusqu’à ses sept ans, était arrivé à l’école plus expert des spiromètres et des inhalateurs que des Pokémon, et surtout, surtout, n’avait jamais pu se permettre de participer aux activités sportives. Enfin, si. Il se l’était permis plusieurs fois, souvent pour couper court aux remarques et aux questions de ses petits camarades, mais ça n’avait jamais très bien fini. … l se trouvait que regarder quelqu’un faire une crise d’asthme sur le sol d’un gymnase en pleurs marquait bien plus une classe de 4ème grade qu’un petit maigrichon assis sur les tapis pendant le cours.

Du coup, ce qui devait arriver était vite arrivé, évidemment : étant une proie facile, il était devenu la cible d’une bande de lourdauds, qui lui piquaient régulièrement son inhalateur et lui rackettaient ses sandwichs, avait récolté d’un surnom plutôt dénué de créativité (Wheezy), et s’était très vite rallié à l’égide des nerds, dont il ne comprenait pas forcément tous les codes mais qui acceptaient volontiers tout autre type de paria - pourvu qu’il se mette à Magic. Il s’était donc mis à Magic. Ainsi qu’à D&D, aux jeux vidéo, et à une infinité de choses dont il avait jusque-là ignoré l’existence. En y repensant, c’avait probablement été la période la plus heureuse de toute sa vie. Il y avait les bullies, certes, mais une fois le racket et les menaces passées, c’était en groupe soudé que sa bande d’amis se partageaient leurs casse-croûtes et se penchaient sur les devoirs des autres, alors cette image-là résistait mieux au temps que les quelques bleus qu’on lui avait fait dans des couloirs déserts.

Même pris en étau entre ses parents constamment en train de se disputer, au beau milieu d’une mer d’angoisse et de couvre-feux stricts pour leur petit bonhomme trop frêle, il avait eu son enfance heureuse. Il revoyait la cave de la petite maison de la banlieue de Baltimore, le ménage monstre qu’il avait fallu faire, le vieux canapé eu d’occasion et désinfecté à grande eau, le grille-pain branché sur le réseau, les figurines des uns et  les bandes dessinées des autres qui traînaient dans ce qui était vite devenu leur QG, les PopTarts brûlantes...

***

Il avait mesuré ses mots, mais les quelques faits qu’il résuma à contrecœur  semblèrent satisfaire son interlocuteur, car une autre question s’enchaîna sur la première. Agh, il cédait du terrain. Pas tant que ça, car tout ce qu’il disait était écrit quelque part dans son dossier, mais ça n’en rendait le truc que plus débile encore. A quoi ça servait de tout lui faire répéter ? A tester sa grammaire, ou sa patience ?

- Et outre l’asthme, comment qualifieriez-vous votre adolescence ?

Il haussa les épaules, encore une fois.

***

Longue. Le groupe d’amis fidèles s’étant disloqué et la cave redevenue une bête cave, il n’était plus resté grand-chose à aimer à Baltimore. Le mariage de ses parents s’était lentement désintégré, jusqu’à ne plus être qu’une ligne sur un papier de divorce, sa vie s’était scindée entre deux villes, et il s’était refermé sur ses bouquins et ses plantes en pot, lesquelles survivaient rarement au voyage.

Désormais désintéressé de son cursus scolaire, il avait aussi dépensé sa bourse dans l’achat d’une moto. Son GPA avait chuté, et il n’avait rien fait pour l’arrêter. Le monde avait continué de tourner comme ça, en marge du lycée, loin des bouillons d’hormones et d’alcool qui semblaient travailler les autres. Il était devenu végétarien, légèrement féministe et vaguement fan de Nietzsche, avait convaincu son père d’adopter un chat…  D’autant qu’il puisse se souvenir, la révolution s’était faite dans le calme.

Une ou deux personnes s’étaient bien entichées de lui à un moment ou à un autre… Sans doute parce que sa discrétion laissait de la place aux fantasmes, ou parce que ne rien glander et avoir une moto était un combo irrésistible dans le cœur de certains ados. Mais bizarrement, ça n’était jamais allé très loin.  

***

- "Et puis"...?

***

Et puis tout avait merdé. Il avait attrapé la grippe et ses poumons déjà fragiles n’avaient pas apprécié l’expérience, alors il avait fallu l’hospitaliser. Tout s’était compliqué au sens médical du terme, et le délai de sortie qu’on lui donnait s’était allongé de semaine en semaine… On lui avait parlé pendant des heures de son système immunitaire dégueulasse et de la manière dont était censé fonctionner des poumons, normalement, comme s’il y avait pu quelque chose. Il avait toussé, frissonné, craché, jusqu’à ce qu’on lui accroche au corps une machine à respirer à sa place, et le temps s’était fait plus long encore.

Il ne savait même plus combien de temps il était resté là-bas. Il n’avait probablement pas été conscient tout le temps. Au bout d’un moment, son père avait déménagé à Mobile, lui aussi, pour pouvoir être aussi présent que sa mère à son chevet. Il avait le souvenir d’avoir fêté au moins deux anniversaires là-bas, mais peut-être certains s’étaient-ils intercalés dans les périodes très courtes où il pensait rentrer chez lui pour de bon, où que ce soit. Enfin, il avait réussi à terminer sa scolarité, quand même, par le miracle de l’amour parental et les merveilles de l’enseignement à distance. Rien de faramineux, et peu d’espoir d’entrer dans une quelconque université à la sortie, mais ça restait un accomplissement dont il était fier, encore aujourd’hui.

Lorsqu’il était enfin sorti, raccommodé de partout et sous traitement préventif, il avait cru pouvoir enfin commencer une vie tout seul. Et c’était là qu’arrivait la plus belle putain d’ironie qu’il ait jamais vue.

Il s’était fait infecter par le matériel d’intubation.

Une tuberculose, lui avait-on patiemment expliqué. C’était une maladie soignable, mais dans son cas … Couplée à l’asthme, et à tous les traitements lourds qu’avaient déjà subis ses poumons … Le pronostic vital était fortement engagé, avait-on pudiquement dit. Il était probablement en train de mourir, quoi. Un an, deux ans, qui savait ? Ses poumons tiendraient-ils le temps de finir le traitement ? Le traitement serait-il ce qui le tuerait ? Surprise.

***

- Vandaliser l'hôpital était donc une forme de rétribution.

Il n’y avait pas besoin d’être psy pour comprendre ça. Il serra la mâchoire.

- Ouais, étrangement, on est légèrement énervé quand on va clamser.

Tout ça était une perte de temps. Il aurait dû prendre les travaux d’intérêt général. A ce compte-là, c’aurait peut-être été moins irritant que de raconter sa vie à quelqu’un qui prétendait pouvoir comprendre.

- Admettons. Pourquoi venir à Fairhope ? Il y a des spécialistes et des thérapeutes plus que compétents à Mobile. Vous ne vouliez pas être avec vos parents ?

Non. Pourquoi leur infliger ça ? Tant qu’à faire, autant leur mentir. Sans doute souffriraient-ils moins s’ils pensaient leur fils en train d’étudier au FSCC, la seule fac qui veuille encore de lui, comme un bon garçon qui avait la foi et se préparait encore un futur. Ce serait bien moins violent que d’accepter et d’attendre tous ensemble. Après toutes ces années de sacrifice, ils avaient bien mérité une existence plus libre.

Et lui aussi.

------------------------------------

[Casier judiciaire : Vandalisme (graphé "No Future" sur le Providence Hospital à Mobile, Al), voie de faits (abusé du doigt d’honneur sur les caméras de vidéosurveillance, traité des agents de police de "bande de salauds"), excès de vitesse.]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t384-jonathan-jimmy-robert-mulligan

Invité


 Invité


Sujet: Re: Jonathan "Jimmy" Robert Mulligan Jeu 1 Oct - 21:31

Bienvenue parmi nous Jimmy !!
Revenir en haut Aller en bas


avatar

◆ Manuscrits : 2179
◆ Arrivé(e) le : 12/04/2015
◆ Âge : 28 ans
◆ Métier : détective, promu en décembre 2015
◆ Points : 285
◆ DC : Désirée, Ruby, Jonathan, Jacob, Eva & Simon
◆ Avatar : Jesse Williams


Sujet: Re: Jonathan "Jimmy" Robert Mulligan Jeu 1 Oct - 21:46

Bienvenue officiellement sur le forum :luv:

_________________
"we're going to hold doors open for a while, now we can be open for a while, forward, go back to your sleep in your favorite spot just next to me..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t80-dear-old-world-is-it-too-late-to-get-a-refund http://aesthetics-blue.tumblr.com/

overjoyed - we survived

avatar

◆ Manuscrits : 858
◆ Arrivé(e) le : 10/09/2015
◆ Âge : 36
◆ Assoc. des Victimes : Ancien bénévole et membre
◆ Métier : Ouvrier de chantier
◆ Points : 896
◆ DC : Aiden, Willow, James, Charlie, Nathan
◆ Avatar : Jake Gyllenhaal


Sujet: Re: Jonathan "Jimmy" Robert Mulligan Jeu 1 Oct - 21:58

Bienvenue par ici !! chef
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t786-wrapped-in-guilt

Invité


 Invité


Sujet: Re: Jonathan "Jimmy" Robert Mulligan Jeu 1 Oct - 22:23

Bienvenue parmi nous Jimmy ♥ Have fun :luv:
Revenir en haut Aller en bas

fonda - lost in the fire

avatar

◆ Manuscrits : 6191
◆ Arrivé(e) le : 15/03/2015
◆ Âge : 32 ans
◆ Décédé le : 3 Mars 2016, suite à une altercation avec les forces de police
◆ Métier : ancien biographe et parolier puis secrétaire
◆ Points : 720
◆ DC : Adam,Pete,Micha & Tutur
◆ Avatar : Tree Pace


Sujet: Re: Jonathan "Jimmy" Robert Mulligan Jeu 1 Oct - 22:25

Ravie de pouvoir te souhaiter officiellement la bienvenue parmi nous :luv:

Bon courage pour la rédaction de ta fiche whislte
Si tu as la moindre question ou besoin de quoi que ce soit, tu sais que ma boite de réception est grande ouverte ^^

Je te souhaite de passer de bons moments par iciiiii pump it up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t83-i-slithered-here-from-eden http://potterbird.livejournal.com

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 265
◆ Arrivé(e) le : 26/09/2015
◆ Âge : 23
◆ Métier : Livreur
◆ Points : 365
◆ Avatar : Thomas Brodie-Sangster


Sujet: Re: Jonathan "Jimmy" Robert Mulligan Jeu 1 Oct - 22:45

Merci beaucoup Fairhopiens dance2
Juste encore quelques petits détails à revoir avec la psychologue locale, et je suis à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t384-jonathan-jimmy-robert-mulligan


avatar

◆ Manuscrits : 3800
◆ Arrivé(e) le : 03/09/2015
◆ Âge : 28 ans
◆ Métier : Lieutenant de police
◆ Points : 4044
◆ DC : Sacha
◆ Avatar : Kate Mara


Sujet: Re: Jonathan "Jimmy" Robert Mulligan Jeu 1 Oct - 22:54

Bienvenue dans le coin !
Super choix d'avatar en tout cas ;)

_________________


Shandra O. SarmoiseLieutenant de Police
Je suis ici depuis mon enfance, et je vois bien que ma ville autrefois calme, n'est plus le même havre de paix qu'autrefois. La faute à ce poète de malheur. Serais-je celle qui réussira à lui mettre la main dessus ? Je ne sais pas, mais j'ai déjà passé trois ans de ma vie à lui courir après, je suis prête à faire encore bien plus même si cela doit me ronger jusqu'à l'os.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t299-shandra-olivia-sarmoise-is-here

Invité


 Invité


Sujet: Re: Jonathan "Jimmy" Robert Mulligan Jeu 1 Oct - 23:41

Bienvenue à toii cc
Revenir en haut Aller en bas

Invité


 Invité


Sujet: Re: Jonathan "Jimmy" Robert Mulligan Ven 2 Oct - 1:41

Bienvenue par ici Jimmy cc bon courage pour ta fiche duck
Revenir en haut Aller en bas

Invité


 Invité


Sujet: Re: Jonathan "Jimmy" Robert Mulligan Ven 2 Oct - 19:10

Bienvenue Jimmy, et bonne finition de fiche=)
Revenir en haut Aller en bas

fonda - lost in the fire

avatar

◆ Manuscrits : 6191
◆ Arrivé(e) le : 15/03/2015
◆ Âge : 32 ans
◆ Décédé le : 3 Mars 2016, suite à une altercation avec les forces de police
◆ Métier : ancien biographe et parolier puis secrétaire
◆ Points : 720
◆ DC : Adam,Pete,Micha & Tutur
◆ Avatar : Tree Pace


Sujet: Re: Jonathan "Jimmy" Robert Mulligan Mar 6 Oct - 23:04

brille J'ai beaucoup aimé ta fiche et la façon dont tu écris, c'est très agréable à lire! Et pour le coup, tout est crédible highfive Bref, je te souhaite officiellement la bienvenue parmi nous, hâte de venir pouvoir t'embêter avec des idées de liens bounce


congratulations !



Félicitations, te voilà officiellement validé(e) ! Tu vas donc pouvoir déambuler dans les rues de la ville comme bon te semble. Sauf si tu crains de tomber sur une plume particulièrement... Inspirée.

Mais puisque tu respires encore, il est temps de t'occuper de toute la paperasse un peu ennuyeuse auprès des autorités locales. Ainsi, tu peux commencer par recenser ton métier avant de te trouver un logement.

Tu peux ensuite ouvrir ton répertoire afin de créer des liens avec les autres personnages ou poster dans les demandes de rp pour te trouver un premier partenaire de jeu.

Si tu as été validé(e) avant le 15 du mois en cours, sache qu'il faudra également songer à te recenser pour ce mois-ci.

Dans tous les cas, le staff reste à ta disposition pour la moindre question et te souhaite de passer d'agréables moments sur le forum.

N'oublie pas de rester sur tes gardes... Sait-on jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t83-i-slithered-here-from-eden http://potterbird.livejournal.com

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 265
◆ Arrivé(e) le : 26/09/2015
◆ Âge : 23
◆ Métier : Livreur
◆ Points : 365
◆ Avatar : Thomas Brodie-Sangster


Sujet: Re: Jonathan "Jimmy" Robert Mulligan Mer 7 Oct - 16:50

Merci beaucouuuup excited Force rouuge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t384-jonathan-jimmy-robert-mulligan
 

Jonathan "Jimmy" Robert Mulligan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Robert Surcouf, Le Corsaire
» Robert Fisk - La Grande Guerre pour la Civilisation
» Conan le Cimmérien ( Robert E. Howard )
» Quelques décors à la Mordheim ! (Jimmy return)
» Quelle mouche a piqué Robert Parker?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: get ourselves back home :: manuscrits :: romans publiés-