AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 • 4th of July : Ride or Die

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

pnj - poète de fairhope

avatar

◆ Manuscrits : 197
◆ Arrivé(e) le : 03/04/2015
◆ Âge : vous ne devinerez jamais
◆ Métier : tueur en série
◆ Points : 0
◆ DC : personne
◆ Avatar : le sang d'une victime


Sujet: • 4th of July : Ride or DieSam 12 Déc - 15:20

independance day
Erika Sheppard — Jayla Pearson



4 juillet 2015, 21h

Les terrains vagues de Cowpen Creek ont été réquisitionnés pour l'occasion, et il faut bien admettre que le quartier est tout simplement méconnaissable. Au milieu des bâtiments en construction, non loin du stade et du lycée, de nombreuses attractions ont été montées au cours des derniers jours. Auto-tamponneuses, pêche au canard ou bien encore montagnes russes en passant par la célèbre chenille et autres attrapes-peluches, tout y est pour ravir les habitants. Une tombola est même organisée au cours de la soirée, au milieu de tous ses stands plus lumineux les uns que les autres.

De quoi faire la fête, la vraie ; et tenter de panser les blessures du quotidien.


précisions
Ordre de passage : à votre convenance.
◆ Dans ce groupe, vous avez choisi de ne pas vous engager sur votre temps de réponse. De ce fait, libre à vous de répondre à ce sujet quand il vous sera possible de le faire. N'hésitez pas à contacter directement votre partenaire par mp si toutefois vous n'avez pas de nouvelles après un certain laps de temps.
◆ Pas d'agitation prévue pour cet event ; pas de nouvelle victime, simplement un bon moyen de se détendre. Le prochain sera plus mouvementé, c'est promis.
◆ Comme d'habitude, un sujet de flood est créé pour l'event. Enjoy ! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


 Invité


Sujet: Re: • 4th of July : Ride or DieSam 2 Jan - 12:16

Le pas léger, Jayla descendit les quelques marches du perron de son immeuble. Elle avait agréablement passé la journée, et la soirée s'annonçait toute aussi prometteuse. Le matin, elle avait glané dans les magasins. La belle saison s'installait; elle songeait donc à égayer sa garde-robe aux couleurs estivales. A midi, elle s'était rendue dans un restaurant près du commissariat pour manger avec Sara, qui la pauvre était de service pour ce week-end de fête nationale. Elle avait montré à son amie ses emplettes et bavardé de choses et d'autres. Il y avait des semaines particulièrement chargées entre la mi-avril et la fin juin, mais ces derniers jours la tension se relâchait. Jayla commençait à mieux gérer les ascenseurs émotionnels que déclenchaient Le Poète. Son mental avait été brisé en début d'année avec le meurtre de la petite Rose. Elle avait pensé à se retirer de la criminalistique. Puis elle avait eu l'occasion de rencontrer une survivante du Poète. Brève rencontre, à peine quelques mots échangés. Pourtant, tout avait repris sens dans son esprit et son courage s'était rallumé. La danseuse étoile ne se doutait pas de la force qu'elle incarnait aux yeux de Jayla. Le meurtre de Mary Wilson l'avait ébranlé, bien sûr, mais elle n'avait songé qu'à mettre les bouchons double. Plus question de poser sa dém'!

Un petit coup d'œil dans le rétro, et elle démarra sa voiture. Elle avait prévu de rejoindre Erika à la fête foraine récemment établie sur les terrains vagues de Cowpen Creek. Elle avait connu la libraire au cours de danse de Ruby. Depuis elles s'étaient motivées pour une séance de natation une fois par semaine… C'était leur deal de départ. Mais la lab tech avait décroché au bout de la première fois; la charge de travail pour l'affaire Wilson ne l'avait plus laissée de temps pour elle-même. Obnubilée par son travail, elle n'avait pas vraiment eu la considération d'expliquer son désistement à leur programme de remise en forme. De toute façon, la sur-médiatisation de l'affaire du Poète l'avait rendue prudente. Elle éludait sur son rattachement à la police scientifique, laissant les gens penser qu'elle était une laborantine ou une biologiste dans un labo de recherche. Quoiqu'il en soit, ces dernières semaines, le contact avait été renoué. Jayla ne connaissait pas beaucoup Erika, mais elle avait apprécié que celle-ci ne lui tienne pas rigueur. Cela lui avait donné envie de faire vraiment sa connaissance.

À 18h57, elle arrivait dans le parking où elle avait dû circuler un moment avant de trouver une place de libre. En se rendant vers l'entrée de la foire, elle constata en effet le monde qui entrait et sortait. Des familles, des couples, des groupes d'amis et sans doute des solos, mais les allés bondés ne permettaient d'être isolé.

*Bon Erika, où es-tu?*

Elle scruta la foule, espérant repérer la libraire ou inversement. En jeans et chemise légère imprimée de petites fleurs, elle ne démarquait pas du ballet de couleurs et lumières alentours. Elle pensa appeler pour savoir si Erika était déjà sur place, mais si cette dernière était en retard, ce n'était que de cinq minutes. Elle pouvait attendre encore un peu… même si elle n'aimait pas trop faire le piquet. C'était toujours pour elle un moment de futiles tergiversions sur la contenance à adopter. Elle avait la crainte stupide qu'on s'apitoie sur elle l'imaginant une laissée pour compte. C'était un sentiment qui lui venait de ses souvenirs d'enfance. Ce n'était pas rare en ce temps-là que ses parents lui demandaient de rester sagement dans un coin pendant qu'ils portaient toute leur attention sur leur merveilleux David…

*Allez Erika, dépêche!*

L'heure sur l'écran de son téléphone annonçait 19h06. Pourtant, elle avait l'impression de poireauter depuis une éternité.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


 Invité


Sujet: Re: • 4th of July : Ride or DieDim 3 Jan - 2:06

Elle avait rendez-vous avec Jayla à 19 heures précises. Elle avait en début d'après-midi donc mis un écriteau prévenant son aimable clientèle que la boutique fermerait ses portes à 18h00 exceptionellement, ce qui lui laissait le temps de rentrer chez elle et de se changer. Elle était donc plutôt pressée et avançait bien dans sa fermeture quand à 17h50, Madame Carey entra dans la librairie. Aussitôt Erika poussa un soupir. Elle aimait bien la vieille dame mais avait toujours un mal fou à s'en dépêtrer, celle-ci passant parfois carrément l'après-midi assise dans un fauteuil, alternant les bavardages, les tasses de café, les micro-siestes et la lecture.
Là elle n'avait pas le temps. Elle ignora donc simplement la cliente, la saluant à peine, concentrée sur ses procédures de caisse et la préparation de la journée du lendemain. Elle dut se rendre à l'évidence que son plan ne fonctionnait pas très bien quand la septuagénaire se planta devant le comptoir et commença à lui parler de son chat. Alors de façon pas très protocolaire et contrairement à ses habitudes, elle mit gentiment la vieille femme dehors, lui offrant en dédommagement le dernier exemplaire de Tricot magazine. Cela lui prit un quart d'heure mais être à l'heure était encore jouable.
Elle fonça donc chez elle, songeant en chemin à la jeune femme avec qui elle avait prévu de passer la soirée. Elle avait rencontré Jayla Pearson au seul cours de danse auquel elle avait participé, organisé par l'ancienne Étoile Ruby L.Swann . Bien des mois après, le souvenir de ce moment restait vivace dans la mémoire de la brunette, ayant découvert des sensations inconnues et ayant retrouvé, remonté du fin fond de son enfance un souvenir précieux de sa mère, qu'elle gardait comme un talisman. Elle n'avait pas revu la danseuse depuis, mais si un jour elle la croisait, elle irait tout simplement lui dire merci.
Elle avait gardé des liens avec Jayla parce que les deux jeunes femmes avaient décidé que la danse était trop exigeante pour elles et leurs capacités physiques actuelles, tout au moins les siennes. Elles avaient alors opté pour la natation, et la seule séance qu'elles avaient faite les avait beaucoup amusées en plus de leur faire du bien. Malheureusement le métier de l'afro-américaine lui imposait souvent des horaires difficiles et la fatiguaient tant sur le plan physique qu'émotionnel et elles s'étaient peu revues depuis, gardant cependant presque miraculeusement le lien grâce au téléphone, en deux bavardes qu'elles étaient. Elles parlaient souvent de tout et de rien, du dernier film à la dernière séance shopping ou du dernier livre qu'Erika avait dévoré. Elles avaient décidé de se revoir et de passer une soirée sympa en cette soirée du 4 juillet. Pas patriote pour deux sous mais ne voulant pas rater l'occasion de faire la fête, la libraire avait proposé les attractions de Cowpen Creek à sa copine, lui vantant les auto-tamponneuses, (si, si), la tombola où elle espérait remporter un gros lot, autre bien sûr qu'une peluche géante, et où elle pensait dîner dans une bonne ambiance. Elle attendait cette soirée depuis quelques jours maintenant et avait bien l'intention de laisser ses soucis au placard, que ce soit le Poète ; son fils qui voulait devenir pilote, dernière lubie en date ; ses connaissances, amis ou collègues qui partaient de Fairhope, s'enfuyant selon des prétextes divers ; le souvenir de la disparition de son père, amère absence toujours mystérieuse ; sa solitude parfois aussi, bien qu'elle soit bien entourée.

C'est avec cinq minutes de retard qu'elle gara sa vieille guimbarde sur le parking bondé, soufflant une place à un couple excédé, mais n'en ayant cure. Elle sortit de sa voiture en trombe et se mit à chercher Jayla. Elle regarda sa montre 19:08. Bon d'accord elle était en retard. Mais où était donc la jeune femme ? Elle la repéra soudain qui faisait comme elle un tour d'horizon à sa recherche, tambourinant de ses ongles vernis l'écran de son téléphone.  Elle la reconnaissait bien là : toujours aussi nerveuse et impatiente. Elle décelait aussi une pointe d'inquiétude chez son amie, comme si elle attendait depuis longtemps, comme si elle n'était pas sûre qu'elle vienne. Bien décidée à lui changer les idées et les siennes aussi, elle s'avança rapidement vers la jeune femme.

« Salut! Me voilà, désolée pour le retard, allez, viens, je t'offre un verre ! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité


 Invité


Sujet: Re: • 4th of July : Ride or DieLun 4 Jan - 17:50

La fébrilité qui montait en Jayla s'envola d'un coup en apercevant Erika fendre la foule à sa rencontre. C'était si excessif de se sentir agitée pour quelques minutes de retard, mais elle ne contrôlait pas. Elle pouvait tout au plus essayer de réprimer une manifestation trop visible. Elle avait songé à se rendre systématiquement en retard aux rendez-vous, sauf que sa rigueur de scientifique lui défendait de se départir de sa ponctualité…

*Un jour, faut que je consulte!*

"Salut.", répondit-elle en écho, avec le sourire retrouvé. "T'en fais pas, je viens d'arriver aussi. Mais ce n'est pas une proposition qui ce refuse. Là-bas, sur le panneau à l'entrée, j'ai vu qu'il y a un plan."
Elle glissa son téléphone dans son sac et entraîna la libraire vers ledit panneau.
"T'as vu le monde. Ça a l'air de battre son plein.", se réjouissait-elle.
Même si pantouflard dans l'âme, les fois où elle sortait, elle aimait l'animation et l'amusement. Elle n'avait donc pas longtemps hésité quand Erika avait parlé de la fête foraine.
"Il y a aussi le programme.", remarqua-t-elle quand elles purent se rapprocher de la pancarte.
L'animation phare débutait à 21h et à son emplacement sur la carte était indiquée une restauration. Elles avaient donc deux petites heures avant la tombola qui avait éveillé quelque espoir de gros lots chez Jalya.
"Ça te va, si on prend les boissons à la buvette ici?"
Elle indiqua un point près de l'entrée.
"Et après on circule pour voir ce qu'il y a… Vers 20h30, on se dirige vers la tombola et on mangera à ce moment-là?"
Avant de se poser à une table, il y avait toujours moyen de gringotter des sucreries par-ci par-là.
"Ne poussez pas, on vous cède la place!", s'exclama-t-elle avec le sourire quand trois petits rouquins les bousculèrent pour se coller à la pancarte sur pied.
Bien en peine pour contenir la surexcitation de leurs enfants, les parents s'excusèrent avec empressement. Jayla n'avait pas de mal à s'imaginer que des triplés ne devaient pas être une mince à faire à gérer au quotidien, alors en pleine fête foraine… burnout assuré!

Dans la queue pour commander leur boisson, Jayla lut difficilement les propositions. Les gens servis qui passaient à côté d'elle, trinquaient à la bière. Il ne devait pas y avoir un large choix de boissons alcoolisées. Tant mieux, elle ne tergiversera pas longtemps quand son tour viendrait.
"Tu sais déjà ce qui te tente? Je te suis tant que c'est défendu aux mineurs."

*De l'alcool, sinon rien!*

Et tant pis si cela allait altérer son adresse. Avec cette ambiance de foire, elle se sentait d'humeur à switcher en mode lycéenne délurée. Ce soir, elle mettait de côté la raison!

Une fois en possession de leur boisson, Jayla regarda plusieurs allés qui s'offraient devant elles.
"Alors par où on commence, mmh?"
Avec leur gobelet à moitié plein, elle pencherait plutôt pour la visite de stands. Il y avait la pêche aux canards pas loin.
"Tu travaillais aujourd'hui?", demanda-t-elle quand elles se remirent en route. "Ça doit bien marcher. Tout le monde cherche un livre de plage, et aussi les vacanciers qui débarquent… Un coup de cœur à confier?"
Son sourire en coin sous-entendait autre chose qu'un coup de foudre littéraire. En tout cas, ce n'était pas terré dans son labo qu'elle-même avait des chances de rencontrer de beaux étrangers à qui proposer d'être guide…

*Et quand je mets le nez dehors, c'est pour faire connaissance avec des macchabés*

Autant dire qu'au travail, elle pouvait faire une croix pour dénicher l'âme sœur.

Quand elles s'arrêtèrent à un premier stand, Jayla leva son gobelet en l'air.
"On ne rentre pas avant d'avoir gagné une grosse peluche pour.."

*Argl c'est comment qu'il s'appelle déjà..?*

Elle avait une bonne mémoire pour les éléments contenus dans les dossiers qu'elle traitait. Elle pouvait faire des liens sans relire chaque rapport. Mais en dehors du cadre de son travail, sa mémoire fuitait à vau-l'eau. Elle passait pour étourdie. En même temps avec tous les noms qu'elle devait jongler pour les analyses de différentes affaires, était-ce étonnant que certains passent à la trappe?
".. Evans!"
Revenir en haut Aller en bas

Invité


 Invité


Sujet: Re: • 4th of July : Ride or DieMer 13 Jan - 20:05

Bien que Jayla lui ait assuré qu'elle venait d'arriver, quelques petits détails faisaient penser à Erika que celle-ci était arrivée en avance, alors qu'elle, elle était en retard. Elle estima que son amie était là depuis environ vingt minutes et elle s'en voulut d'avoir mis autant de temps à mettre Mme Carey dehors.
« Tu sais comment c'est. Il y a bien des jours où il n'y a plus personne une demie heure avant la fermeture mais tu n'as qu'à avoir quelque chose de prévu et tu auras quelqu'un à la dernière minute. C'est toujours comme ça... »
Elle suivit la grande brune vers le panneau et elles se retrouvèrent vite à la buvette qui était bondée, surpeuplée de familles et de couples bien décidés à faire la fête. Elles se firent bousculer mais leur bonne humeur ne fut pas entamée pour autant. Tandis que Jayla optait cahin-caha pour une bière, elle choisit un mojito. Tant pis si l'alcool lui tournait un peu la tête, et puis il y avait des tapas un peu partout donc elle pourrait faire en sorte de rester les idées à peu près claires. Elle était là pour se détendre, bien décidée à être au diapason de son amie.
« Moi j'ai pris un mojito » lui signala t'elle une fois son verre récupéré. « Viens on va se trouver un endroit pour papoter... » ne terminant pas sa phrase parce que Jayla avait déjà pris les devants et se dirigeait vers la pêche aux canards. Qui aurait parié sur la sérieuse lab-tech avec une canne à pêche dans les mains, concentrée sur la capture d'un caneton en plastique ? Elle sourit, sortant en douce son téléphone de son sac pour prendre une photo. Elle immortalisa la prise victorieuse. Pendant que la pêche au gros lot continuait, elle opina à une des questions :
« Oh oui il y a du monde en ce moment. Tu sais, le Poète fait les gros titres et tout le monde s'en mêle. Tu as des détectives, des journalistes, des gens en mal de sensations. Tu as des gens qui sont là pour du voyeurisme, qui posent des questions sur les victimes, sur les policiers. C'est plutôt malsain. Heureusement, il y a les touristes normaux ! Eux, tout ce qu'ils veulent, c'est des magasines, des livres et une casquette ! »
Elle rit quand sa comparse avoua se concentrer pour gagner une peluche géante pour son fils. Le gros lot de ce stand était un magnifique spécimen de Bug's Bunny. Elle corrigea au passage son amie « Oh oui applique-toi bien, Ethan va adorer !!! »
Le temps passait tranquillement, Erika sirotant son verre, regardant autour d'elle. Elle repéra quelques visages connus, des clients pour la plupart. La fête avait apparemment attiré bien au-delà de Fairhope, gonflée aussi par le début de la vague touristique. C'était bien pour la ville, tout le monde avait l'air joyeux et ne se préoccupait que du niveau de son verre, des amis et d'une éventuelle compagnie trouvée au hasard des stands. Ça faisait du bien. Elle reporta son attention sur  la pêcheuse qui finit par remporter un mini golf en bois. Elles repartirent avec la prise de Jayla, celle-ci se demandant bien ce qu'elle allait bien pouvoir en faire, en ronchonnant vaguement, le sourire accroché malgré tout aux lèvres. La libraire prit le chemin des auto-tamponneuses, tout en la félicitant :
« Bravo, tu vois, tu es douée, c'est le deuxième gros lot ! Et puis tu pourras t'entraîner comme ça !Plus d'excuse pour ne pas défier ton boss au Lakewood Golf Club ! »
Elle savait très bien que les relations entre l'afro-américaine et son chef étaient difficiles voire conflictuelles, mais de son point de vue c'est parce qu'ils ne se connaissaient pas. Elle avait longtemps travaillé en équipe et le secret de l'entente était notamment de connaître les gens avec qui  on travaillait. C'était aussi un moyen de ne pas répondre tout de suite à l'allusion sur sa vie privée, celle-ci étant d'un calme plat  depuis plusieurs mois déjà.
Il ne restait pour le moment que des machines double :
« Tu veux attendre qu'on en ait une chacune ou on prend celle-là ? » La deuxième option lui plaisait plus, elles pourraient discuter tout en regardant si elles ne voyaient pas des princes charmants sur la piste...
Revenir en haut Aller en bas

Invité


 Invité


Sujet: Re: • 4th of July : Ride or DieDim 31 Jan - 15:13

La buvette offrait finalement un large choix de boisson. Sans surprise, Erika commanda un mojito. Jalya avait déjà pu remarquer la préférence de la libraire pour ce cocktail. Et même si elle avait déclaré quelques secondes plus tôt se laisser guider par le choix de son amie, elle se ravisa. Pour elle, un cocktail, ça se buvait dans un joli verre et agréablement installé. Dans un gobelet et pour une virée foraine, elle préféra la simplicité d'une bière.

Leur première étape fut le stand de pêche aux canards. Un peu survolté, Jayla virevoltait sans temps mort. Son état ne s'expliquait pas par les effets désinhibiteurs de l'alcool, oh non, la raison venait en fait les jeux de lumières fluo, la foule effervescente, la cacophonie de voix et de son qui suscitaient en elle le trépignement.

Tout en achetant un essai pour la pêche aux canardes, elle se renseigna sur le travail de la libraire. Intérieurement elle grimaça quand Le Poète vient sur le tapis. Depuis son réveil, elle était parvenue à le sortir de sa tête, et ça lui réussit bien. Elle profitait de son congé comme jamais! Elle ne rebondit donc pas au propos d'Erika. Et pour rester dans la légèreté, elle porta un toast. Erika rectifia le prénom de son fils.
"Ethan, bien sûr!"
Jalya se donna une tapette sur la tête en guise de punition. Leurs gobelets s'entrechoquèrent silencieusement, scellant néanmoins le défi. Après une gorgée, Jayla ne se départit pas de son humeur taquine et dans un petit coup de coude, elle lança:
"Evans, ça sera pour ton prochain."
Troquant son gobelet contre une canne à pêche, Jayla se laissa tenter par un nouvel essai...
"Hé regarde c'est un gros lot!", s'exclama-t-elle en voyant le forain s'emparer d'un carton dans les rayons du haut.
Lorsque l'homme revint vers elle, Jayla l'arrêta.
"Attendez s'il vous plaît!"
Elle se tourna vers Erika.
"Cul sec?"
Pour elle, il n'y avait pas le choix; elle entreprit donc de vider sa bière d'une traite. Et quand son gobelet termina dans la poubelle, elle écarta les bras:
"Voilà, c'est bon, donnez-moi mon lot!"

*C'est quoi ça?*

Elle tourna et retourna la boîte. Dedans il devait y avoir un mini-golf à monter… Super elle galérait déjà à suivre le montage d'un meuble! Alors un bidule en pièces détachées, ça mettrait vite sa patience à bout. Erika essaya de trouver une utilité. La lab tech rétorqua par une moue dubitative. Les sorties d'équipe, jamais son boss n'en organisait. Trop casanier. Et ce n'était pas du tout son truc de faire ami-ami avec ses employés.

Leurs pas les amenèrent à une des attractions phare: les auto-tamponneuses. Les véhicules étant vite pris d'assaut, Jayla ne prit même pas le temps de réfléchir et sauta dans la voiture qui venait de se libérer devant elles.
"Je conduis pour le premier tour d'accord?"
Agissant impulsivement, elle avait pris les devants. Sauf qu'à côté d'elles, deux ados avaient aussi lorgné sur l'engin. La politesse aurait été de se concerter les quatre, mais comme Jayla était déjà assise, c'était trop tard pour négocier la place. D'ailleurs, les ados partaient déjà à la recherche d'un autre véhicule.
"Retiens-moi si j'exagère.", chuchota-t-elle à sa passagère.
Elle se sentait un peu mal, mais cela lui passa quand les voitures se mirent en mouvement. Elle posa son carton sur les genoux d'Erika. Puis, elle commença braquer. Au hasard, elle rentra de face contre une voiture verte. Les occupants poussèrent un cri auquel elle répondit en écho, puisqu'une voiture jaune les tamponna par derrière. Secouée, elle éclata de rire sans véritable raison.
"On ne va pas laisser couler, tu les vois Erika?"
Ayant repéré la voiture jaune qui venait de les cogner, elle leur fonça à son tour dessus.
"Représailles!", clama-t-elle en rigolant.
D'aussi charmantes, on en demande encore.
Déjà dans une manœuvre pour s'éloigner, Jayla n'eut pas la possibilité de rétorquer au beau parleur… ni même de vraiment regarder sa dégaine.
"Je rêve ou on a fait une touche?"
Elle pouffa, amusée.
"On leur donne une chance?", s'enquit-elle auprès de sa passagère.
Le tour venait de se terminer. Les deux occupants de la voiture jaune semblaient les attendre à l'autre bout de la piste. Ne voulant pas leur donner trop d'espoir, Jayla n'osa pas franchement regarder de leur côté. Mais de ce qu'elle avait entrevu, leur physique ne cassait pas des briques. Le bon point était qu'ils paraissaient avoir leur âge et qu'ils respiraient une bonhomie qui présageait une bonne compagnie.
"Ou on se donne une autre chance?"
Comprendre par là qu'elles opteraient pour un nouveau tour d'auto-tamponneuses. Suspendue à la décision d'Erika, Jayla se leva soit pour rejoindre les deux prétendants, soit pour switcher leur place dans la voiture.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


 Invité


Sujet: Re: • 4th of July : Ride or DieLun 22 Fév - 14:23

La fête battait son plein et voir son amie s'amuser et lâcher prise du quotidien lui faisait vraiment plaisir. Ces derniers temps l'humeur sombre de la lab-tech se faisait sentir dans leurs discussions et il fallait un moment avant que la conversation ne devienne plus légère et potache, plus proche des préoccupations normales de deux jeunes femmes papotant au téléphone en tout cas. C'est pour ça qu'elles n'avaient pas laissé passer l'occasion de se revoir, avec dans l'idée de laisser tous leurs soucis au placard, de passer une bonne soirée et de se détendre. Pour sa part, elle n'était pas des plus à l'aise au milieu d'une foule, sur une musique techno trop forte, avec les néons qui clignotaient en cadence pour créer cette atmosphère si particulière et propre aux fêtes foraines et boîtes de nuit, mais elle se disait qu'elles finiraient bien par s'asseoir pour dîner et bavarder. Il n'y avait que les auto-tamponneuses qui la faisaient vraiment rire dans ce genre d'endroits, même si elle appréciait tout de même les autres manèges et attractions, surtout les jeux. Sans savoir vraiment pourquoi, elle aimait ça. Le fait de se foncer dedans sans risque ni danger, de s'amuser avec de parfaits inconnus était vraiment étrange mais libérateur et sa timidité s'envolait à ce moment. Alors lorsque Jayla la suivit et sauta dans la voiture, elle fit un peu la moue parce qu'elle aurait bien aimé commencer, mais elle s'installa de bonne grâce sur le siège passager, prenant en garde le mini-golf que son amie avait gagné. Si avaler cul sec une bière blonde légère était sans conséquence pour cette dernière, pour Erika il n'en allait pas tout à fait de même. L'effet de l'alcool se fit d'autant plus rapidement sentir qu'elle n'avait rien mangé depuis longtemps et elle se retrouva à rire à tout ce que l'afro-américaine disait. Elle s'en rendait compte et savourait l'effet relaxant et désinhibiteur du rhum, tout en se disant qu'elle devait passer pour une idiote, mais c'était le cadet de ses soucis. Elle n'était pas saoule mais très détendue, joyeuse et débarrassée de sa réserve naturelle donc prête à faire des conneries pour une fois. Aussi, quand à l'issue du premier tour de piste, elle constata que les deux hommes de la voiture jaune les regardaient franchement, elle se leva en même temps que Jayla. Celle-ci s'en remettait à elle pour la suite du programme :

"On leur donne une chance?" "Ou on se donne une autre chance?"

«On se donne la chance de leur re-foncer dedans, oui ! » s'exclama t-elle tout en échangeant sa place avec la brune. Elle sourit en direction des deux comparses tout en s'installant au volant.

« Tu vas voir, après ça, on va savoir s'ils ont le cœur bien accroché et s'il veulent autre chose... »

Sous-entendu, boire un verre avec elles et plus si affinités. Le but de cette soirée n'était pas de trouver le Prince Charmant mais elle s'était dit que ça pouvait aussi être l'occasion de faire de nouvelles connaissances, et pourquoi pas masculines. Tout en se mettant dans le sens de la marche, elle dit à son amie, pour une fois moins discrète sur sa vie privée et en répondant franchement à l'allusion de tout à l'heure :

« Qui sait, on pourrait boire un verre avec eux après, et puis, et puis... on verra, non ? Moi ça fait longtemps que ça ne m'est pas arrivé. Ils ne sont pas trop mal, qu'est-ce que tu en penses ? J'aime bien le brun. De toute façon, si ça ne colle pas, regarde », fit-elle en montrant la foule autour d'elles, « ce n'est pas la compagnie qui manque ! »

Elle accompagna ces mots en fonçant délibérément vers la voiture jaune, qui n'en demandant pas tant, venait aussi à leur rencontre, ses occupants avec un large sourire.

«Qu'est-ce que tu en penses, dis-moi ?? » lui demanda t-elle juste avant le choc. «En plus je commence à avoir un petit creux... » ajouta t-elle en souriant, tout en voyant la surprise sur le visage de sa passagère. Évidemment Jayla ne l'avait jamais vue comme ça, et ça faisait aussi partie de la réussite de la soirée. Elle avait conscience de paraître souvent bien trop sérieuse, à la limite de la femme entre deux âges coincée, célibataire pour couronner le tout. C'était donc la bonne occasion de montrer son côté potache.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


 Invité


Sujet: Re: • 4th of July : Ride or DieSam 23 Avr - 19:39

Avant qu'un dilemme ne s'installe, Erika trancha pour une troisième alternative qui élargissait le champ des possibles que Jayla avait limités à deux. Aussitôt les deux jeunes femmes switchaient leur place. Leur mouvement fut imité par leurs deux prétendants qui avaient interprété le sourire ravageur d'Erika comme un encouragement.
"Tu es déchaînée ce soir!"
Elles étaient toutes deux d'humeur à s'amuser sans réfléchir trois plombes avant d'agir, et cela convenait parfaitement à Jayla. Elle cala son encombrant lot devant ses jambes, se demandant vaguement pourquoi elle ne l'avait pas déjà refilé à un gamin. Le manège redémarra. Visiblement, le rhum avait affuté la libraire sur des horizons infinis de choix. Le monde était à leurs pieds, et il ne fallait pas hésiter à foncer dans le tas! Les rires et les cris des deux jeunes femmes se mêlèrent à l'unisson à ceux des gens alentours. Jayla ne se souvenait pas d'avoir passé un tel moment de relâchement depuis bien longtemps.
"J'abonde à l'idée de prendre les choses comme elles viennent. Carpe diem!", renchérit-elle quand son amie voulut savoir si elles étaient sur la même longueur d'onde.
La collision contre la voiture jaune lui permit d'observer les occupants bien en face. Erika avait pris une option sur le brun du duo, Jayla se rabattrait donc sur l'autre… une fois qu'elle aurait saisi sur lequel des deux bruns, Erika avait flashé. La nuit tombant et l'ivresse de l'amusement aidant, les deux jeunes hommes gagnaient en charme aux yeux de Jayla.
"Allons voir de plus près ce que nous avons à nous mettre sous les dents."
Elle avait tenté à son tour une allusion grivoise. Elle se leva et sortit de la voiture. Les deux messieurs n'avaient pas perdu leur temps pour venir à leur rencontre. Ils leur proposèrent d'aller boire un verre.
"Avec plaisir!"
L'enthousiasme de Jayla était surtout motivé par la nécessité. Elle avait besoin de plus d'alcool dans le sang pour être à l'aise. Elle ne pratiquait pas assez souvent le jeu de la séduction pour se passer de ce coup de pouce. Ils se présentaient, mais dans le bruit ambiant elle ne capta pas distinctement leur prénom. Ça sonnait comme Efram et Valeric… La mode était à l'originalité, mais là c'était un peu poussé pour être de vrais prénoms, non?

Voulant s'éloigner de l'agitation des autos tamponneuses, elle s'apprêta à descendre les deux marches qui surélevaient l'attraction. Un groupe d'enfants coururent dans sa direction, la bousculant au passage. L'un d'eux cogna sur son coude. Le carton qu'elle tenait sauta de son emprise. Par réflexe, elle eut un mouvement pour le rattraper… et dérapa sur une marche avant de finir sur les fesses. Sa main gauche heurta la marche en fer. Ses compagnons se précipitèrent sur elle.
"Ça va, ça va.."
Elle émit un gémissement de douleur en relevant sa main. Elle se tata délicatement le poignet.
"Mon poignet, je crois qu'il est cassé.. Erika, je dois aller à l'hôpital."
Les deux jeunes hommes avaient l'air embêté. Mais ils ne voulaient pas pour autant quitter la fête et se défila pour les accompagner à l'hôpital.
"Désolée, ça a tourné court à cause de moi.", s'excusa-t-elle dans la voiture d'Erika qui la conduisait à l'hôpital.
Revenir en haut Aller en bas
 

• 4th of July : Ride or Die

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [whb] Coubron's July Folies III - WFB 10/07/10
» Ride en la mémoire d' un ami dcd
» [xbox 360] free ride 6!!! Maserati GranSport
» Tromelin Ride (13/04/11 - 15 h).
» Mario Ride

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: the city that we loved :: cowpen creek-