AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 TEL — Just for a drop of blood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 762
◆ Arrivé(e) le : 12/05/2015
◆ Âge : 31 ans
◆ Assoc. des Victimes : secrétaire
◆ Métier : Écrivain, romancière reconnue
◆ Points : 141
◆ DC : Jesse, Ruby, Jacob, Jonathan, Simon & Eva
◆ Avatar : Scarlett Johansson


Sujet: TEL — Just for a drop of bloodLun 8 Fév - 23:26

just for a drop of  blood

4 août 2015

L'être humain était idiot par nature.
Une chose que Désirée avait constaté très vite, trop vite probablement mais c'était sûrement le fait d'avoir grandi dans un orphelinat, sans véritable barrière, sans véritable filtre qui lui avait fait prendre conscience de tout ceci à un très jeune âge.

Qu'on agite un objet devant quelqu'un, qu'il s'agisse d'un bijou ou d'un cadavre, on obtenait le même effet, les gens étaient incapables de tourner les yeux. C'était ridicule dans un sens, mais quelque chose que Désirée pouvait comprendre et admirer. Aussi, quand son éditeur lui avait demandé si elle était au courant de ce qui se passait à Fairhope, elle avait dit non. Il lui avait montré la vidéo et tout aurait pu franchir les lèvres de Peter : la découverte d'un nouveau corps, l'arrestation d'un suspect... Tout, mais pas son nom. Le tout était risible et Désirée avait retrouvé Fairhope et son appartement tout ça pour être accusée. La blonde avait l'habitude de l'attention, elle ne vivait que pour ça dans le fond et ce plus qu'elle ne souhaitait l'admettre. La seule chose qui la dérangeait, c'était ne pas être l'auteur de ce petit exploit. Peter avait réussi à allumer le spot précisément là où elle le voulait, sur elle et Tobias. Elle avait dit au brun de se tenir à carreaux et pour le moment, elle avait vu des doigts uniquement pointés sur elle et des murmures après son passage.

Peter était doué, il avait le physique qu'il fallait et le ton aussi. Désirée aurait pu le maudire, elle aurait pu, mais ce qu'elle cherchait avant tout, c'était des explications. Quand on arrivait pas à dormir, quand il était minuit passé et que la chaleur était étouffante au point de vous déloger de vos draps... c'était toujours le cas. La blonde avait néanmoins assez réfléchi avant de s'aventurer dans les rues de Fairhope, une perruque brune reposait sur sa tête et elle avait assez de maquillage sur son visage pour devenir une vraie publicité Chanel. Elle avait enfilé une robe d'été par dessus ses sous vêtements et des fausses lunettes de vue, disant momentanément adieu à Désirée et bonsoir à Sara. Ses pas la guidaient vers la demeure de Peter, évidemment, elle pensait à lui à cette seconde précise alors... Désirée sortit un téléphone de sa poche, pas le sien, celui de Sara, elle y avait songé en revenant à Fairhope, à l'aéroport, preuve que Sara était bien plus intelligente que son homologue blonde. Le numéro avait été mémorisé et on décrocha rapidement, ce qui l'arrangeait bien.  

incoming call
unknown number

"First of all... Your personal number is not that hard to find. Nor is your address... But then again, it's a small town, right Pete ? " Elle était persuadée que le sourire était perceptible dans sa voix, il l'était tout comme le claquement sourd de ses talons contre le trottoir. Les rues semblaient encore animées, même à cette heure tardive, c'était l'été après tout, au bord de mer qui plus est, restaurants et autres attractions touristiques devaient être bondés. "So tell me Peter, it can't be because I didn't sleep with you, you have a massive ego but I like to see the best in people. Even if you are an asshole... I'm sure you are aware of that." Et maintenant le dédain alors qu'elle faisait enfin son entrée dans le quartier de Beach Road. "The question remains big boy: why did you do it ? You do realize I'm not the killer, and if you're dumb enough to think I am... then there is really no hope for you. Thank the lord you're pretty. "

_________________

"I thought you knew I was a bitch, I got a driver so I'm never alone...I thought you knew."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t164-i-ve-never-seen-a-diamond-in-the-flesh


avatar

◆ Manuscrits : 725
◆ Arrivé(e) le : 30/05/2015
◆ Âge : 33 ans
◆ Métier : Ancien présentateur de Fairhope News, devenu préposé aux cafés et aux photocopies au commissariat de Fairhope
◆ Points : 213
◆ DC : Toto, Adam, Micha & Tutur
◆ Avatar : Chris Hemsworth


Sujet: Re: TEL — Just for a drop of bloodMar 9 Fév - 4:33

Le bruit caractéristique du bouchon de liège quittant la bouteille percuta les tympans de Peter et ses acolytes, malgré la musique assourdissante qui vrombissait au creux de leurs oreilles fatiguées. Le journaliste n'avait pas bu à sa propre santé depuis un bail et ses vieux os commençaient à souffrir l'absence d'alcool. On pouvait bien dire ce qu'on voulait, il y avait des liqueurs bien plus puissantes encore qui couraient dans ses veines ces derniers temps, et elles puisaient leurs sources dans les iris de Willow. Malgré tout, ce soir-là plutôt qu'un autre, il était en compagnie de son équipe et de sa seule maîtresse pour célébrer un succès non dissimulé, la hausse de l'audience qui n'avait jamais atteint un tel sommet depuis le début de l'été. La faute aux touristes, sans doute, qui venaient faire pencher les scores du bon côté de la balance ; du côté d'une potentielle augmentation pour Peter dont les spéculations finissaient d'angoisser la population de Fairhope, toujours sous l'emprise d'un soi-disant serial killer qui répondait maintenant aux abonnés absents. Il n'avait pas eu besoin d'en dire beaucoup, ni de supplier pour obtenir la moindre bribe d'information. Non, le blond savait pertinemment qu'une jolie liasse de billets verts pouvait en persuader plus d'un.

Le plus drôle dans tout cela, c'est que tout le monde était tombé dans le panneau. Peter aurait pu déclarer qu'on avait retrouvé une dent de l'écrivain à succès plantée directement dans le bras de la victime retrouvée dans la forêt, et ils auraient tous mordu à l'hameçon sans réfléchir davantage. Un rire lui échappa, teintant aussi clairement que le liège qui venait de rencontrer le sol. Quelle bande de crétins finis, sérieusement. Enfin, tant pis pour le reste du monde et tant mieux pour lui. Cela lui donnait un peu d'avance sur les autres, sur le commun des mortels, sur la foule d'habitants qui s'était maintenant persuadée que Cravy et Clyne étaient de mèche avec une Rosamund perdue dans la nature ; une Rosamund que personne ne connaissait ou ne semblait pouvoir identifier clairement. Une voisine qui passait sans doute trop inaperçue la plupart du temps, tellement inaperçue qu'elle était peut-être même celle qui tuait les habitants depuis maintenant trois ans. Tous ces pauvres moutons avaient donc largement de quoi tergiverser tandis que Peter, lui, pouvait de réjouir de déguster un champagne hors de prix et trinquer à son succès.

Le violent bourdonnement de son téléphone portable contre sa cuisse le tira de ses célébrations narcissiques. Il était justement en train de s'impatienter, trop pressé de se débarrasser d'une jeune femme qui lui faisait les yeux doux depuis le début de la soirée. Sans prendre le temps de vérifier de qui il s'agissait, il s'excusa d'un maigre sourire auprès de son interlocutrice avant de sortir du bar pour se retrouver sur une terrasse avec vue sur la mer, enfin au calme. « Howell ? » On lui coupait déjà la parole. Un autre sourire, bien plus franc celui-ci, presque moqueur, se dessina alors sur ses lèvres. « Oh, Miss Cravy. » Ce nom sur sa langue sonnait comme une vaste blague, une drôle de mascarade. « Or should I say Sara maybe ? Are we still playing this little game of yours ? » How boring. « Well, Sara. I'd have to say I'm impressed. But you know, people who can be found easily are probably those who have absolutely nothing to hide ; don't you think so ? » Il pouvait entendre l'écho des talons de la blonde qui claquaient sur le bitume et ce simple son lui permettait déjà de déduire l'expression imprégnée sur le visage de cette dernière. « Come on, aren't you proud ? Now they think it's you. All this attention just for you, isn't it great ? I mean, you must at least care a lot to find my number and call me so late at night. Am I really the reason you're still awake ? I'm honored, honestly. »

_________________

say something if you wish, say something if you dare
sigh and scream, so it will feel real again



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t179-who-wants-to-live-forever#1553

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 762
◆ Arrivé(e) le : 12/05/2015
◆ Âge : 31 ans
◆ Assoc. des Victimes : secrétaire
◆ Métier : Écrivain, romancière reconnue
◆ Points : 141
◆ DC : Jesse, Ruby, Jacob, Jonathan, Simon & Eva
◆ Avatar : Scarlett Johansson


Sujet: Re: TEL — Just for a drop of bloodMer 17 Fév - 18:43

Elle pouvait entendre le sourire narquois dans sa voix et elle était certaine qu'il devait se retenir de ne pas éclater de rire au téléphone. Question de politesse. Mais elle n’imaginait pas Peter poli, Désirée n’avait absolument aucune raison de le faire et elle ne comptait pas non plus le féliciter pour la façon habile dont il avait retourné la situation à son avantage. Le fait était qu’elle n’aimait pas lui être redevable, Désirée ne dirait pas merci, Sara non plus d’ailleurs et elles n’allaient certainement pas lui donner la satisfaction d’avoir raison. "Oh darling don't flatter yourself, most writers don't sleep at night, it's a fact." répondit sèchement la jeune femme avant de regarder sur sa droite si elle pouvait traverser. Pas de voiture en vue mais cela n'améliora guère son humeur et si Peter avait été en face d'elle, elle l'aurait probablement secoué parce qu'il ne comprenait absolument rien. Elle ne comprenait pas comment il ne pouvait pas voir plus loin que le bout de son propre nez, surtout quand il jouait avec le feu comme ça.  

"And I'm not mad Pete, really not, I just want to understand what's going on in that head of yours. That's all." La brune eut un soupir et continua sa phrase avec un détachement certain. "I don't care what any of these people think, sure, they're talking about me, and also in a way about you, I guess that's really all you need right...?" L'ego mal placé... Elle pouvait le comprendre. Le narcissime aussi, c'était certain, mais elle ne pouvait pas croire que c'était l'impulsion qui était derrière tout ça. Peter devait avoir un minimum réfléchi aux conséquences, il devait savoir qu'à force de vouloir voler trop près du soleil, ses ailes allaient finir par brûler. Sauf que dans une ville comme Fairhope, quelqu'un allait probablement venir les lui arracher dans son sommeil et parader avec, et probablement le laisser se noyer dans son propre sang. Une vision charmante, probablement reportée au journal du soir, avec un annonceur différent.  "You and I are almost the same. Except Pete, I don't have any family or relatives or loved ones in this god damn town, you however are playing a very dangerous game with someone who's known to be unstable. For once I'm not talking about me here. Are you really sure you have nothing to hide Peter ? Are you sure you're ready to lose everything, to walk home one day and have the killer right behind you or right behind someone you might actually care about ?" Elle posa la question et se demanda une seconde plus tard si Peter était vraiment comme elle... S'il répondait négativement alors, alors peut-être que Désirée pourrait laisser passer ce petit écart.  

_________________

"I thought you knew I was a bitch, I got a driver so I'm never alone...I thought you knew."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t164-i-ve-never-seen-a-diamond-in-the-flesh


avatar

◆ Manuscrits : 725
◆ Arrivé(e) le : 30/05/2015
◆ Âge : 33 ans
◆ Métier : Ancien présentateur de Fairhope News, devenu préposé aux cafés et aux photocopies au commissariat de Fairhope
◆ Points : 213
◆ DC : Toto, Adam, Micha & Tutur
◆ Avatar : Chris Hemsworth


Sujet: Re: TEL — Just for a drop of bloodJeu 25 Fév - 3:21

Peter leva les yeux au ciel. Peu lui importait le faux prétexte qu’elle avait trouvé pour justifier son appel, le blond n’était pas dupe, même si le champagne coulait à flot dans ses veines et que les bulles de la boisson commençaient légèrement à lui monter à la tête. Elle prétendait que c’était une habitude d’écrivains, mais malgré tout, elle avait choisi de gaspiller son temps à le joindre alors qu’elle aurait pu s’occuper à n’importe quoi d’autre. N’importe quoi mais pas ça. Si la vie de Peter avait était un roman, ce chapitre de son existence aurait pu facilement être renommé Dialogue avec l’Ennui, et il mourrait déjà d’envie de lui raccrocher au nez. Surtout lorsqu’elle reprenait la parole pour jouer les idiotes de première. Dommage. Elle était en train de faire disparaître la seule once de respect que Peter possédait encore pour la profession. Sérieusement, à part rester assis toute la journée, aller puiser leur inspiration dans des situations improbables, imaginer des scénarios qui ne tenaient pas debout et casser les pieds des gens avec des histoires à dormir debout, à quoi est-ce que les écrivains servaient exactement ?

Le journaliste soupira avant de prendre une gorgée de sa boisson de prédilection pour ce soir. Elle le prenait visiblement pour plus idiot qu’elle, comme s’il n’avait jamais réfléchi aux conséquences de ses actes. Comme si ça ne lui était jamais arrivé d’imaginer Willow ligotée à une chaise, la chair lacérée et le regard vide. Comme s’il ne s’était jamais réveillé au beau milieu de la nuit, trempé de sueur, persuadé d’avoir entendu du bruit, d’avoir entendu le Poète lui parler dans son sommeil. Il y pensait presque constamment. Peut-être même que c’était ça qui continuait de le faire avancer. Peut-être que c’était son carburant. Peut-être que si le Poète n’était plus là pour le chasser, pour les poursuivre tous un à un, il n’aurait tout simplement plus aucune raison de respirer. À quoi bon, hein ? Il finirait par se jeter du haut d’un pont juste pour se souvenir de la peur qui lui nouait autrefois l'estomac, quand le Poète était dans les parages. Il provoquait le tueur pour se donner l’impression de vivre, et une fois encore, il savait pertinemment qu’il allait obtenir gain de cause. En attendant, le coup de fil de l’autre folle lui portait sur les nerfs. « Trust me, I have nothing. » La réponse n’aurait pu être plus franche, plus sèche, plus froide ni plus dure. C’était l’amère vérité. Il n’avait rien, rien qu'on puisse lui arracher sans qu'il s'y attende, et il patientait sagement jusqu'au jour où on viendrait tout lui reprendre pour avoir une bonne raison de se foutre en l’air. En attendant, il courait après le temps. « Now are we done here ? »

_________________

say something if you wish, say something if you dare
sigh and scream, so it will feel real again



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t179-who-wants-to-live-forever#1553

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 762
◆ Arrivé(e) le : 12/05/2015
◆ Âge : 31 ans
◆ Assoc. des Victimes : secrétaire
◆ Métier : Écrivain, romancière reconnue
◆ Points : 141
◆ DC : Jesse, Ruby, Jacob, Jonathan, Simon & Eva
◆ Avatar : Scarlett Johansson


Sujet: Re: TEL — Just for a drop of bloodDim 28 Fév - 16:47

Désirée avait touché une corde sensible semblait-il. Elle ne goba pas une seule seconde sa réponse, Peter avait un talon d’Achille, comme tout le monde, sauf que ça ne le dérangeait pas de trancher son talon et de continuer d’avancer en titubant. Juste pour continuer sa petite émission dans sa petite ville misérable. C’était… charmant. "Somehow I don’t believe that." répondit négligemment Désirée, un sourire sur les lèvres. Elle s’arrêta près d’un lampadaire et s’appuya dessus, pensive. Elle n’était pas très loin de sa demeure, était-il chez lui ? Est-ce qu’ils devaient discuter de la vraie raison de son appel face à face ou … "No we’re not done." Non, mauvaise idée, si Peter avait bien prouvé quelque chose c’était qu’il était aussi imprévisible et sournois qu’elle. Elle ne pouvait tout simplement pas l’acheter comme Elyan, quelques billets verts n’allaient pas sceller cette affaire-là… Non. Peter voulait être le premier sur l’information ? Le premier à annoncer les mauvaises nouvelles dans son costume trois pièces et avec son sourire politiquement correct ? Parfait, mais il était hors de question qu’il soit le seul à mener la danse. Cette fois-ci, ils allaient jouer selon les termes de la blonde. "Look… let’s cut the crap, you move things, with your little show, I would not be surprised if I have to go down to the police station a second time… the thing is, people do listen to you, and I could use that in the future."

Désirée ne partageait pas la foi d’Elyan dans le service de police de cette si belle ville, s’ils savaient vraiment quelque chose, le Poète aurait été mis derrière les barreaux depuis longtemps. L’enquête semblait être au point mort, aucune arrestation n’avait été mentionnée, aucun autre témoin n'avait été interrogé et les touristes affluaient de toute part pour la pleine saison. Et avec la dernière nouvelle de Peter, à qui pouvait-on faire confiance ? Elle, la meurtrière ? Et pourquoi pas le facteur, ou l’épicier du coin ? Peter avait sûrement causé beaucoup plus de mal que l’inverse, un coup de maitre vraiment... "You do know I found Mary Wilson… What if I told you that … something very valuable is missing from the crime scene… Something so valuable it could ensure that the police could find our little friend." Le masque. Désirée parlait évidemment du masque qui était soigneusement rangé dans le seul tiroir qui pouvait se fermer à clé de sa penderie. Elle avait pris soin de le cacher derrière des sous vêtements au goût douteux pour que n’importe quelle âme innocente pense qu’il ne s’agissait que de son propre refuge personnel pour ces fantasmes les plus inavouables, mais il n’en était rien. Désirée avait pris grand soin de ce masque et elle était certaine qu’avec les bons appareils, n’importe quel laboratoire du pays pourrait retracer son origine et se rapprocher un peu plus du Poète. Chose qui ne l’arrangeait en rien. "… If I had the said object in my possession… And I was... you know... considering giving that object to someone else... would you be interested in making a deal with me ?"

_________________

"I thought you knew I was a bitch, I got a driver so I'm never alone...I thought you knew."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t164-i-ve-never-seen-a-diamond-in-the-flesh


avatar

◆ Manuscrits : 725
◆ Arrivé(e) le : 30/05/2015
◆ Âge : 33 ans
◆ Métier : Ancien présentateur de Fairhope News, devenu préposé aux cafés et aux photocopies au commissariat de Fairhope
◆ Points : 213
◆ DC : Toto, Adam, Micha & Tutur
◆ Avatar : Chris Hemsworth


Sujet: Re: TEL — Just for a drop of bloodDim 28 Fév - 17:13

Un autre soupir. Il allait bientôt être à court de champagne. Et sa bouteille qui l'attendait patiemment à l'intérieur, posée au milieu d'autres cadavres de luxe, au frais dans une mare de glaçons qui avaient déjà fondus avec la température insupportable qu'il faisait. Même la brise nocturne ne parvenait pas à le calmer et Désirée commençait sérieusement à lui taper sur les nerfs. Il aurait pu raccrocher sans autre forme de procès, mais pourquoi pas écouter sa proposition, elle qui semblait convaincue qu'elle avait la science infuse et qu'elle le connaissait plus qu'il ne se connaissait lui-même. Il lui aurait bien répondu que la découverte de la cervelle explosée de son père dans le garage l'avait vacciné, que le décès de sa mère l'avait préparé à danser avec la mort bien avant l'heure, et que non, il n'avait strictement rien à perdre. C'était comme ça, c'était sa malédiction et on lui arracherait quelqu'un d'autre dans peu de temps. Il s'en remettrait. Il n'aurait qu'à remplir sa coupe de champagne à nouveau.

Peter leva les yeux au ciel. Soit, si Madame faisait soudainement la collection de preuves à conviction, c'était son problème. D'ici peu, si elle continuait à le crier sur tous les toits, la situation se retournerait contre elle. Peut-être qu'il pouvait enregistrer le reste de cette conversation et aller la faire écouter aux forces de l'ordre ? Il n'en faudrait pas davantage pour qu'une perquisition soit lancée et que les autorités trouvent le fameux indice dans un coin de la demeure de Miss Cravy. Peter n'était pas dupe, il savait pertinemment que le Poète reprendrait du service pile au moment où la blonde se retrouverait derrière les barreaux, juste histoire de prouver qu'il était toujours en liberté. Mais du coup, l'écrivain ne pourrait pas lui en vouloir, pas vrai ? Elle serait libérée en un rien de temps, comme Tobias avant elle. « Tell me more. » Il paraissait intéressé. Mais les apparences étaient parfois trompeuses, et Peter prenait un malin plaisir à la faire parler juste pour la prendre à son propre piège.

_________________

say something if you wish, say something if you dare
sigh and scream, so it will feel real again



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t179-who-wants-to-live-forever#1553

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 762
◆ Arrivé(e) le : 12/05/2015
◆ Âge : 31 ans
◆ Assoc. des Victimes : secrétaire
◆ Métier : Écrivain, romancière reconnue
◆ Points : 141
◆ DC : Jesse, Ruby, Jacob, Jonathan, Simon & Eva
◆ Avatar : Scarlett Johansson


Sujet: Re: TEL — Just for a drop of bloodSam 19 Mar - 21:48

La phrase de Peter sonnait comme un ordre et c’était bien quelque chose que Désirée détestait. Mais elle ne s'offusqua pas, non, bien au contraire, elle se contenta de prendre une profonde inspiration et de passer sa langue sur sa lèvre inférieure, signe d’une profonde réflexion. C’était une grande partie d’échec qu’elle jouait là et elle savait qu’elle allait devoir laisser tomber quelques pions pour mettre Peter dans un semblant de position vulnérable. C’était un beau jeu, peut-être qu’il était un adversaire à la hauteur au final, ou alors c’était son idée complètement folle qui la rendait ivre et qui faisait qu’elle n’arrivait plus à penser correctement. "I have pretty much told you everything Peter." commença lentement Désirée, son regard bleuté se portant sur le bout de ses chaussures vernies. "I have something that would be huge for your show and I mean huge as in bigger than Fairhope, national TV big, I’m sure it means something to you." Il ne fallait pas oublier que beaucoup avait les yeux braqués sur Fairhope en ce moment, le toursite morbide n’allait pas s’arrêter de si tôt et s’il voulait que les gens continuent de le vénérer lui et sa petite émission, il allait devoir leur fournir quelque chose de beaucoup plus intéressant qu'un simple cheveux, ou un nom.

"It’s a two part deal Pete, you get what you want and I get what I want. I can give you the object, no questions asked and I’m sure you’ll do the math yourself and in exchange… you’ll me owe me." Très franchement, Désirée n’avait pas envie d’abandonner le masque de Mary Wilson, pas le masque du Poète, non, elle n’en avait pas envie mais parfois dans la vie, il fallait savoir faire des sacrifices et là, il s’agissait d’un énorme sacrifice. Pour un résultat tout aussi conséquent. "Meaning that if you get your big scoop and your big news, at some point, I’m going to ask you to say something in the news for me, raise suspicion if you will, and even if you know the news is fake, you’ll have to deliver it in your most convincing voice… Especially if it’s fake…" Désirée avait ajouté la dernière partie de sa phrase avec un léger sourire aux lèvres. "Does that sound interesting ? Oh and by the way, if I feel threaten in any way, I’ll destroy whatever is my possession, or maybe I’ll give it to one of your buddy at CNN, I’m sure they’ll know what to do with the info."

_________________

"I thought you knew I was a bitch, I got a driver so I'm never alone...I thought you knew."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t164-i-ve-never-seen-a-diamond-in-the-flesh


avatar

◆ Manuscrits : 725
◆ Arrivé(e) le : 30/05/2015
◆ Âge : 33 ans
◆ Métier : Ancien présentateur de Fairhope News, devenu préposé aux cafés et aux photocopies au commissariat de Fairhope
◆ Points : 213
◆ DC : Toto, Adam, Micha & Tutur
◆ Avatar : Chris Hemsworth


Sujet: Re: TEL — Just for a drop of bloodMar 5 Avr - 20:15

Pas question qu'un autre prédateur ne vienne lorgner son butin, pas question non plus de le partager avec qui que ce soit. Les requins de CNN pouvaient rester dans leur coin d'océan, il ne ferait qu'une bouchée de Peter si toutefois ils parvenaient à mettre la main sur la pièce à conviction que Désirée avait visiblement récupéré sur une scène de crime. Et ce n'était tout simplement pas envisageable pour le journaliste. Non, il ne pourrait pas supporter de savoir que les téléphones de ses concurrents ne pourraient cesser de hurler tandis que la presse du monde entier se chargerait de relayer l'information. Les audiences de Fairhope News chuteraient alors considérablement, les chiffres aussi risibles et médiocres qu'à l'époque où Peter n'était encore qu'un simple stagiaire. Pas question de sombrer, et la blonde le savait bien ; elle se doutait pertinemment qu'en proposant une pièce du puzzle à l'un des adversaires d'Howell, elle parviendrait à obtenir toute son attention. Ce constat le fit grincer des dents et le journaliste fit tout son possible pour réprimander un grognement sous le coup de la frustration. Ou de la crainte peut-être ?

Non, Peter ne semblait pas particulièrement apeuré. Il ne sentait son coeur chavirer que lorsqu'ils se penchait au-dessus du vide, prêt à se jeter au fond du gouffre. Et même dans de tels instants, il avait plutôt l'impression de se sentir naître que de se voir mourir. Ce qui faisait palpiter son coeur et sursauter ses poumons n'avait donc rien à voir avec de la crainte. C'était l'excitation qui l'animait, qui le transperçait de part en part, un gamin à qui on avait promis un deuxième Noël et des dizaines de cadeaux en plein milieu du mois d'Août. Il se devait malgré tout de ne pas laisser transparaitre son intérêt pour ce marché. La fleur avait beau dégager le plus agréable des parfums, Peter n'en n'oubliait pas pour autant les épines qui en composaient la tige. La moindre goutte de sang devrait être épargné, et diffuser de fausses informations faisait déjà partie de son lit quotidien. « I'll think about it. » Il ne refusait pas totalement de coopérer, mais il n'allait évidemment pas se jeter dans la gueule de la bête sans peser le pour et le contre au préalable. Et le fond vide de sa coupe de champagne lui rappelait aussi qu'il faudrait qu'il soit sobre. « You'll get an answer within five days. If you don't hear anything from me in five days, or if you think I'm just buying myself some time to screw you over, then destroy whatever you have or give it to anyone you want. » Pas besoin de lui demander si le marché était conclu et ainsi lui laisser croire qu'elle menait la danse. Il avait énoncé ses conditions, si elle refusait alors tant pis, tout le monde y perdrait forcément. Ce ne serait certainement pas CNN qui viendrait rendre service à Désirée en échange du moindre indice, Peter en savait quelque chose...

_________________

say something if you wish, say something if you dare
sigh and scream, so it will feel real again



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t179-who-wants-to-live-forever#1553

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 762
◆ Arrivé(e) le : 12/05/2015
◆ Âge : 31 ans
◆ Assoc. des Victimes : secrétaire
◆ Métier : Écrivain, romancière reconnue
◆ Points : 141
◆ DC : Jesse, Ruby, Jacob, Jonathan, Simon & Eva
◆ Avatar : Scarlett Johansson


Sujet: Re: TEL — Just for a drop of bloodSam 16 Avr - 17:45

Tout s’achetait. Absolument tout. Celui qui avait dit ou écrit que l’argent ne faisait pas le bonheur était sûrement un idiot fini car la blonde n’avait pas encore vu quelque chose qui n’avait pas de prix. Ce n’était pas toujours un prix au sens matériel du terme, parfois il s’agissait de quelque chose qui avait encore plus de valeur, une parole, un sourire, un mensonge, mais tout pouvait être échangé contre quelque chose, c’était certain. Il fallait juste accepter un peu de risque et se dire qu’on allait forcément se brûler les ailes pour pouvoir obtenir ce qu’on voulait. Désirée avait accepté depuis longtemps qu’elle n’avait plus d’ailes, sans faire exprès un jour, elle avait dû s’enfermer dans un de ses mensonges et les arracher, ou se faire mal, elle n’avait pas remarqué qu’elle saignait, évidemment pas, comment le remarquer quand on était une femme, c’était le lot quotidien de toutes les petites pécheresses, bien entendu. Mais la blonde aimait bien ce jeu, elle adorait sa genre de petit jeu qui pimentait sa vie depuis qu’elle était à Fairhope, pour la première fois depuis trop longtemps, elle avait enfin l’impression de courir sur les pages blanches avec tous les personnages auxquels elle avait donné vie ces dernières années.

Il ne lui manquait plus que la réponse de ce cher Pete, et la blonde ne le rangeait pas dans la catégorie des gens stupides, loin de là, elle n’avait jamais considéré le journaliste comme l’image qu’il tentait de renvoyer quand il était en face d’une caméra. Cette espèce de plastique froide et détachée, non, Peter était humain comme tout le monde, quelque part, sous le costume, sous le prompteur et le sourire très travaillé, il y avait un coeur qui battait et qui avait faim. De quoi se nourrissait-il ? Ça c’était la bonne à laquelle Désirée devait tenter de répondre.  « Okay. » articula lentement la romancière, considérant ses options. Que pourrait-il faire de ces cinq jours-là? Tenter de la livrer à la police ? S’assurer qu’elle ne bluffait pas ? Sans doute. « That seems fair, five days big boy. Just five days. » répéta t-elle. Elle était devant la demeure de Peter maintenant et elle leva un sourcil face à sa boite aux lettres. « So I guess now this is goodbye, and don’t try to call this number again, I’m getting a new one as we speak. Goodnight Pete. » Désirée raccrocha rapidement, de son index manucuré et elle ouvrit le téléphone qu’elle tenait en main et en sortit la carte sim, juste le temps d’en changer et d’écrire le nouveau numéro sur un bout de papier pour la boite aux lettres de Peter et Sara s’éclipsa dans un autre claquement de talons, prête à se perdre dans la nuit.

sujet terminé

_________________

"I thought you knew I was a bitch, I got a driver so I'm never alone...I thought you knew."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t164-i-ve-never-seen-a-diamond-in-the-flesh



 Contenu sponsorisé


Sujet: Re: TEL — Just for a drop of blood

Revenir en haut Aller en bas
 

TEL — Just for a drop of blood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» liste 750pts blood raven
» blood bowl
» POLSKA BLOOD BOWL TEAM
» A vendre équipes Blood Bowl
» BLOOD BOWL - League 2 - Saison 3 - WARRIORS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: we'll walk our different ways :: télécommunications-