AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 As time goes by...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar

◆ Manuscrits : 2330
◆ Arrivé(e) le : 12/04/2015
◆ Âge : 28 ans
◆ Métier : détective, promu en décembre 2015
◆ Points : 197
◆ DC : Désirée, Ruby, Jonathan, Jacob, Eva & Simon
◆ Avatar : Jesse Williams


Sujet: As time goes by...Mar 8 Déc - 1:03

as time goes by

fin mai 2015

« Adam j’y vais…. oui j’y vais, je rentre dans deux heures maximum. » lança Jesse à la volée avant de sentir le regard du blond dans son dos. Le métis se retourna et prit le temps de déposer un baiser sur les lèvres de son petit-ami avant de quitter sa demeure. Il savait très bien qu’Adam ne lui pardonnerait pas de partir sans lui donner son fameux bisous. Le bisous, c’était sacré, dixit le barman. Et Jesse n’était pas le genre d’homme qui ne respectait pas les traditions. Et surtout celles-là. Il était content que lui et Adam aient enfin trouvé un terrain d’entente. Entre l’affaire et la maladie du blond, les choses n’avaient guère été faciles ces dernières semaines et Jesse ne voulait plus replonger dans les moments de doute et d’incertitude. Les choses étaient déjà suffisamment bancales dans la ville pour que toute cette folie s’immisce dans leur couple. Adam restait son propre coin de paix personnel et Jesse avait besoin de cette normalité et de cette facilité avec le blond pour pouvoir vivre et évoluer.

Au cours des dernières semaines, sans que personne ne soit au courant en dehors de Markus, il avait épluché les dossiers qui touchaient de près ou de loin à l’affaire du Poète. Toute son attention était sur l’affaire désormais et ce même si ce n’était pas de manière officielle. L’enquête que menait le profileur et l’officier de police avait l’avantage d’être discrète, personne ne s’attendait à ce qu'un simple officier de police pose des questions pertinentes et si le Poète était bien dans l'ombre ou qu’il avait accès aux mêmes informations qu’eux, ils pouvaient prendre une longueur d’avance et inverser la vapeur. C’était ce que Jesse espérait qui, comme il l’avait dit à Markus, avait besoin que les choses retrouvent un semblant de normalité. C’était Fairhope, sa toute petite Fairhope où rien ne sortait de l’ordinaire et où les gens étaient lisses et parfaits. Rien d’autre. D’ailleurs, c’était sous se signe qu’était placée cette soirée particulière et Jesse se rendait à pied dans le centre ville. Il avait troqué son uniforme pour une chemise et un jean propre, une chemise blanche et pas avec des pois comme Adam aurait voulu qu’il porte. C’est juste une soirée entre amis, avait expliqué Jesse.

Il n’avait pas revu Colleen depuis… une éternité, et il avait failli ne pas reconnaitre ce soir-là, alors qu’il passait les portes de l’hôpital en escortant un sans abri dans la section des urgences. Elle était de retour à Fairhope et rien que de la voir renvoyait Jesse à une époque où tout était plus simple où leur seul problème était de savoir quand ils devaient rendre le prochain devoir. Jesse n’avait jamais exprimé le désir de partir de Fairhope pendant ces années-là, jamais à voix haute, mais il s’était toujours dit que Colleen finirait par le faire, elle était intelligente et débrouillarde, deux choses cruciales pour sortir de l’Alabama. Il faut qu’on fête ton retour, avait dit Jesse et c’était comme ça qu’ils s’étaient donnés rendez vous dans un endroit iconique de Fairhope, du moins pour Jesse. Il se disait que c’était suffisamment compliqué comme ça, ils n’avaient pas parlé des meurtres lorsqu’ils s’étaient recroisés dans les couloirs de l’hôpital mais le policier était certain qu’elle en avait entendu parler. Impossible d’y échapper désormais. Sans compter que Jesse était toujours désireux d’entendre la vie de quelqu’un qui avait fini par quitter Fairhope. Lui était resté ici, pour et à cause de son père et il était devenu policier. Une carrière exemplaire selon Jesse, mais personne n’était dans sa tête et le métis était déjà difficile à lire à l’époque, et ça ne s’était pas arrangé en grandissant.

« Bonsoir, j’ai une réservation au nom de Mahoney. » dit-il une fois la porte du restaurant poussée. L’employé hocha la tête avant de le guider jusqu’à sa table et Jesse décida de commencer la soirée avec un simple soda, il se disait que l’alcool allait finir par venir quand ils allaient aborder les sujets fâcheux. Autant commencer de façon légère. Il se leva quelques minutes plus tard en apercevant Colleen et lui fit un signe de la main. « Hey, rassure toi tu n’es pas en retard, c’est moi qui aime arriver en retard. Tu veux boire quelque chose ? » demanda Jesse alors qu’ils se rasseyaient. « Et après ça tu vas me raconter qu’est-ce qui t’a pris de revenir à Fairhope, je veux dire, tu as un diplôme de rêves… je suis certain qu’il y a des tas de villes où on a besoin d'infirmière...» Parce que même si Jesse adorait sa ville, il savait bien l’effet qu'avait Fairhope sur les gens. Une fois qu’on était là ou qu'on revenait, il était tout simplement impossible de partir.

_________________
"Trouble on my left, trouble on my right, I've been facing trouble almost all my life... My sweet love, won't you pull me through?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t80-dear-old-world-is-it-too-late-to-get-a-refund http://aesthetics-blue.tumblr.com/

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 585
◆ Arrivé(e) le : 15/11/2015
◆ Âge : 27 ans
◆ Métier : Infirmière
◆ Points : 986
◆ DC : Alexander
◆ Avatar : Dakota Johnson


Sujet: Re: As time goes by...Jeu 17 Déc - 15:59

NB : Désolé, j'ai eu des soucis perso et je n'avais plus la motivation pour RP

As time goes by...
Jesse & Colleen

Déjà 3 mois que Colleen avait emménagé dans son petit appartement et elle croulait encore sous les cartons. Ses horaires de travail décalées ne l'aidait pas à mettre de l'ordre dans ses affaires par manque de temps. C'est pour cela qu'elle avait décidé de prendre une petite semaine de vacances pour se mettre à jour dans tout cela. Mais le problème, c'est que Colleen avait un rendez-vous et bien sur, ce qu'elle voulait mettre était dans un des nombreux cartons jonchant le sol de sa chambre. Le déballage dura une bonne heure avant qu'elle ne trouve ce qu'elle allait porter ce soir. Il fallait tout de même qu'elle soit présentable pour revoir un ami de longue date.

Il est vrai que ce jour là, à l’hôpital, elle ne s'attendait pas à le voir. La dernière fois qu'elle l'avait vu, elle portait encore un appareil dentaire. Le bon vieux temps. Mais ce soir là, alors qu'elle était en poste aux urgences de l’hôpital, elle vit un grand métis franchir la porte. Sur le moment, elle lui semblait inconnu au bataillon mas en y regardant de plus près, ses traits lui étaient familiers. Jesse Mahoney. Son nom mit quelques instants avant de lui revenir en mémoire. Ce soir là malheureusement, ils n'avaient pas eu le temps de discuter d'avantage. Le jeune homme avait juste eu le temps de l'inviter à dîner, histoire de se rappeler les bons souvenirs du lycée.

Mais à chercher, la tête la première dans ses cartons, elle ne vit pas l'heure défiler et elle était finalement en retard. Se dépêchant de finir de se préparer, elle sauta dans sa voiture et se faufila dans la circulation qui vu l'heure, était abondante, ce qui allait encore plus la mettre en retard, elle qui détestait cela. Par chance, le circulation se fluidifia et elle pu arriver avec seulement quelques minutes de retard. La jeune femme se présenta devant le placeur du restaurant lui indiquant qu'elle était attendu mais au même moment, elle vit une main se lever dans l'assemblée. Jesse était déjà là. Délaissant l'employé du restaurant, Colleen se dirigea vers la table qu'on leur avait attitré. Elle s'installa sur sa chaise, tandis que Jesse lui proposa de boire un verre.

« Je prendrais bien un Martini », répondit-elle alors que le serveur n'étant pas bien loin, entendu sa demande et s'en alla chercher ce qu'elle désirait au bar. Une fois le verra posé devant elle, Jesse commença son interrogatoire. A croire que son métier débordait sur sa vie privée. Mais elle hésitait à tout lui révéler. Ses souvenirs étaient encore trop récent pour en parler ouvertement.

« Et bien, disons que j'avais sûrement besoin d'un retour aux sources. Il est vrai que j'aurai pu aller voir ailleurs et c'est ce que j'ai fais même si je ne suis pas partit bien loin, mais certaines choses ont fait que ça ne se passe pas comme j'avais voulu. Une opportunité s'est offerte ici alors pourquoi pas rester à Fairhope. C'est une ville comme une autre après tout et qui s'est dans quelques années, je pourrais être à l'autre bout du pays », conclut-elle.

Ses histoires de peine de cœur n'allaient sûrement pas l’intéresser et surtout, elle n'était pas là pou se faire plaindre par un ancien ami retrouvé. Elle était là pour renouer des liens amicaux, perdus avec le temps et la distance. Elle remontait à peine la pente donc, il ne fallait pas tenter le diable.

« Et toi alors, toujours fidèle à Fairhope à ce que je vois. Tu n'as pas eu envie d'aller voir ailleurs ? »



Emi Burton

_________________
Wind of Change

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t476-colleen-v-bishop-just-the-way-you-are-termine


avatar

◆ Manuscrits : 2330
◆ Arrivé(e) le : 12/04/2015
◆ Âge : 28 ans
◆ Métier : détective, promu en décembre 2015
◆ Points : 197
◆ DC : Désirée, Ruby, Jonathan, Jacob, Eva & Simon
◆ Avatar : Jesse Williams


Sujet: Re: As time goes by...Mer 30 Déc - 17:49

« Si vous pouviez m’apporter une bière aussi, ce serait parfait… Merci. » dit Jesse à la suite de Colleen, content de voir qu’il n’allait pas être le premier à commander de l’alcool ce soir. Il pouvait laisser tomber sa boisson sucrée, après tout, ils n’étaient plus des lycéens et ils pouvaient tous les deux légalement boire autant en profiter. Surtout que d’après ce que Jesse avait pu voir, le métier de Colleen n’était pas de tout repos. Fairhope avait beau être une ville qu’on pouvait facilement qualifier de petite, l’hôpital et plus particulièrement le service des urgences pouvaient être rapidement bondés. Ils n’avaient pas choisi des métiers faciles, tout était place au stress et ça n’étonnait pas vraiment Jesse qu’elle ait choisi ce genre de voie. Elle avait toujours été une femme déterminée.  « J’espère que ton nouveau boulot te plait. » Le policier était sincère et il donna son verre de coca vide au serveur qui revenait déjà avec leur boisson, et s’empara de sa bière, préférant boire directement au goulot. L’employé leur apporta également un bol de chips et les informa qu’il revenait dans quelques minutes pour prendre leur commande. L’atmosphère était légère et Jesse en fut bien content. Il pouvait littéralement mettre les pieds sous la table et ne penser à rien. Ça faisait depuis des mois qu’il n’avait pas pu se détendre de la sorte avec quelqu’un d’autre qu’Adam. C’était exclu avec Markus, leur relation était strictement professionnelle et le brun ne s’en plaignait pas au contraire, il appréciait le sérieux du profileur et il se disait que ça contrastait vraiment avec son très enthousiaste de petit-ami. Avec Denis aussi, il leur avait été impossible de se retrouver de la sorte, les deux policiers, se voyaient tous les jours au boulot et depuis la découverte du dernier corps, ils n’avaient plus pris la peine d’aller boire une bière. Peut-être que eux aussi, à leur manière, étaient dépités par cette affaire.

Mais Colleen lui parlait d’un monde en dehors de Fairhope et Jesse l’écouta avec attention, sirotant tranquillement sa bière comme si cela avait été de l’eau. Lui n’était jamais parti, il ne comprenait pas ce besoin qu’elle avait pu ressentir pour revenir à Fairhope. Il comprenait en revanche qu’elle puisse se sentir à l’aise ici, Fairhope était leur maison, les bons comme les mauvais jours, ils ne pouvaient pas vraiment y échapper. La conversation dériva naturellement sur Jesse et ce à quoi il avait occupé son temps ces dernières années. Jesse eut un léger rire avant de répondre, lui qui détestait parler de lui-même avant, savait faire des efforts à présent. « Et oui, je suis toujours ici, je n’ai pas bougé... aucune occasion intéressante ne s'est présentée à moi. Je suis devenu policier et ça me plait, j’aime mon boulot malgré tout ce qui se passe ces temps-ci. Je suppose que tu es déjà au courant de l’affaire. » Même s'il tenait à donner cette soirée un esprit positif, le métis savait qu’il devrait parler de l’affaire tôt ou tard, c’était sur toutes les lèvres, dans tous les coeurs… Partout. « On travaille d’arrache-pied comme tu t’en doutes. » ajouta t-il. Il savait que Colleen ne serait pas de ceux qui sautaient aux conclusions et qui remettaient facilement en cause l’implication et les efforts fournis par la police mais il préférait être très clair tout de suite. De quoi pouvait-il lui parler d’autre? Jesse ne se considérait pas comme quelqu’un de particulièrement intéressant et sa vie se résumait très simplement à son métier et son petit-ami. « Oh et aussi je suis en couple, avec un barman, il a son propre établissement en ville d’ailleurs, le Vanilla Palace, que je recommande d’ailleurs si tu as envie de boire un verre dans un endroit tranquille. Il s’appelle Adam, si tu dis que tu viens de ma part, il sera content de te recevoir. »

C’était la première fois également qu’il parlait d’Adam avec autant de légèreté mais comment ne pas le faire, le blond était vraiment ce qui lui était arrivé de mieux ces dernières années, il ne pouvait pas ne pas le mentionner. « Et on ferait mieux de commander avant que je joue les romantiques et que je te dise ce qui me plait le plus chez Adam, je n’ai pas envie de t’ennuyer avec tout ça. »  Jesse posa sa bière, vide et il finit par tendre son menu à Colleen, le menu n’avait pas tant changé que ça, comparé à quand il venait ici quand il était encore à l’université, plus jeune et un brin plus innocent que ça. Mais c’était ça la beauté avec Fairhope, elle grandissait mais restait la même.

_________________
"Trouble on my left, trouble on my right, I've been facing trouble almost all my life... My sweet love, won't you pull me through?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t80-dear-old-world-is-it-too-late-to-get-a-refund http://aesthetics-blue.tumblr.com/

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 585
◆ Arrivé(e) le : 15/11/2015
◆ Âge : 27 ans
◆ Métier : Infirmière
◆ Points : 986
◆ DC : Alexander
◆ Avatar : Dakota Johnson


Sujet: Re: As time goes by...Mar 19 Jan - 22:23

As time goes by...
Jesse & Colleen

Jesse, lui aussi commanda un apéritif après que la jeune femme ai passé commande auprès du serveur afin de bien commencer le repas. Le dit serveur ne mit pas longtemps avant de revenir avec leurs consommation. Les deux amies eurent quand même le temps nécessaire pour discuter de tout et de rien. Son nouveau métier ? Bien sur qu'il lui plaisait et heureusement car être infirmière, n'était pas seulement un choix de carrière mais aussi une vocation. Aider des gens dans le besoin était ce qu'elle aimait le plus au monde car il fallait supporter la vision de certaines situations. Jesse devait être dans le même cas voire pire aux vues de ce qu'il devait supporter chaque jour qui passaient. Par moment, Colleen regrettait d'avoir quitter Birmingham et sa petite clinique tranquille. Mais trop de mauvaises choses étaient reliées à cette endroit. Il valait mieux s'en éloigner pour le moment. Quand l'infirmière raconta ses aventures hors de Fairhope, Jesse sembla avaler ses paroles. Il est que s'il n'avait jamais quitté la ville où il est né, il avait certainement envie de savoir comment était les alentours. La jeune femme était quelque peu navré qu'il n'ai jamais eu occasion avec un grand O qui l'aurait fait quitter Fairhope. Mais du moment que son travail lui plaisait, c'était le principal, malgré les jours sombres que la ville avait connu avec ces meurtres.

« Comment ne pas être au courant. Quand j'étais encore au  Birmingham, mes parents me parlaient déjà de ça et ils ont fait leur possible pour que je ne revienne pas à Fairhope, le temps que cette affaire n'était pas terminée. Mais cela ne m'a pas empêché de revenir quand même. Il ne faut pas que cela nous empêche de vivre non plus. Je n'ai pas envie de passer le restant de ma vie cloîtrer dans mon appartement à avoir peur qu'il m’arrive quelque chose. Mais je me doute que pour toi, cela ne doit pas être facile tout le jours. »

La discussion n'alla pas plus loin. Les deux jeunes gens n'étaient pas là pour discuter de cela mais plutôt pour passer un bon moment dans cette endroit agréable. Jesse avait choisit ce petit restaurant où le burger était roi. Puis, il vint à parler privé, chose que Colleen préférait éviter pour sa part.

« Je suis content pour toi que tu ais su trouver chaussure à ton pied. Et pour l'invitation, je prend volontiers. J'irai y jeter un petit coup d’œil. On pourra y aller ensemble si tu le souhaites. »

Depuis son retour à Fairhope, Colleen n’avait guère eu le temps de se trouver des amis. Ses anciens amis de lycée avaient sûrement du s'échapper de la ville qui les a vu grandir pour voler de leur propres ailes peut-être à l'autre bout du pays Qui sait. De plus, son travail lui prenait beaucoup trop de temps et elle n'avait pas vraiment le temps de sortir. Elle se mit à penser qu'elle devrait en fin de compte le prendre de temps qui lui manquait cruellement. Penser un peu à elle avant son travail. Elle fini par sortir de ses pensées que Jesse lui fit signe qu'il fallait peut-être qu'ils commandent leur plat. Elle ne pu s'empêcher de rire légèrement quand il émit l'hypothèse qu'il allait devenir romantique. Elle avait du mal à l'imaginer sensible à ce point là. Il a bien changer depuis la dernière fois qu'elle l'avait vu mais cela ne la dérangeait pas.

« Tu ne m'ennuies pas, je te rassure, lança t-elle en buvant une gorgée de son Martini qu'elle n'avait pas encore entamée alors qu'il lui tendit le menu. Tant de choses lui faisaient envie. Le serveur ne mit pas longtemps à revenir auprès de leur table, carnet à la main pour prendre leur commande.

« Je vais vous prendre un burger végétarien s'il vous plaît. »

Elle vit le serveur noté cela sur carnet et attendit sagement que Jesse trouve son bonheur sur la carte. Cela faisait une éternité qu'elle n'était pas venu ici. Elle espérait que la nourriture était toujours aussi bonne que dans ses souvenirs, mais vu le monde qui était attablé.

« Tu as fais ton choix ? »



Emi Burton

_________________
Wind of Change

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t476-colleen-v-bishop-just-the-way-you-are-termine


avatar

◆ Manuscrits : 2330
◆ Arrivé(e) le : 12/04/2015
◆ Âge : 28 ans
◆ Métier : détective, promu en décembre 2015
◆ Points : 197
◆ DC : Désirée, Ruby, Jonathan, Jacob, Eva & Simon
◆ Avatar : Jesse Williams


Sujet: Re: As time goes by...Mer 3 Fév - 21:13

« Hmmm oui… » avait dit Jesse en se repenchant sur le menu. Il y avait bien longtemps qu’il ne s’était pas laissé aller de la sorte et qu’il avait mangé quelque chose d’aussi peu diététique. Il avait fait des efforts depuis qu’il était en couple avec Adam, mangeant aussi sainement et rigoureusement que son petit-ami. Adam lui avait déjà dit qu’il n’était pas obligé de le faire et Jesse le savait, il s’en fichait, c’était naturel pour lui au final. Cela était aussi du au fait qu’il se sentait à l’aise avec Adam, plus qu’avec n’importe qui, alors ce genre de détails ne lui venait absolument pas l’esprit et il s'adaptait sans vraiment y penser. Adam l’aurait surement trouvé bizarre au lycée, Jesse était encore plus renfermé qu’aujourd’hui et il était beaucoup plus sur la défensive. Il avait gagné en maturité avec les années et avait appris que non, toutes les personnes du monde n’en avait pas après lui, certaines personnes avaient encore du bon en eux. Comme Colleen d’ailleurs. Le métis s’extirpa de ses pensées et passa sa commande auprès du serveur, celui-ci nota le tout et s’éloigna rapidement vers les cuisines. Jesse en profita pour reprendre la conversation là où ils l’avaient laissés : Adam.

Il allait devenir, et bien malgré lui, une de ces personnes qui ne faisaient que parler de leur moitié les trois quarts du temps, mais si l’infirmière voulait rencontrer Adam, qui était-il pour lui dire non ? « Et oui, ça serait une bonne idée, Adam est le genre de personne qui est content de rencontrer… tout le monde en fait. Il est beaucoup plus énergique et optimiste que moi, je crois que j’avais besoin de ça dans ma vie. » Jesse ponctua sa phrase d’un doux sourire, se passant une main sur son crâne rasé, masquant sa gêne dans le fond. L’admettre à voix haute lui faisait plus de bien que la jeune femme ne pouvait se l’imaginer, Jesse ne baissait pas aussi facilement sa garde, ça elle était bien placée pour le savoir. Et en des temps comme celui-ci, ça semblait encore plus improbable. « En partie à cause de l'affaire, et c'est bien que tu aies cette attitude, je ne dis pas qu’il ne faut pas rester sur ses gardes au contraire, mais il ne faut pas arrêter de vivre, sinon ça voudra dire qu’il a déjà gagné et ce n’est pas ce qu'on veut. » Les sourires étaient en train de devenir un luxe à Fairhope, une chose qui pesait sur le moral de tous et même sur le métis. Il n’était pas devenu policier pour avoir affaire à des mines aussi tristes et aussi dépitées, bien au contraire. Non, il était devenu officier pour pouvoir se rendre utile et il comptait bien le faire jusqu’au bout.

« En tout cas tu connais le refrain, dès que tu vois un comportement suspect il faut le reporter, et quand je dis suspect ça peut être absolument n’importe quoi. Les informations, ça on ne peut pas s’en passer… » Chasser le naturel et il revient au galop. Jesse était policier, uniforme ou pas, insigne ou pas, il ne pouvait juste pas passer à autre chose et il se sentait même obligé de prévenir l’infirmière en face de lui… À croire que son cerveau ne voulait même pas lui accorder une minute de répit. C’était un mal pour un bien d’ailleurs. Il était plus conscient des choses ainsi et il pouvait encore mieux apprécier des moments comme celui-ci. « Et sinon c’est comment de l'autre côté de l'Alabama? Plus calme qu’ici j’espère. Tout le monde est aussi poli qu'ici ou c'est juste propre à Fairhope ? » Jesse était curieux, prêt à vivre par procuration ce soir encore. Et puis en réalité, Jesse tentait de prévoir des vacances surprises pour Adam et lui. Il pouvait tout à fait voir le blond bronzer au soleil ou avec un guide touristique entre les mains et après l’année qu’ils avaient eu, le métis estimait qu’ils en avaient bien besoin. « Je suppose que tu n’as pas fait que les trucs de touristes mais quand même… pour moi ça a l’air à l’autre bout de la planète, rien que d’y penser je me demande toujours comment les gens font pour partir d’ici. »

_________________
"Trouble on my left, trouble on my right, I've been facing trouble almost all my life... My sweet love, won't you pull me through?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t80-dear-old-world-is-it-too-late-to-get-a-refund http://aesthetics-blue.tumblr.com/

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 585
◆ Arrivé(e) le : 15/11/2015
◆ Âge : 27 ans
◆ Métier : Infirmière
◆ Points : 986
◆ DC : Alexander
◆ Avatar : Dakota Johnson


Sujet: Re: As time goes by...Mer 24 Fév - 0:25

As time goes by...
Jesse & Colleen

Le serveur ne mit pas longtemps à quitter la table des deux amis en direction de la cuisine quand leurs commandes furent prises, les laissant ainsi reprendre leur conversation là où ils l'avaient laissé. A première vue, Jesse avait envie  de continuer sur sa lancée en parlant de l'homme de sa vie. Cet Adam avait apparemment une bonne influence sur l'officier de police et tant mieux pour lui. Il le méritait. Le fait qu'il ne cesse d'en parler fit sourire la jeune femme.

« Je peux comprendre que tu en es besoin et en plus, tu le mérites. Avoir quelqu'un en rentrant chez soi le soir après une dure journée de boulot, c'est toujours agréable. »

L'infirmière ne put s'empêcher de sombrer dans la nostalgie, lorsque Ethan était à la maison quand il finissait son service avant elle. Il avait la délicatesse de lui préparer un bon petit repas et dès son arrivée, elle n'avait plus qu'à mettre les pieds sous la table. C'était le bon vieux temps qu'il fallait désormais mettre de côté. La jeune femme sortit de ses pensées quand Jesse reprit la parole, lui rappelant les bons gestes à faire, ce qui la fit sourire.

« Oui je le connais le fameux refrain : ne pas jouer au héros et prévenir de toutes choses suspectes. Mais il est vrai que si ce malade n'était plus en liberté, on pourrait marcher dans la rue sans avoir peur de la personne qui te suit sur le même trottoir. Après, je ne dis pas que tu ne fais pas ton travail. Loin de là. Toi et tes équipiers, vous faites de votre mieux pour le mettre derrière les barreaux. »

Colleen se rattrapa comme elle le pu. Il est vrai que ses propos auraient pu être mal interprété par son ami. Mettre les choses au clair de suite était la meilleure chose à faire. La gêne du moment fut vite rompu par le serveur qui revenait avec les deux plats dans les mains. Le repas pouvait enfin commencé. Colleen termina son Martini en écoutant Jesse poser ses multiples questions. Comme il n'avait jamais quitté Fairhope, il voulait à tout les coups, voyager à travers les paroles de la jeune femme, s'évader en étant installé à une table de restaurant.

« Calme, propre et poli ? Il ne faut pas trop rêver. Birmingham reste quand même une grande ville. Il ne faut pas trop en demander. Mais quitter ma ville natale m'a fait quand même du bien. Certes, je n'ai pas pu visiter les environs à cause de mes études et du travail par la suite mais voir d'autres visages, d'autres mentalités, ça forge le caractère. Mais je ne vais pas te mentir, j'ai mis un bon moment avant de m'habituer à la vie là bas car Fairhope à côté, c'est une village. Je ne suis vraiment pas faites pour vivre dans une mégalopole comme celle là et j'ai bien fait d'en partir. J'avais besoin de revenir à l'air de la campagne, retourner à la source. Un jour, tu devrais quand même essayer de sortir de Fairhope. Tu rates quand même pas mal de chose. Demandes des vacances et part un peu à l'aventure. Fairhope est sympa comme ville mais il existe des choses quand même plus amusantes et au moins, ça te changerait les idées vis à vis de ton affaire. »

Un bon bol d'air frais avec Adam lui ferait le plus grand bien. Des vacances en amoureux, tout le monde en rêvait.

"En tout cas, bon appétit, conclut-elle en entamant le burger devant elle avant qu'il ne soit froid.



Emi Burton

_________________
Wind of Change

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t476-colleen-v-bishop-just-the-way-you-are-termine


avatar

◆ Manuscrits : 2330
◆ Arrivé(e) le : 12/04/2015
◆ Âge : 28 ans
◆ Métier : détective, promu en décembre 2015
◆ Points : 197
◆ DC : Désirée, Ruby, Jonathan, Jacob, Eva & Simon
◆ Avatar : Jesse Williams


Sujet: Re: As time goes by...Ven 4 Mar - 14:49

« Ne t’inquiète pas, je ne le prends pas mal, j’ai entendu bien pire… Bien plus pire, crois-moi. » Jesse préféra rassurer rapidement Colleen, ne souhaitant pas laisser le malaise s’installer.Fairhope devait probablement être la pire ville du monde pour être policier et surtout en ce moment. Avant l’affaire du Poète, Jesse recevait généralement des remarques des automobilistes qui se prenaient des contraventions et qui tentaient de négocier, mais rien de plus… Depuis trois ans, depuis le tout premier meurtre et la première victime, les regards des gens avaient changé et l’atmosphère aussi. Désormais, tout était plus lourd dans les rues de cette petite ville et dans un sens… beaucoup plus réel. Il pouvait voir de la culpabilité dans les orbites de certains et des questions qu’ils n’oseraient jamais formuler à voix haute. Pourquoi est-ce que ce taré n'avait pas encore été attrapé ? Pourquoi est-ce qu’il n’était pas derrière les barreaux ? Pourquoi est-ce qu'ils devaient vivre dans la peur ? Pourquoi ? Des questions qui menaçaient de franchir les lèvres de tous et que tout le monde pensait, à un point tel qu’il semblait y avoir un bruit permanent dans les rues de la ville, un espèce de bourdonnement incessant, et ce, même lorsque ces dernières étaient complètement vides. C’était principalement pour cette raison que depuis plusieurs semaines, trois environs, Jesse bossait sur l’affaire en secret. Parce qu’il avait envie de revoir des sourires sur le visage des habitants, que cette ville redevienne insouciante et que les choses redeviennent juste… normales.

Peut-être que sans la présence du Poète, il n’aurait plus eu aucune excuse, peut-être qu’il aurait suivi les conseils de Colleen et qu’il serait allé se balader en Alabama, dans le monde, un sac à dos sur les épaules et des rêves plein la tête… Peut-être. Sans doute. Il n’en savait absolument rien, Jesse avait arrêté depuis bien longtemps de refaire sa vie avec des et si. Ça ne servait à rien, il ne faisait que s’embourber dans des possibilités et il avait juste un gout amer en bouche à la fin de sa réflexion. « Des vacances, tu parles d’un truc quasiment impossible dans mon monde… » Le métis ne plaisantait pas. Lui et Adam étaient de ceux qui aimaient être occupés, surtout le blond, l’éloigner de son bar allait demander quelques prouesses techniques et une grande préparation, c’était certain. Jesse n’était pas encore certain d’avoir la tête à ça en ce moment, dans quelques mois sans doute… « Mais l’anniversaire d’Adam est en Septembre, je pensais qu’on pourrait aller un week-end quelque part pour fêter ça  tu vois, histoire de marquer le coup et puis la pleine saison sera finie donc tous les gens seront chez eux. »  Le brun venait d’arriver à cette conclusion au moment où le serveur leur apporta leur commande respective. Il ne regrettait absolument pas d’avoir choisi ce restaurant et après un bref bon appétit échangé avec Colleen, il entreprit de découper son hamburger en deux. Il résista à la tentation de sortir son téléphone portable de sa poche et de prendre une photo, Jesse s’abstint à la dernière minute, il préférait poster de la nourriture saine uniquement, histoire de ne pas trop faire culpabiliser Adam… C’était mieux ainsi. Et puis il aurait surement eu l’air ridicule alors autant se concentrer sur son repas.

Jesse mordit rapidement dans son hamburger, conclut que c’était la meilleure chose du monde et se promit de trainer son co-équipier Denis ici avant la fin du mois. À force de passer du temps dans leur uniforme et leur voiture de patrouille, ils oubliaient un peu de profiter de Fairhope. Un comble selon le métis.  « On a pas choisi des métiers faciles au final, à croire qu’on est maso toi et moi… » Il avait eu une pensée pour Colleen juste immédiatement, s’il y avait bien quelque chose qui ne désemplissait jamais de monde c’était bien les commissariats et les hôpitaux. Il pouvait très bien s’imaginer avoir la même discussion avec la brune dans quelques mois ou semaines à dire vrai, et être celui qui lui disait qu'elle avait besoin de prendre des vacances. « Ça mérité un toast ça d’ailleurs… non ? » Sans attendre une réponse de la part de sa voisine de table, Jesse reposa son hamburger dans son assiette avant de s’essuyer les mains sur une des serviettes. Il s’empara ensuite de son verre et le leva, un sourire sur les lèvres. « À… ton retour à Fairhope je suppose ? Et à toutes les heures supplémentaires que nous allons sûrement avoir les prochains mois à venir, toi comme moi, et que nous allons accepter avec un sourire parce que nous avons choisi des professions du service public… Je crois que ça sonne bien non ? »  demanda t-il enfin, déjà en train de rire.

_________________
"Trouble on my left, trouble on my right, I've been facing trouble almost all my life... My sweet love, won't you pull me through?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t80-dear-old-world-is-it-too-late-to-get-a-refund http://aesthetics-blue.tumblr.com/

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 585
◆ Arrivé(e) le : 15/11/2015
◆ Âge : 27 ans
◆ Métier : Infirmière
◆ Points : 986
◆ DC : Alexander
◆ Avatar : Dakota Johnson


Sujet: Re: As time goes by...Sam 26 Mar - 0:35

As time goes by...
Jesse & Colleen

Colleen pouvait souffler. Jesse ne tint compte des remarques qu'elle venait de faire. De toute façon, elle ne pensait aucunement à mal à ce moment là en disant cela. Mais à l'écouter parler, il avait connu beaucoup plus méchant. Cela n'était pas étonnant. La population ne devait sûrement pas comprendre pourquoi la police mettait autant de temps pour arrêter ce maudit Poète que tout le monde redoutait tant. Mais cela ne devait surtout pas les empêcher de vivre leur vie comme la population l'entendait. Quand Colleen habitait encore Birmingham, elle lisait beaucoup de cas de meurtres et de choses dans le même goût mais jamais d'histoires aussi sordides comme celle de Fairhope. Comme quoi il faut toujours se méfier des petites villes. Elles renferment plus souvent des psychopathes que les grandes villes et à première vue, c'était la vérité.

Un jour, tout ce remue-ménage prendrait fin et la ville redeviendra comme elle l'était auparavant. Une ville paisible et calme où il fait bon vivre et Jesse pourrait enfin prendre ses vacances bien mérité et il n'avait pas tord. Dans son métier, il lui était compliqué de prendre quelques jours de vacances car malheureusement, les voleurs et meurtriers en tous genres n'en prenaient jamais.

« Je te dis vivement septembre alors. Tu le mérites mais penses quand même à toi de temps en temps. Travailler non stop n'est pas bon pour la santé. Je n'ai pas envie de te bichonner pour cause de burn out sur un lit à l’hôpital. J'en connais un qui ne serais pas de cet avis. »

Elle ne connaissait pas encore Adam mais une chose était sur, c'est qu'il n'allait sûrement pas apprécier qu'une femme chouchoute son conjoint à sa place. Rien que cette idée fit sourire la jeune femme alors qu'elle prit une nouvelle bouchée de son burger qui était vraiment délicieux. Colleen manqua même de s'étouffer en entendant la remarque du policier. Réussissant tout de même à avaler, elle put enfin lui répondre.

« Je ne dirais pas maso mais juste que nous aimons notre métier, peut-être même un peu trop je pense. Mais d'un côté, nous n'allons pas attendre d'être vieux pour faire ses métiers là. Je te vois très mal courir après les voleurs avec ta canne. »

Puis, elle vit Jesse proposer un toast. Sans qu'elle n'est pu dire quoi que ce soit, le jeune homme se saisit de son verre et porta son fameux toast. Plus il avança dans son monologue, plus l'infirmière avait envie de rire. Mais d'un côté, il avait plus que raison. Dans ce genre de profession, personne ne comptait ses heures.

« Je l'avoue, ça sonne même très bien. Mais je dois rajouter qu'en plus des heures supplémentaires, tu as oublié les nuits blanches et les appels en plein milieu de la nuit pour des urgences et ça, toujours avec le sourire, mon cher. »

Les deux amis trinquèrent avant qu'elle ne porte son verre à ses lèvres pour en boire quelques petites gorgées. Cela faisait un bien fou de passer une soirée entre amis, à rire autour d'un bon repas.

« Sinon, tu es de corvée de travail demain ? »



Emi Burton
[/quote]

_________________
Wind of Change

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t476-colleen-v-bishop-just-the-way-you-are-termine


avatar

◆ Manuscrits : 2330
◆ Arrivé(e) le : 12/04/2015
◆ Âge : 28 ans
◆ Métier : détective, promu en décembre 2015
◆ Points : 197
◆ DC : Désirée, Ruby, Jonathan, Jacob, Eva & Simon
◆ Avatar : Jesse Williams


Sujet: Re: As time goes by...Sam 16 Avr - 16:51

Jesse n’était pas le genre d’homme qui se plaignait, jamais, ce n’était tout simplement pas lui, il aimait sa vie telle qu’elle était et il aimait bien son travail et ce en dépit de tout ce qui se passait dans sa petite ville natale. Peut-être qu’il n’avait jamais eu la prétention d’être un officier de police en grandissant, mais ce n’était pas une vie si terrible que cela et si le métis réfléchissait vraiment, il ne se voyait pas vraiment ailleurs. Il avait besoin d’Adam pour vivre, besoin de se réveiller en sentant le souffle chaud du blond dans son cou et ses bras autour de lui pour se sentir entier. Même au boulot, Jesse avait sa petite routine, sa petite routine fait d’allers- retours à la machine à café et de blagues faites avec Denis et de leurs différents concours comme qui pouvait manger le plus de frites pendant leur pause. C’était ça la vie à Fairhope pour Jesse, c’était simple, c’était facile à comprendre et facile à aimer. C’était peut-être pour cette raison qu’il n’avait jamais osé partir dans le fond, il n’avait aucune envie de se concentrer sur le monde en dehors de la petite bulle qu’il s’était créée ici, peut-être que c’était une solution de lâche, mais Jesse s’en fichait. Il passait une bonne soirée et il portait un toast avec un amie de longue date. Il lâcha un léger rire tandis que Colleen lui demandait s’il bossait le lendemain. « Ne m’en parle même pas, je ne sais pas à quand remonte la dernière fois que j’ai fait une nuit complète. »

C’était la vie d’un officier de police tout simplement, que ce soit à Fairhope ou ailleurs, Jesse savait que c’était la même chose pour les forces de l’ordre, l’uniforme, les papiers administratifs, les heures longues et surtout, le même sentiment de satisfaction à la fin de la journée, c’était tout ce que Jesse voulait dans le fond. « Et bien sûr que je bosse demain, sinon ce n’est pas marrant, il fallait bien trouver quelqu'un à coincer à la circulation tôt le matin. C’est tombé sur moi, la semaine prochain, je pourrais dormir tranquille.» Il haussa les épaules, l’été était un peu la pleine saison pour Fairhope et les touristes allaient arriver pour remplir la plage et venir se prélasser dans le parc, ce qui signifiait de longues heures pour Jesse et pour le reste du service. Il était habitué à ce que ses deux mois longs ne soient pas une partie de plaisir. Oui, c’était ça au final le mot qui résumait le mieux sa vie à Fairhope: l’habitude. « Mais encore une fois, ça ne me dérange pas de me lever vers six heures du matin, je crois que j’aime vraiment mon métier… Je pense que je peux dire que tu es d’accord avec moi sur ce point-là.»  Ils exerçaient tous les deux des professions pour les autres avant tout, parfois c’était long, parfois c’était frustrant et à d’autres moments tout simplement éreintant, mais se dit Jesse en se reportant sur son hamburger, il fallait bien quelqu’un pour le faire. Et pour le faire avec le sourire et régulièrement, s’il y avait une chose que Jesse détestait c’était les officiers de police désagréables, ça n’était pas vraiment sa branche à lui. Mais assez parlé du travail…

« Et sinon en dehors de ça, est-ce que tu comptes participer à la prochaine réunion des anciens du lycée ? Je croise toujours certains de nos camarades de classe dans la ville parfois… Ça fait tellement bizarre de se dire que le temps est passé par là. » Simple constat mais le métis ne pouvait s’empêcher de se dire que grandir était un processus étrange, la dernière fois qu’il avait vu Colleen remontait à plus de dix ans, il avait encore les cheveux longs et un air incertain sur le visage. Il avait juste gagné quelques centimètres et il avait vu passé un peu plus de visage triste, peut-être que c’était ça dans le fond la vie adulte…

_________________
"Trouble on my left, trouble on my right, I've been facing trouble almost all my life... My sweet love, won't you pull me through?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t80-dear-old-world-is-it-too-late-to-get-a-refund http://aesthetics-blue.tumblr.com/

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 585
◆ Arrivé(e) le : 15/11/2015
◆ Âge : 27 ans
◆ Métier : Infirmière
◆ Points : 986
◆ DC : Alexander
◆ Avatar : Dakota Johnson


Sujet: Re: As time goes by...Lun 16 Mai - 23:35

As time goes by...
Jesse & Colleen

Le pauvre Jesse. Il était de corvée le lendemain matin. Cela devrait être interdit les lendemains de soirée au restaurant ou les lendemains de soirée tout court. Mais des personnes comme lui et/ou comme Colleen, il en fallait et s'il y en avait d'avantage, les heures par semaine seraient deux fois moins nombreuses et tout deux auraient sûrement beaucoup plus de temps pour leur vie privée et surtout plus de temps pour vivre tout court. Colleen avala une autre bouchée de son burger avant de reprendre la parole.

« Je penserais à toi demain matin quand je ferais une grasse matinée dans mon lit douillet et sous ma couette bien chaude, la tête enfoncée dans mes quatre oreillers. Après, je prendrai mon petit déjeuner avec de bons croissants chauds. Bon d'accord, j'arrête de te dégoûter. Enfin je dis ça, mais d'ici la fin de la semaine, mes vacances seront finies et je vais devoir reprendre les boulot. »

Colleen était d'humeur taquine en cette fin de soirée. Peut-être que l'alcool y était pour quelque chose ou alors, la jeune femme avait juste envie de s'amuser un peu avec le jeune homme.

« Il faut avouer que faire ce genre de métier, il faut aimer ça. C'est une sorte de vocation. On ne le fait pas parce que papa ou maman nous ont dit de la faire. Nous le faisons parce que nous aimons aider les gens, enfin je suppose que c'est la même chose pour toi. Mais je serais d'avis à aider les gens un peu plus tard dans la journée, termina t-elle en plaisantant. »

Ce n'était pas donné à tout le monde de faire ce genre de métier. Beaucoup ont essayé mais tout autant se sont cassés les dents après quelques mois ou quelques années dans cette branche que cela soit dans la filière médicale ou des forces de l'ordre. Elle se souvenait de quand elle même avait décidé de s'engager là dedans. Certes, sa mère avait sûrement dû l'influencer, étant elle même dans le domaine, mais ça, elle ne l'avouerait jamais et elle dirait même le contraire. Elle aimait tout simplement venir en aide aux personnes, rien de plus. Bloquée dans ses souvenirs nostalgiques, elle en sortit quand Jesse changea de discussion. La fameuse réunion des anciens élèves du lycée. Quand elle avait reçu une invitation, sa joie n'avait été que modérée. Colleen avait passé de très bonnes années entre les quatre murs de l'établissement mais revoir des personnes avec qui elle ne s'entendait pas forcément bien ou d'autres qui passeront leur soirée a étaler leur réussite, n'enchantait guère la jeune femme mais après tout, depuis son retour à Fairhope, l'infirmière n'avait pas eu la chance de revoir beaucoup d'anciens et surtout, d'anciens de ses amis qui avaient prit la clé des champs et s'étaient établis en dehors de la ville ou de l’État.

« J'irai sûrement y faire un tour, histoire de revoir quelques têtes connues à moins que je sois de corvées à l’hôpital. Je ne sais jamais mes plannings à l'avance. Mais j'espère que tu y seras si je m'y rend. Et ne dis pas que du temps a passé, tu nous fais prendre un coup de vieux.»

A force de discuter, son burger était presque devenue froid mais cela ne l'empêcha pas de la finir. Son estomac n'eut malheureusement pas la place pour accueillir un quelconque dessert et fur et à mesures des discussions, le temps passa sans que l'un ou l'autre ne s'en rende compte. Jesse paya gentiment l'addition avant de raccompagner la jeune femme jusqu'à sa voiture qui attendait sur le parking. L'air de cette fin de soirée était devenue fraiche mais cela ne les empêcha pas de rester un moment à l'extérieur.

« En tout cas Jesse, j'ai passé une excellente soirée. N'attendons plus 10 ans pour ce voir de nouveau maintenant que je suis revenue en ville. Je te passerais un coup de fil pour aller boire un verre avec Adam et toi. 

Elle embrassa amicalement l'agent de police avant de rentrer dans sa voiture, ouvrant la vitre pour adresser un dernier mot à son ami.

« Rentres bien. »

Les au revoir fait, l'infirmière démarra pour clore définitivement la soirée qui s'était déroulée à merveille, il fallait bien le dire. Revoir une tête connue après toutes ces années faisaient chaud au cœur. A croire qu'il existait encore des irréductibles qui habitaient encore dans les parages.



FIN


Emi Burton

_________________
Wind of Change

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t476-colleen-v-bishop-just-the-way-you-are-termine
 

As time goes by...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Los Angeles Clippers Time
» Mahjong Time
» ZELDA The hero of time "le film".
» [ZEN] Time Sieve
» Optic Gun TIME CRISIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: the city that we loved :: fairhope avenue :: eat & drink :: big & juicy-