AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Lee ✘ I know what it's like to be afraid of your own mind

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité


 Invité


Sujet: Lee ✘ I know what it's like to be afraid of your own mindJeu 26 Nov - 11:40

Lee Declan Ramsay

◆ Right now I'm having amnesia and deja vu at the same time. ◆



◆ 24/12/1991 - bientôt 24 ans
◆ En ville depuis quasiment 24 ans ( si on ne compte pas les missions)
◆ Nationalité américaine
◆ Militaire
◆ En couple mais n'est sûr de rien
◆ Se croit hétérosexuel mais est homosexuel
◆ Bad Blood
◆ Louis Tomlinson

entre les lignes

L'affaire : Chez les Ramsay, l'affaire fait des émules. En effet, étant une famille de militaires, et même s'ils ne sont pas directement concerné par l'enquête, ils suivent plus ou moins tous cette histoire de près. Tout particulière Lee depuis son retour. Comme il ne peut plus exercer pour le moment son métier, ça lui permet d'occuper ses journées. Ca le change de ce qu'il a l'habitude de faire et ça l'amuse de jouer les détective.

Caractère : Lee c'est quelqu'un de droit, de loyal et de profondément honnête. Il ne supporte pas le mensonge et l'hypocrisie. Il est fier, à cheval sur les règles et ces côtés de sa personnalité sont souvent assez exaspérantes pour son entourage. Plus têtu qu'une mule, il a du mal à lâcher prise quand il se lance dans quelque chose, il dois aller au bout de son idée. En fait Lee est un jeune homme un peu trop sérieux et parfois plutôt rabat-joie. Son côté militaire fait de lui une personne qui a besoin d'action constante, il a aussi ce petit côté bagarreur qui lui fait défaut, il peut s'emporter assez vite. Mais il n'a pas que des défauts heureusement. Lee est aussi une personne aimante et souriante, il ne joue pas avec les sentiments des gens, il est franc et très très protecteur avec les personnes qu'il aime. Peut-être parfois trop. Il a une grande confiance en lui, et aime être toujours au top, être le meilleur, ce qui peut parfois lui donner un air hautain et arrogant avec les autres, mais ce n'est pas volontaire. Quand il est à l'aise avec les gens, une fois qu'il connait bien les personnes, il peut se montrer plus drôle et amusant, moins pet-sec que ce qu'il laisse comme image au premier abord.

À savoir : • Le plus grand rêve de Lee, c'est de monter les grades dans l'armée et d'arriver au moins aussi haut, voir même plus que son père et son grand-père. Il vise l'excellence, et il veut rendre fier ces deux personnes, les autres aussi bien sûr, mais eux plus particulièrement. Les rendre fiers, mais aussi leur prouver que son homosexualité ne l'empêchera pas d'y arriver, contrairement à ce qu'ils disent et à leurs préjugés. Enfin, ça c'était avant de perdre la mémoire, actuellement donc, c'est uniquement pour rendre fier son père et son grand-père. • Il n'aime pas particulièrement le noir total, mais pas de là à définir cela comme étant une phobie. Par contre, sa vraie phobie, c'est l'eau, être immerger, aller se baigner, très peu pour lui, il est en panique totale. Bon, c'est plus des grands espaces d'eau comme la piscine, lac, mer etc... Ça ne va pas jusqu'à lui poser problème pour se laver. Quoiqu'il se contente de prendre des douches, parce que oui, même un bain, ça le fait flipper. • Il ne supporte pas le désordre et passe son temps à remettre les choses en ordre quand cela ne lui plaît pas comme c'est • Il est également très à cheval sur l'orthographe, la grammaire et la conjugaison, de ce fait, il ne se gène jamais de reprendre les personnes avec qui il parle, ça agace souvent ses interlocuteurs • Avant d'aller se coucher, il boit toujours un grand verre d'eau cul sec et vérifie toutes les entrées, portes et fenêtres incluses, afin de vérifier que tout est bien fermé • C'est un très gros consommateur de lait, il ne boit pratiquement que cela tout au long de la journée • Il déteste le café sous toutes ses formes • C'est un lève-tôt, même durant ses jours de repos • Il est accro au sport - à l'effort physique- et ne conçois pas une journée sans en faire au minimum une heure • Pour son plus grand malheur, il est allergique aux fraises, ainsi qu'aux poils de chat •



derrière l'écran

Pseudo : Bittersweet
Âge : toujours 20 mais avec 13 ans d'expérience
Déjà un compte ici ? : nope alone in my head pour le moment
Code du règlement : OK by Tobias (miam ça donne faim xD)
Où avez-vous connu le forum ? : par une affaire injuste qui a touchée l'admin et que je soutiens totalement  brille
Un commentaire ? : ce contexte déchire, obligée de craquer avec mes folles préférées  hug ce qui nous permet de déplacer des persos aussi et de montrer qu'on soutient Tobias dans cette affaire de plagiat qui me révolte complètement !!

©️ potterbird
Revenir en haut Aller en bas

Invité


 Invité


Sujet: Re: Lee ✘ I know what it's like to be afraid of your own mindJeu 26 Nov - 11:41

once upon a book

   
◆ Sometimes I start to wonder, was it just a lie? ◆


   
Assis en tailleur dans le salon, entouré de sa maman, de ses grands-parents, Lee, alors tout juste âgé de sept ans, boude un peu, les bras croisés sur sa poitrine, observant les adultes s'affairer autour de lui. « Non, je n’ai pas envie. » Pour bien montrer son mécontentement, il se retourne, ne leur laissant voir que son dos, tandis que lui n'a de vue plus que sur le bas du canapé familial, contre lequel il était adossé un instant plus tôt. « Es-tu certain que tu ne veux pas décorer le sapin avec papy, mamy ta soeur et moi ? Tu adores pourtant ça. » C'est vrai que le petit blondinet adore ce jour de l'année tout particulièrement, en temps normal. Premièrement, c'est le jour du réveillon de Noël, et quel enfant n'aime pas ce jour si cher à leurs yeux, surtout, avec tous les cadeaux à ouvrir et à découvrir. Deuxièmement, en ce vingt-quatre décembre, c'est également le jour de son anniversaire. Raison supplémentaire de se réjouir. Seulement, cette année, Lee n'a pas envie de sourire et de se réjouir. « Mais moi, je veux le faire avec papa le sapin. On le fait toujours avec papa ! » Le garçon s'est retourné pour regarder sa mère en lui répondant, car il sait que ne pas regarder les gens quand on s'adresse à eux est très malpolis. De ce fait, il peut voir les traits du visage de maman, comme ceux de ses grands-parents, s'assombrir. Madame Ramsay vient s'agenouiller auprès de son fils, lui caresser doucement la joue, y chassant les larmes qui s'étaient mises à couler sans qu'il ne le contrôle. Un garçon, ça ne pleure pas. « Oh Lee chéri. Je sais. Nous aussi on est triste que cette année papa ne soit pas là pour fêter Noël avec et ton anniversaire avec nous. Mais tu sais que c'est pour son travail. » Le jeune garçon hoche imperceptiblement la tête, les bras toujours croisés sur son torse, reculant un peu, essayant de se défaire de l'étreinte de sa mère. « Je sais. Mais il n’est déjà pas là toute l'année, et il avait promis. » Lee se lève brusquement et court s'enfermer dans sa chambre.

Le soir venu, le blondinet s'est calmé, et finalement, il prend part aux festivités avec sa famille, comme le petit garçon de sept ans qu'il est. Il rit, il chante, il est heureux, bien qu'une pointe d'amertume due à l'absence de son père reste en lui. Ce sont les aléas d'avoir un père militaire. L'absence masculine pour les grands évènements est une chose récurrente chez les Ramsay, qui est une famille de militaire, de père en fils, et ce, depuis plusieurs générations. D'ailleurs, il suffit de demander à Lee ce qu'il veut faire plus tard, et même si le métier de son père lui pèse au quotidien, enfin surtout les longues périodes sans sa présence, il répondra inlassablement, que lui aussi, il veut servir l'armée américaine et défendre son pays. Comme n'importe quel autre enfant, Lee attend impatiemment le moment de l'ouverture des cadeaux. Il n'est pas dupe, à sept ans, il sait bien maintenant que le Père Noël n'existe pas, mais il aime pourtant encore jouer le jeu. Il n’y a rien de tel que la magie de cette fête pour se laisser aller à rêver. Ding Dong. L'excitation se fait ressentir, le petit garçon, tout comme sa soeur aînée, ont les yeux qui pétillent en entendant la sonnette de la porte retentir. « Lee, June allez ouvrir. » Les deux enfants Ramsay, bien qu'excités, sont un peu étonnés, jamais on ne leur a demandé d'aller ouvrir au Père Noël, généralement, ils doivent rester dans leurs chambres, attendre et ils en peuvent revenir que pour l'ouverture des cadeaux. Ils ne le voient jamais. Mais bien évidemment, ils ne se le font pas dire deux fois. Lee est le premier à arriver, piquant un sprint pour allez ouvrir, faisant claquer la porte d'entrée en l'ouvrant en grand dans un geste ample, pour rester pétrifié l'espace d'une demi-seconde, juste le temps de réaliser que ce n'est pas le Père Noël qui se tient devant lui. « Papaaaaaaaaaa ! » Le blondinet arbore un sourire aussi large que son visage, il va d'une oreille à l'autre, à vrai dire, il n'a jamais eu de sourire aussi grand que celui-là. Il saute dans les bras de son père, le serrant fort, comme s'il voulait vérifier qu'il ne rêve pas, comme s'il avait peur qu'il ne s'envole quand il ouvrira les yeux. Mais non, monsieur Ramsay est bel et bien là, pour fêter Noël avec sa famille, avec ses enfants, comme il le leur avait promis. Après ce moment-là, qui est le plus beau des cadeaux aux yeux de Lee, tous les autres sous le sapin ne sont en rien égaux à la joie d'avoir son père auprès de lui. Son père, son héros.

xxxxxxx

Repas en famille, comme à quasiment chaque repas, même si souvent cela se fait en l'absence du patriarche, en mission durant de longues semaines. Mais les autres membres de la famille ne dérogent jamais à la règle, sauf cas exceptionnel. Passer tous les repas ensemble c'est important chez les Ramsay, l'esprit de famille, c'est sacré. Moment convivial, tous réuni, propice aux discussions. Ce soir, justement, la conversation est centrée sur Lee, qui vient de passer, non sans un brin d'appréhension, son concours d'entrée dans l'armée. Car oui, si faire partie d'une famille de militaires aide énormément, cela ne dispense aucunement de devoir faire ses preuves et montrer sa valeur avant de pouvoir intégrer l'US Army. « Aller Lee arrête de nous faire languir. Dis-nous comment ça s’est passé. Même si l'on ne doute pas un seul instant que tu as réussi haut la main, comme toujours. » Le jeune homme esquisse un sourire fier aux paroles de sa soeur. En effet, Lee est quelqu'un de plutôt intelligent et cultivé, et surtout qui est travailleur, qui se donne à cent pour cent, ne visant exclusivement que l'excellence. Parfois, s'en est à le percevoir comme quelqu'un d'arrogant et prétentieux, ce qu'il n'est pas dans le fond, mais son besoin d'être toujours au top, et de ce fait de reprendre les autres quand ils se trompent, lui donne une fausse image de "Monsieur-je-sais-tout", alors qu'il sait reconnaître ses torts, avec peine, mais il sait admettre ses propres erreurs. « Évidemment que cela s'est très bien passé. Je ne suis pas certain que tout soit parfait, mais disons que je suis satisfait. Il ne reste plus qu'à attendre la réponse maintenant. » Le dos bien droit, le port de tête haut, il sait ce qu'il vaut, il n'a pas honte de vouloir toujours faire partie des meilleurs. C'est lui, il a toujours été comme ça, dès sa première année d'école. L'éducation stricte inculquée par ses parents et surtout par son paternel a énormément contribué à exacerber ce côté de sa personnalité.
Dans le cocon confortable de sa chambre, Lee se prépare afin d'aller courir un peu. Son apparence un peu frêle laisse imaginer le contraire, mais en réalité, il est un féru de sport, et ne sait pas passer plus de vingt-quatre heures, sans en faire un petit peu — comprendre au minimum une heure par jour — sinon il ne se sent pas bien. Oui, on peut presque dire que c'est un drogué d'effort physique. « Lee, puis-je entrer ? » Le jeune homme est en tenue de sport, en train de faire quelques pompes pour se mettre en condition, il s'arrête un instant pour répondre à sa soeur qu'elle peut entrer, puis reprend son échauffement. « Alors pas trop stressé pour demain ? C'est le grand jour. » À nouveau il s'arrête et se redresse pour rejoindre son aînée et se mettre assis à ses côtés sur le bord de son lit. « Pour être franc, non, pas le moins du monde. Je dirais plutôt que je suis carrément impatient et excité d'y être. » Rien d'étonnant à cela, Lee est né pour servir dans l'armée, comme tous les hommes de la famille. Depuis tout petit, il vit, respire, mange, dort US Army. Tout le monde à des rêves, certaines personnes on en un plus grand, un qui créé l'envie de se donner à fond pour le voir se réaliser, celui du jeune Ramsay, c'est de suivre les traces de son père et son grand-père avant lui. Au vu de son ambition, de ses capacités autant intellectuelle que physique, c'est avec brio qu'il fut reçu. Le début du rêve est en marche, mais son entrée n'en est pas l'aboutissement. Lee vise bien plus grand encore, bien plus haut, encore de nombreux échelons à gravir afin d'obtenir un grade au moins équivalent, sinon supérieur à celui de son paternel. « Tu vas me manquer petit frère. » Le blondinet se retrouve avec sa soeur dans ses bras, il l'enlace en retour. « Tu vas me manquer aussi June. » Il l'embrasse sur le front avant de se lever et de s'excuser auprès d'elle pour sortir et aller se dépenser avec quelques foulées, songeant à cette nouvelle page de sa vie. L'éloignement d'avec ses proches est sans doute ce qui l'effraie le plus, lui qui est très attaché à sa famille.

xxxxxxxxxxxxxx

« S'il te plaît Lee, accompagne-moi, j'ai trop envie d'aller à cette fête, mais j'veux pas y aller seule. » Le jeune homme soupire et lève les yeux au ciel. « Je ne veux pas y aller. » Il voit sa grande soeur le regarder avec un air dépité, voire carrément triste le visage et il comprend qu'elle n'a pas saisi ce qu'il vient de faire. Il ne vient pas de lui dire non, il vient juste de la reprendre, c'est une sale manie chez lui, il ne supporte juste pas les fautes de langage. « C'est d'accord je t'accompagne, j'ai dit ça pour te corriger, banane. » Il lui sourit en lui tirant la langue, elle devrait avoir l'habitude pourtant, il fait ça tout le temps. En contrepartie, il se prend une tape sur le crâne et une moue boudeuse qui se change rapidement en un visage souriant. C'est le visage fermé pourtant qu'il arrive à la fameuse fête, n'ayant pas réellement envie d'être là, lui ce genre de soirée, ce n’est pas sa came, même s'il préfère toujours cela à une soirée en boîte, le pire de tout selon lui. Il n'est pas du genre fêtard contrairement à June, mais il n'est pas totalement coincé non plus, c'est pourquoi il accepte de la suivre quand même et même qu'il s'amuse finalement. Il participe aux jeux à la con organisés par certains des lycéens présents, il boit, avec modération, mais quitte à être là, autant se fondre dans la masse et ne pas rester dans son coin. Lee s'amuse à observer les gens surtout, à sourire et charmer les jeunes filles qui sont là, cependant, son regard n'a de cesse de dériver vers un garçon qu'il a déjà vu plusieurs fois au lycée sans jamais lui avoir adressé la parole pour autant. Ayant perdu sa soeur de vue, en même temps il se doutait qu'ils ne finiraient pas la soirée ensemble, c'est toujours comme ça avec elle, il décide qu'il est temps pour lui de rentrer et se rend dans la chambre où sont stockés les manteaux pour aller chercher le sien et pouvoir s'en aller. June je rentre, fais attention à toi et appelle-moi si tu as un souci, je viendrais te chercher. Le manteau sur les épaules, il envoie un rapide message à son aînée. Quand il relève les yeux de son téléphone, il se rend compte qu'il n'est pas seul, que le garçon qu'il a aperçu dans la soirée est là aussi et surtout qu'apparemment ils sont enfermés. « Je suis Lee. » Quitte à devoir rester enfermé là, autant faire la conversation. De toute façon, ce mec avait déjà attiré son attention avant, sans savoir pourquoi, mais il l'a intrigué, alors bon vaut mieux en profiter pour apprendre à le connaître. « J'ai comme l'impression qu'ils nous ont oubliés. » Cela fait déjà plusieurs heures que les deux jeunes hommes sont coincés ensemble dans la pièce, à discuter de tout, de rien, à rire, à se découvrir. Lee se rend compte que Robin est très différent de lui, et pourtant il est touché par ce garçon, plus que ça, il se sent attiré par lui. C'est étrange, il n'a jamais ressenti quelque chose de la sorte pour un autre garçon, il a toujours était attiré par les filles jusque-là, mais en y réfléchissant un peu plus longuement, et le temps, ce n'est pas ce qui lui manque pour penser, quand Robin s'est finalement endormi et qu'il n'a plus personne pour faire la conversation, Lee prend conscience qu'il n'a jamais ressenti ce type d'attirance même pour une fille.

Ils se revoient souvent après cette fameuse soirée, et une chose en entrainant une autre, l'évidence s'impose à eux, ils s'aiment. Lee n'aurait jamais pensé qu'il finirait un jour en couple avec un autre garçon, mais il n'a jamais été aussi heureux et épanoui qu'aux côtés de Robin. Le plus difficile maintenant, c'est d'annoncer la nouvelle à sa famille, et il sait d'avance que ce coming-out va faire l'effet d'une bombe auprès de son paternel surtout. Le châtain est suffisamment confiant, sûr de lui, de son couple et surtout amoureux, pour ne pas avoir vraiment peur d'affronter les siens face à cette déclaration. « Je peux venir vivre avec toi ? » Un sac à dos avec quelques une des ses affaires, la confrontation ne s’est effectivement pas très bien passée. Ce n'est pas que ses parents le renient, absolument pas, mais ils ne veulent pas accepter sa relation, ils n'ont pas arrêté de lui répéter que ça allait lui passer, qu'il est hétéro et qu'il ne peut pas être avec un homme. Son père est même allé jusqu'à remettre en cause sa capacité à être militaire. Dire que cette remarque à fait mal à Lee est un euphémisme, mais il n'abandonnera pas son histoire avec Robin pour autant, alors la solution la meilleure pour tout le monde, c'est qu'il quitte le domicile familial. « Ils ne veulent pas comprendre, je m'en doutais, mais je n’étais pas préparé à entendre ce que mon père m'a dit. » Heureusement, le soutien sans faille de son homme l'a aidé à reprendre vite le dessus. Malgré le temps qui passe, les parents de Lee ne veulent toujours pas admettre que le couple de leur fils est sérieux, et ils ne font absolument aucun effort là-dessus. Et cela a beau toucher le jeune homme, il est heureux, parce qu'il exerce le métier qu'il a toujours voulu, parce qu'il vit avec celui qu'il aime et que malgré tout, ses parents ne lui ont pas tourné le dos, il a donc tout ce dont il a besoin à commencer par l'amour de Robin.

xxxxxxxxxxx

« Un jour, je te briserai le coeur Robin. » Lee dès le départ avait prévenu son compagnon que cela arriverait, tout en espérant se tromper. Non, il ne lui a pas dit cela en sachant qu'il le quitterait, le tromperait ou autre chose du même acabit, non, rien avoir avec tout cela. Son métier est à risque, il sait qu'à chaque fois qu'il part en mission, il est susceptible de ne pas en revenir, et qu'indubitablement, ça brisera Robin. « On se revoit dans quelques semaines. Ça va passer vite, et puis tu as ta librairie à ouvrir. Je t'aime. » Il l'embrasse et le rassure avant de partir pour une énième mission loin de leur pays. Un assaut contre les forces militaires présentes vient d'être lancé, Lee est sur le front. C'est étrange comme se mettre en danger de la sorte peut faire monter l'adrénaline, et il adore ça, surtout que cela se joint à la fierté de combattre pour son pays. Une balle l'effleure au niveau de la tempe, le son l'assourdit. Privé temporairement de l'un de ses sens, Lee vacille et chute, sa tête heurtant lourdement une pierre, il perd connaissance et se réveille des jours plus tard, dans un lit de l'hôpital militaire de Fairhope. « Je vous connais ? » La question est récurrente à chaque nouvelle personne qui vient lui rendre visite, ses parents, sa soeur, des amis, et même Robin. Il lui avait dit qu'il lui briserait le coeur, et le pire de tout, c'est qu'il n'en a actuellement pas conscience. La violence du choc lui a provoqué une amnésie sévère, mais qui n'est pas irréversible. L'espoir reste permis, même si pour le moment, ses souvenirs ont déserté son esprit.

« Je ne sais pas, c'est étrange, elle est sympa et tout, mais je n'ai pas l'impression qu'il y a de l'amour entre nous. » Lee se confie à sa grande soeur, qui fuit son regard. Il se doute qu'on lui cache des choses, il ne se souvient de rien, on peut lui dire ce qu'on veut, il n'a pas le moindre souvenir d'avant son accident, même si parfois, il a ces impressions de déjà-vu. Le fait d'être de retour chez lui, de retrouver sa chambre, des repères, quelque chose de familier, les photos qui décorent la maison familiale, il sait qu'ils sont bien sa famille, son aisance à leurs côtés et surtout la facilité qu'il a de parler avec June, retrouvé aussi rapidement ne lui laisse aucun doute sur ce fait et qu'ils sont une famille soudée et unie. Là où ce qu'on lui raconte pêche, c'est au niveau de son couple. Il ne remet pas en doute vraiment leurs dires, et puis Lorraine semble vraiment attachée à lui, elle est jolie, sympa, intelligente, bref, l'archétype même de la belle-fille parfaite selon les parents Ramsay. Et puis bon, il y a les photos d'eux qui sont là pour appuyer leurs dires. « Laissez-moi à la fin, sinon je porte plainte pour harcèlement. » Et pourtant, ce jeune homme qui n'a de cesse de tenter de lui parler, de lui clamer qu'il est son petit-ami, qu'ils vivaient ensemble, sème le trouble en lui. Il n'arrive pas à se souvenir de lui et ses parents lui ont dit qu'il devait l'éviter, que déjà avant il était insistant, qu'il devait probablement être un déséquilibré ou autre malade mental. « Je ne suis pas gay à la fin ! Et j'ai déjà une petite amie. » À force qu'on le lui répète, il a fini par en être persuadé, il a repris sa vie quotidienne, il retrouve quelques bribes de souvenirs, tous liés à sa famille, à son enfance, Lorraine aussi, même si ses souvenirs ne lui permettent pas encore de comprendre que sa relation avec elle n'a jamais été plus loin qu'une très belle amitié. Lorraine est sa meilleure amie depuis l'enfance, mais elle, comme les parents de Lee n'a jamais approuvé la relation du jeune homme avec Robin. Oui, on peut le dire, elle était amoureuse de son meilleur ami, alors cette amnésie est une bénédiction pour elle, pour eux, et elle n'a pas réfléchi une seule seconde avant d'accepter la proposition de monsieur et madame Ramsay de se faire passer pour sa petite amie afin de l'éloigner de son compagnon. Lee ne voit rien, il se reconstruit lentement, mais il se reconstruit sur un mensonge.

xxxxxxxxxxx

En train de trier une pile de papier sur son bureau, il organise comme toujours son travail dans différents dossiers. Actuellement en repos forcé, Lee a trouvé une occupation à ses journées, celle d'enquêter lui aussi sur cette affaire qui perturbe la tranquillité et la sérénité des habitants de Fairhope depuis 2012. Avant, souvent en mission, il en parlait un peu avec sa famille, il suivait l'affaire évidemment quand il était là en permission, mais sans s'y impliquer, il n'avait pas le temps pour ça. Maintenant, du temps, ce n'est plus ce qui lui manque et outre essayer de retrouver sa mémoire, ses souvenirs, il se plonge dans cette enquête. « Encore en train avec tes dossiers ? Tu les as déjà relus et classés une bonne centaine de fois. Lee calme-toi avec ça, c'est en train de virer à l'obsession. » Tellement absorbé par ce qu'il est en train de faire, il ne remarque la présence de Lorraine que lorsque cette dernière lui parle, pour encore lui reprocher de trop s'impliquer. « Ce n’est pas ma faute, ça fait des années que ça traine, et je n'ai que ça à faire en ce moment. » La jeune femme arbore une moue boudeuse en s'approchant un peu plus de lui, avant d'entourer sa taille autour du coup du jeune homme. « Et moi alors ? Tu peux t'occuper de moi. Tu m'avais d'ailleurs promis un cinéma ce soir. » Une pointe de culpabilité s'empare de Lee qui referme ses dossiers, un pour les informations trouvées par lui, un avec tout ce qu'il sait des victimes, un concernant le mode opératoire et ce qui peu concerner le tueur, un avec toutes les citations trouvées. Bref, comme toujours, il est ultra organisé. « C'est vrai. Laisse-moi juste ranger ça, et je t'emmène au cinéma. » Le châtain arbore un sourire franc, même s'il reste toujours un peu mal à l'aise en compagnie de celle qui est sa petite amie. Il n'arrive pas à s'expliquer ce phénomène. Une fois tout en ordre, le couple s'en va bras dessus, bras dessous, mais Lee ne peut s'empêcher de tendre l'oreille dès qu'il entend quelqu'un parler de l'affaire, de zyeuter les titres des journaux au cas où. C'est plus fort que lui.


   
Revenir en haut Aller en bas

Invité


 Invité


Sujet: Re: Lee ✘ I know what it's like to be afraid of your own mindJeu 26 Nov - 11:58

OMG t'es beau mon chéri bave heart lèche
Revenir en haut Aller en bas

Invité


 Invité


Sujet: Re: Lee ✘ I know what it's like to be afraid of your own mindJeu 26 Nov - 12:06

Bienvenue ici, Lee coeur
Revenir en haut Aller en bas

Invité


 Invité


Sujet: Re: Lee ✘ I know what it's like to be afraid of your own mindJeu 26 Nov - 12:06

La tellement sublime et magnifique Phoebe bave merci beaucoup mademoiselle :luv:
Revenir en haut Aller en bas

Invité


 Invité


Sujet: Re: Lee ✘ I know what it's like to be afraid of your own mindJeu 26 Nov - 12:09

Bienvenue !

Bon courage pour ta fiche :luv:
Revenir en haut Aller en bas

Invité


 Invité


Sujet: Re: Lee ✘ I know what it's like to be afraid of your own mindJeu 26 Nov - 12:16

Mais il y a que des bombes sur ce forum dite donc siffle hehe1 bave Merci beaucoup Matilda yiii
Revenir en haut Aller en bas

fonda - lost in the fire

avatar

◆ Manuscrits : 6621
◆ Arrivé(e) le : 15/03/2015
◆ Âge : 32 ans
◆ Décédé le : 3 Mars 2016, suite à une altercation avec les forces de police
◆ Métier : ancien biographe et parolier puis secrétaire
◆ Points : 720
◆ DC : Adam,Pete,Micha & Tutur
◆ Avatar : Tree Pace


Sujet: Re: Lee ✘ I know what it's like to be afraid of your own mindJeu 26 Nov - 12:17

Bienvenue par ici et merci bien pour le soutien (ici et sur PRD) whislte

J'ai pas encore eu le temps de répondre à ton message ; entre la gestion d'un forum, d'un projet, et l'IRL, difficile parfois d'avoir le temps de tout cache Mais bref, merci encore en tout cas pup

Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas! En attendant, bon courage pour la rédaction de ta fiche funk

En encore bienvenuuuuue cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t83-i-slithered-here-from-eden http://potterbird.livejournal.com

Invité


 Invité


Sujet: Re: Lee ✘ I know what it's like to be afraid of your own mindJeu 26 Nov - 12:23

Merci beaucoup Tobias bigcoeur Et il n'y a pas de soucis, c'est tout à fait compréhensible ^^ Y'a pas de quoi, c'est normal hug Encore merci feels et je n'hésiterai pas si besoin lèche
Revenir en haut Aller en bas

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 586
◆ Arrivé(e) le : 15/11/2015
◆ Âge : 27 ans
◆ Métier : Infirmière
◆ Points : 986
◆ DC : Alexander
◆ Avatar : Dakota Johnson


Sujet: Re: Lee ✘ I know what it's like to be afraid of your own mindJeu 26 Nov - 12:25

Bienvenue par ici. puce

_________________
Wind of Change

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t476-colleen-v-bishop-just-the-way-you-are-termine

Invité


 Invité


Sujet: Re: Lee ✘ I know what it's like to be afraid of your own mindJeu 26 Nov - 12:27

Merci Colleen panda
Revenir en haut Aller en bas


avatar

◆ Manuscrits : 3923
◆ Arrivé(e) le : 03/09/2015
◆ Âge : 28 ans
◆ Métier : Lieutenant de police
◆ Points : 4224
◆ DC : Sacha
◆ Avatar : Kate Mara


Sujet: Re: Lee ✘ I know what it's like to be afraid of your own mindJeu 26 Nov - 13:53

Bienvenue dans le coin :)
Bonne chance pour ta fiche cornichon

_________________


Shandra O. SarmoiseLieutenant de Police
Je suis ici depuis mon enfance, et je vois bien que ma ville autrefois calme, n'est plus le même havre de paix qu'autrefois. La faute à ce poète de malheur. Serais-je celle qui réussira à lui mettre la main dessus ? Je ne sais pas, mais j'ai déjà passé trois ans de ma vie à lui courir après, je suis prête à faire encore bien plus même si cela doit me ronger jusqu'à l'os.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t299-shandra-olivia-sarmoise-is-here

Invité


 Invité


Sujet: Re: Lee ✘ I know what it's like to be afraid of your own mindJeu 26 Nov - 13:53

Merci bien jolie jeune femme hiii
Revenir en haut Aller en bas

Invité


 Invité


Sujet: Re: Lee ✘ I know what it's like to be afraid of your own mindJeu 26 Nov - 13:58

Bienveennuuuee **

Toi et Robin, vous avez l'air cool ** Je sens que je vais stalker les rps What a Face
Revenir en haut Aller en bas

Invité


 Invité


Sujet: Re: Lee ✘ I know what it's like to be afraid of your own mindJeu 26 Nov - 14:27

bienvenue et bonne chance pour la rédaction de ta fiche =)
Revenir en haut Aller en bas

Invité


 Invité


Sujet: Re: Lee ✘ I know what it's like to be afraid of your own mindJeu 26 Nov - 14:35

@Cameron || Ha ha contente ravie de voir qu'on aura au moins une stalkeuse bounce merci bien la miss hug

@Genesis || je suis fan du prénom hiii merci en tout cas feels
Revenir en haut Aller en bas


avatar

◆ Manuscrits : 4799
◆ Arrivé(e) le : 05/08/2015
◆ Âge : 24
◆ Assoc. des Victimes : Membre
◆ Métier : Elève policière
◆ Points : 1200
◆ DC : Aiden, James, Sean, Charlie, Nathan
◆ Avatar : Willa Holland


Sujet: Re: Lee ✘ I know what it's like to be afraid of your own mindJeu 26 Nov - 18:23

Bienvenue! En espérant que tu te plairas dans le coin bounce :luv:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t248-whirlwind

Invité


 Invité


Sujet: Re: Lee ✘ I know what it's like to be afraid of your own mindJeu 26 Nov - 18:26

Merci beaucoup demoiselle bigcoeur et je ne doute pas de me plaire ici, vous avez l'air tous très sympa ^^
Revenir en haut Aller en bas

fonda - lost in the fire

avatar

◆ Manuscrits : 6621
◆ Arrivé(e) le : 15/03/2015
◆ Âge : 32 ans
◆ Décédé le : 3 Mars 2016, suite à une altercation avec les forces de police
◆ Métier : ancien biographe et parolier puis secrétaire
◆ Points : 720
◆ DC : Adam,Pete,Micha & Tutur
◆ Avatar : Tree Pace


Sujet: Re: Lee ✘ I know what it's like to be afraid of your own mindVen 27 Nov - 18:40

:wow: Tu as très bien compris le contexte et j'aime la façon dont tu l'as intégré à ton histoire, et je pense même qu'une évolution de ton perso vers le groupe des enquêteurs pourrait être intéressante par la suite! Ta fiche est agréable à lire (certains passages m'ont personnellement rappelé un ami militaire alors j'ai d'autant plus apprécié hihi ) et je plains grandement ton Lee d'être allergique aux fraises (je me devais de le dire arrow). Bref, tu es donc validé sans aucun problème, bienvenue officiellement parmi nous :luv: :luv:



congratulations !



Félicitations, te voilà officiellement validé(e) ! Tu vas donc pouvoir déambuler dans les rues de la ville comme bon te semble. Sauf si tu crains de tomber sur une plume particulièrement... Inspirée.

Mais puisque tu respires encore, il est temps de t'occuper de toute la paperasse un peu ennuyeuse auprès des autorités locales. Ainsi, tu peux commencer par recenser ton métier avant de te trouver un logement.

Tu peux ensuite ouvrir ton répertoire afin de créer des liens avec les autres personnages ou poster dans les demandes de rp pour te trouver un premier partenaire de jeu.

Si tu as été validé(e) avant le 15 du mois en cours, sache qu'il faudra également songer à te recenser pour ce mois-ci.

Dans tous les cas, le staff reste à ta disposition pour la moindre question et te souhaite de passer d'agréables moments sur le forum.

N'oublie pas de rester sur tes gardes... Sait-on jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t83-i-slithered-here-from-eden http://potterbird.livejournal.com

Invité


 Invité


Sujet: Re: Lee ✘ I know what it's like to be afraid of your own mindVen 27 Nov - 19:27

Merci beaucoup pour les compliments et la validation heart J'avoue que j'ai pensé également à l'évolution de Lee dans ce sens-là, ça pourrait effectivement être intéressant pour lui dance
J'avoue qu'être allergique aux fraises, c'est un sacrilège, mais j'aime bien être vilaine avec mes persos siffle
Revenir en haut Aller en bas



 Contenu sponsorisé


Sujet: Re: Lee ✘ I know what it's like to be afraid of your own mind

Revenir en haut Aller en bas
 

Lee ✘ I know what it's like to be afraid of your own mind

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» U/W Control
» [Vente] Tarmo, Baneslayer & Jace mind sculptor x2 + fetch lands
» [MOC] Coup de coeur: "PAHAB"
» liste achat/ vente/ echange de Mr X
» quelques cartes a vendre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: in the den :: archives :: manuscrits abandonnés-