AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Magdalena - I'm not afraid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité


 Invité


Sujet: Magdalena - I'm not afraid Dim 27 Mar - 14:27

Magdalena Prudence McCoy

◆ I chose to fully live my life until the very end ◆



◆ 10/02/88 - 27 ans
◆ En ville depuis 2 ans
◆ Américaine
◆ Coach de vie
◆ Célibataire
◆ Pansexuelle
◆ Bad blood
◆ Jennifer Lawrence

entre les lignes

L'affaire : Je suis venue m'installer ici précisément à cause de l'affaire du poète. Je n'en sais pas plus que la plupart des gens, mais je suis sûre d'une chose : il faut continuer à vivre. Quoi qu'il puisse arriver.

Je ne suis pas ici pour faire de l'argent facile en profitant de la détresse des gens. Je suis là pour leur faire réaliser qu'ils peuvent profiter de leur existence. Que chaque jour est précieux. Que chaque petit bonheur est d'une valeur inestimable.

Il y a un tueur en série. Ca ne fait jamais qu'une possibilité de plus de mourir. On peut tous décéder d'une minute à l'autre. Une crise cardiaque, un accident de voiture, une pathologie quelconque... C'est parce que la mort est à chaque coin de rue que la vie en est d'autant plus belle. C'est un cadeau fragile et unique, un présent tantôt empoisonné, tantôt savoureux.

Je n'ai pas peur du Poète. S'il doit venir me chercher, qu'il en soit ainsi. J'ai accepté depuis longtemps la possibilité de mener une existence courte et je ne regrette rien de mon passé. Si je venais à mourir aujourd'hui, j'aurais mené une vie satisfaisante. J'aurais vécu jusqu'au bout, de tout mon coeur.

Je ne suis pas enquêtrice. Je ne suis pas spécialement téméraire ou curieuse non plus. Je n'aiderais personne en jouant les détectives à la noix, en tentant de percer le mystère. C'est le travail de la police.

Mais on peut déjà remporter une belle victoire si l'on continue à sourire. Si mon travail auprès des gens leur prodigue de l'espoir et un semblant de joie. Même pour un bref instant.  

Caractère : Les gens disent généralement de moi que je suis "brute de décoffrage". Je ne peux pas leur donner tort. Je ne suis pas de celles et ceux capables d'une subtilité digne des plus grands politiciens. Mes pensées sont claires comme de l'eau de roche et l'on peut lire en moi comme dans un livre ouvert. Je dis tout ce que j'ai à dire, sans filtre, sans réflexion préalable.

De même, je n'hésite pas à faire preuve de violence, aussi bien physique que verbale, devant une situation ou une personne qui me contrarie. J'ai une personnalité explosive. Je m'énerve, je crie, je pleure, je sanglote. Tout s'exprime. Tout sort. Je n'ai pas de masque. Je n'ai plus de masque.

Etrangement, me direz-vous, je ne suis pas la personne la plus sociable qui existe sur cette planète. J'ai besoin de mon espace. Je déteste qu'on me touche sans ma permission. Les personnes qui me collent trop tendent à m'oppresser. Mais j'aime les gens. J'aime les voir heureux. Cela me comble.

Redonner confiance à une femme en lui prouvant qu'elle est toujours magnifique après que les effets de la chimiothérapie l'aient frappé, prouver à un jeune père qu'il est capable de s'occuper de ses enfants et de se faire aimer d'eux... Tout cela me donne la douce sensation d'exister. D'être là pour quelque chose.

Je suis loin d'être fine psychologue. Je ne vais pas vous regarder et deviner immédiatement ce qui vous tracasse. Mais j'ai été cassée, moi aussi. J'ai recollé mes morceaux, petit à petit, et l'ensemble est toujours fragile. Mais je suis là. Et je sais ce que c'est d'avoir touché le fond. De penser qu'aujourd'hui n'en vaut pas la peine, que demain ne sera guère mieux.

Je suis là. J'écoute. Je ne pousse pas à la confidence, je cherche juste à montrer que quelqu'un est présent. Qu'on n'est jamais vraiment seul, quoi qu'il puisse arriver. Je "répare" mes clients tout autant qu'ils me "solidifient". En les aidant, je viens à mon propre secours. Je donne un sens à ma vie. Un échange juste, je suppose.

J'adore faire la fête. Boire un coup, danser, sauter sur place, raconter des âneries... Mais j'ai mes limites. Une batterie que j'ai besoin de recharger. Je ne reste jamais jusqu'au bout de la nuit. Trop de gens, trop de bruits, trop, trop, trop.

Je préfère préserver mes nerfs, m'amuser jusqu'à ce que je sente qu'il vaut mieux partir, mettre fin à tout cela. Vivre ma vie pleinement ne signifie pas briser ses barrières et s'exposer sans cesse à un risque de craquage mental.

J'apprécie aussi le calme. Un bon livre. Une partie d'échecs. Mais, à mes yeux, rien ne vaut le sport. Je pourrais courir des heures durant, la musique dans les oreilles. Cela fait d'ailleurs partie de mon programme en tant que coach de vie : du sport, pour sortir, se dépenser, réapprendre à maîtriser son corps. Je ne sais pas ce que je ferais si je ne pouvais pas faire mon jogging quotidien, si je ne pouvais pas danser, bouger, bouger, bouger.

Bref, ça, c'est moi. Entière. Franche. Cassée. Réparée. Vivante.

À savoir :

* Magdalena est la maladresse incarnée : elle tombe, se cogne dans tout et tout le monde, trébuche. Mais elle se relève à chaque fois, toujours plus décidée.

* Elle aime beaucoup le café. Elle ne se sent jamais pleinement réveillée si elle n'a pas pu boire son mug de café au petit déjeuner.

* Elle préfère qu'on la surnomme "Magda", elle trouve que son prénom est beaucoup trop "formel", "vieux jeu" même.

* Elle adore les films d'action, particulièrement lorsqu'ils sont outrageusement exagérés. Un bon vieux Stallone, Bruce Willis ou Jason Statham, y a rien de mieux !

* Elle a pratiqué la danse classique durant son jeune âge. Aujourd'hui, elle se contente de danser pour le plaisir, avec toute la folle énergie qu'elle possède.

* Elle ne comprend pas grand-chose à l'informatique. Elle préfère rester à distance des ordinateurs, qui ont tendance à dysfonctionner mystérieusement en sa présence...

* Ses chevilles sont couvertes de vieilles cicatrices, Magda ayant recours à la scarification durant son adolescence. Elle ne cherche pas spécialement à les cacher, qu'importe le regard des gens. C'est une part sombre d'elle qu'elle a appris à accepter.

* Magda est très expressive : elle bat des mains lorsqu'elle est contente, écarquille les yeux de colère, pleure à grands sanglots... Certains pensent qu'elle "exagère", mais la jeune femme est extrêmement sensible et a choisi de laisser libre cours à tout ce que son âme peut traverser.

* Elle aime chanter. Mal. Très mal. Pour le plus grand déplaisir de ses voisins.

* Magda adore l'humour noir. Le sarcasme. Les blagues douteuses. C'est ce qui la fait le plus rire. Mais elle ne se moquera jamais pour le simple but de rabaisser l'autre. Jamais.



derrière l'écran

Pseudo : Birdy
Âge : 22 ans
Déjà un compte ici ? : Non
Code du règlement : OK by Jesse
Où avez-vous connu le forum ? : Sur PRD
Un commentaire ? :Hâte de rp  brille

©️ potterbird
Revenir en haut Aller en bas

Invité


 Invité


Sujet: Re: Magdalena - I'm not afraid Dim 27 Mar - 14:27

once upon a book

◆ Love yourself and don't let anyone bring you down ◆




Deux années. Cela faisait deux années que Magda s'était installée à Fairhope. Elle avait vite trouvé ses marques. Un appartement modeste, une routine sportive bien ancrée, quelques clients par-ci par-là, ici et aux alentours... Magda était heureuse ici. Heureuse malgré tout. Malgré le Poète. Malgré le passé.

Souvent, la jeune femme se demandait pourquoi le Destin, Dieu ou quoi que ce soit d'autre avait choisi de la laisser vivre. Pourquoi elle n'était pas morte dans cette salle de bain, l'estomac rempli de pilules, le désespoir au fond du coeur... Peut-être pour tous ces gens qu'elle s'efforçait de sauver. Toutes ces personnes à qui elle tentait de redonner le sourire.

Magda n'était pas une enfant comblée. Renfermée, elle n'arrivait pas à se lier avec ses camarades et passait plus de temps à se battre et à les insulter qu'à avoir la possibilité de former une quelconque amitié avec eux. Elle les regardait, ses petits camarades, et se demandait, avec une amertume précoce, pourquoi ils savaient. Comment ils savaient.

Ils pouvaient avancer vers un autre gamin, déclarer franchement leur amitié et voilà. Un lien était créé. Un lien qui se fortifierait au fil du temps. Mais les choses ne marchaient pas comme cela pour Magda. Elle leur faisait peur. Avec sa brusquerie. Son ton de voix généralement inapproprié. Son "excentricité".

Magdalena était bizarre. Bête. Ils lui réservaient toutes sortes de noms d'oiseaux, en ajoutant toujours plus à une liste déjà longue. Elle criait et gesticulait sans raison apparente. Elle donnait des coups de poings et des coups de pied à tout et à tout le monde. Elle se faisait avoir tout le temps, Magda l'idiote.

Petit à petit, Magdalena s'est efforcée d'apprendre. De comprendre comment les autres fonctionnaient. Comment ils faisaient pour évoluer avec une telle aisance dans ce monde bruyant, trop lumineux et définitivement chaotique. Elle se choisit des modèles et les imita, tant bien que mal. Mais elle ne trompait personne.

Ils l'abusaient. Profitaient de sa naïveté. Et, lorsque la supercherie se dévoilait, Magda craquait. Frappait, encore et encore. Parce que les mots n'étaient pas assez forts pour exprimer tout ce qu'elle pouvait ressentir. Toute la douleur qu'elle éprouvait. Cette souffrance, elle avait finalement choisi de la contenir. De la dissimuler, tout au fond de son être.

Parce que personne n'aimait Magda la triste, Magda l'hystérique, Magda la bagarreuse. Et surtout pas ses parents, qui étaient si déçus par leur petite fille, leur enfant, leur jeune adolescente, pourtant si brillante. Comment pouvait-elle gâcher ses chances de cette façon ? Comment pouvait-elle faire preuve d'un tel comportement ? Quelle honte...

Magda était seule. Elle l'avait toujours été. Elle voyait les autres, ensemble, mais elle ne participait pas. Elle restait à l'extérieur, spectatrice impuissante, incapable de saisir les règles d'un jeu duquel elle avait été exclue dès le départ. Seule. Toujours toute seule.

Magda ne pouvait pas contenir la souffrance éternellement. Elle devait sortir, d'une façon ou d'une autre. Alors, à l'âge de seize ans, elle avait commencé à se mordre. A se griffer. Puis elle était passée à quelque chose de plus sérieux. Un cutter qu'elle gardait avec elle, en permanence. Quand les larmes voulaient couler, elle fonçait dans la salle de bain ou aux toilettes et elle coupait.

C'était douloureux. Une douleur physique qui prenait le dessus sur la souffrance mentale. Un soulagement. Une échappatoire. Elle ne savait pas ce qui n'allait pas chez elle. Pourquoi tous les autres semblaient avoir le manuel d'instructions pour vivre convenablement quand elle s'évertuait à survivre jour après jour, sans saisir ce qui se passait autour d'elle.

Elle dissimulait les coupures, mais ce n'était pas quelque chose que l'on pouvait cacher aisément et durablement. Des traces de sang dans ses chaussettes, dans ses chaussures et sa mère avait découvert le pot-aux-roses. La peur et la colère avaient primé sur tout le reste.

Mrs McCoy n'arrivait pas à comprendre sa fille. Elle cumulait deux emplois, commençait tout juste à digérer que son mari l'ait quittée pour une femme plus jeune et souffrait d'anxiété généralisée. Pour elle, c'était la goutte d'eau qui avait fait déborder le vase. Elle avait crié. Dit des horreurs. Mis sur le dos de sa fille l'indicible.

Magdalena avait fui le conflit, s'enfermant dans la salle de bain. Elle n'avait rien pour se couper. Avant leur "discussion", sa mère avait mis sous clé tous les objets tranchants, "risqués". Mais elle n'avait pas touché aux médicaments...

Aujourd'hui encore, Magda est incapable d'expliquer les raisons exactes de son geste. Peut-être cherchait-elle une issue directe et simple à tous ses problèmes... Peut-être était-ce un appel au secours... Ce qui était sûr, c'était que lorsque Magda avait avalé toutes ces pilules, elle avait subitement réalisé qu'elle ne voulait pas mourir.

Dix-sept ans. Elle allait avoir dix-sept ans. Le lycée serait bientôt fini, elle dirait "adieu" à tous ces idiots, elle allait partir à l'Université, loin de sa famille, commencer une nouvelle vie... Elle ne voulait pas mourir. Elle voulait vivre !

Affaiblie, elle était à peine parvenue à ouvrir la porte de la salle de bain, appelant sa mère à l'aide d'une voix étranglée. Les secours avaient été prévenus et Magda avait évité le pire de très peu. Quelques minutes de plus et tout aurait été fini.

Ce jour-là, Magda avait réalisé à quel point la vie était précieuse. A quel point elle souhaitait enfin mener son existence comme elle l'entendait. Sans masque ou coupure pour dissimuler ses peines, ses joies, ses angoisses. Qu'importe qu'elle n'ait pas ce "manuel" pour tout décoder, tout saisir.

Plus tard, elle comprendrait que personne n'avait ce fameux "manuel". Que chacun essayait de vivre, à sa manière. Mais, pour l'instant, Magda était juste une jeune fille qui avait failli commettre l'irréparable. Une fille qui avait désespérément besoin de sa mère à ses côtés.

Cet événement les avait rapprochés. Mrs McCoy avait finalement compris que Magda n'était pas simplement une adolescente rebelle, qui agissait de la sorte dans le simple but de la contrarier. Magdalena avait réalisé que sa mère n'était pas infaillible. Qu'elle avait ses faiblesses, elle aussi. Celle qu'elle avait admiré depuis toutes ces années, qu'elle avait supposé parfaite. Elle ne l'était pas.

Magdalena et sa mère étaient cassées, toutes les deux, chacune à leur façon. Il n'appartenait plus qu'à elles de se réparer, ensemble. D'apprendre à vivre heureuses, mère et fille.

Mrs McCoy accepta de laisser le passé derrière elle. Elle comprit que le départ de son mari n'était pas de sa faute et certainement pas de celle de sa fille. L'épuisement professionnel était toujours là, mais Magda était présente pour l'assister, désormais. Elles n'avaient plus peur l'une de l'autre. Elles s'aimaient, tout simplement.

Un peu perdue quant à ses choix d'avenir, Magdalena avait suivi des études de sport, sans trop de conviction. Elle aimait en pratiquer, mais elle peinait à voir ce qu'elle pourrait faire de tout cela. Vers quel métier s'orienter. Que faire de son futur.

Ce fut au moment où sa mère décida de contacter une coach de vie pour parvenir à trouver un autre travail que Magdalena eut le déclic. Elle avait observé cette femme travailler. La manière dont elle conseillait sa mère, lui redonnait confiance, la rassurait sur ses atouts, ses charmes, les armes en sa possession. Elle avait vu sa mère retrouver le sourire. Magdalena savait ce qu'elle voulait faire de son avenir.

Elle ne s'était jamais sentie à l'aise auprès de ses pairs, enfants et adolescents. L'esprit de conformité du collège et du lycée ne convenait pas à la personnalité particulière de Magda.

Mais, à l'Université, dans le monde adulte, elle avait sa place. Elle était cette fille un peu excentrique avec qui l'on aimait bien faire la fête. Celle qui était à l'écoute. Qui n'hésitait pas à sortir les poings pour éloigner les hommes trop insistants, pour protéger ses amis et ceux et celles qui en avaient besoin. Magda rayonnait.

Elle avait appris à aimer les gens, à voir au-delà des apparences, à saisir que tout le monde essayait de vivre, que personne ne savait exactement comment mener sa vie de la meilleure façon possible. Que l'existence n'était qu'une suite d'essais, d'échecs et de réussites.

Elle voulait aider ceux et celles qui étaient dans la détresse. Soutenir les "Magda" qui, comme elle autrefois, croyaient que la vie n'en valait pas la peine. Qu'ils étaient voués à être haïs ou ignorés pour l'éternité. Elle voulait être là pour eux.

Pas en tant que psychiatre, psychologue ou quoi que ce soit dans le genre. Magdalena se tenait à distance prudente de toute médication et elle abhorrait l'idée d'entretenir une relation entièrement professionnelle avec ses "patients".

Elle ne voulait pas de "patients", par ailleurs, mais des "clients". Des clients à qui elle pourrait offrir une épaule sur laquelle s'appuyer, de l'amitié à revendre, une franchise éclatante, une énergie inépuisable... Tant qu'ils en éprouvaient le besoin.

Magda avait terminé ses études, pour rassurer sa mère qui craignait de la voir s'engager dans une voie incertaine, avant de suivre une formation. A vingt-quatre ans, elle avait reçu le titre de Coach de vie et commencé à exercer, trouvant petit à petit sa clientèle. Ce n'était pas la panacée, mais c'était suffisant pour vivre décemment. On appréciait sa franchise, l'absence de toute pitié, son besoin sincère de venir en aide à autrui. D'être là pour les autres quand les autres n'avaient pas été là pour elle.

Ce fut par pur hasard, en regardant un reportage, que Magda entendit parler de la ville de Fairhope. De l'affaire du poète. Elle avait vu la détresse dans le regard des gens. La peur. L'angoisse de mourir. Cette peur qu'elle ne connaissait que trop bien. Ils s'enfermaient, se barricadaient. Ils cessaient de vivre et d'espérer.

C'était ce qui l'avait décidé à poser ses valises dans la ville. Elle n'avait pas pu oublier cet appel à l'aide si aisément lisible sur leurs expressions. Et Magda répondait présente. Elle était là. Venant au secours d'autrui à l'aide de ses modestes moyens. Elle ne craignait pas le Poète. Elle ne craignait pas la Mort. Elle savait que celle-ci pouvait frapper à tout moment. Mais aussi qu'elle pouvait se dérober. Que la vie était incertaine, de toute manière. Alors pourquoi la gâcher ?



Revenir en haut Aller en bas

Invité


 Invité


Sujet: Re: Magdalena - I'm not afraid Dim 27 Mar - 15:10

Bienvenue sur le forum !
J'adore le prénom de la demoiselle, ça me rappelle un de mes persos préférés brille et ton personnage a l'air très intéressant !
Revenir en haut Aller en bas


avatar

◆ Manuscrits : 3923
◆ Arrivé(e) le : 03/09/2015
◆ Âge : 28 ans
◆ Métier : Lieutenant de police
◆ Points : 4224
◆ DC : Sacha
◆ Avatar : Kate Mara


Sujet: Re: Magdalena - I'm not afraid Dim 27 Mar - 21:18

J_Law est dans la place excited
Bienvenue dans le coin :)

_________________


Shandra O. SarmoiseLieutenant de Police
Je suis ici depuis mon enfance, et je vois bien que ma ville autrefois calme, n'est plus le même havre de paix qu'autrefois. La faute à ce poète de malheur. Serais-je celle qui réussira à lui mettre la main dessus ? Je ne sais pas, mais j'ai déjà passé trois ans de ma vie à lui courir après, je suis prête à faire encore bien plus même si cela doit me ronger jusqu'à l'os.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t299-shandra-olivia-sarmoise-is-here


avatar

◆ Manuscrits : 2364
◆ Arrivé(e) le : 12/04/2015
◆ Âge : 28 ans
◆ Métier : détective, promu en décembre 2015
◆ Points : 237
◆ DC : Désirée, Ruby, Jonathan, Jacob, Eva & Simon
◆ Avatar : Jesse Williams


Sujet: Re: Magdalena - I'm not afraid Dim 27 Mar - 21:50

Bienvenue sur le forum et bon courage pour le reste de ta fiche bounce

_________________
"Trouble on my left, trouble on my right, I've been facing trouble almost all my life... My sweet love, won't you pull me through?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t80-dear-old-world-is-it-too-late-to-get-a-refund http://aesthetics-blue.tumblr.com/

Invité


 Invité


Sujet: Re: Magdalena - I'm not afraid Dim 27 Mar - 23:08

Bienvenue par ici Mademoiselle :luv:
Revenir en haut Aller en bas

fonda - lost in the fire

avatar

◆ Manuscrits : 6621
◆ Arrivé(e) le : 15/03/2015
◆ Âge : 32 ans
◆ Décédé le : 3 Mars 2016, suite à une altercation avec les forces de police
◆ Métier : ancien biographe et parolier puis secrétaire
◆ Points : 720
◆ DC : Adam,Pete,Micha & Tutur
◆ Avatar : Tree Pace


Sujet: Re: Magdalena - I'm not afraid Dim 27 Mar - 23:53

brille Ça fait bien plaisir de voir toutes ces nouvelles têtes
Bienvenue parmi nous, j'espère que tu te plairas par ici hug

N'hésite pas si tu as la moindre question, je suis là pour ça whislte
Bon courage pour la rédaction de ta fiche en tout cas !! pump it up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t83-i-slithered-here-from-eden http://potterbird.livejournal.com

Invité


 Invité


Sujet: Re: Magdalena - I'm not afraid Lun 28 Mar - 3:01

Merci tout le monde :D

J'espère que mon perso vous plaira ^^ (et oui, JLaw brille ! )
Revenir en haut Aller en bas


avatar

◆ Manuscrits : 2364
◆ Arrivé(e) le : 12/04/2015
◆ Âge : 28 ans
◆ Métier : détective, promu en décembre 2015
◆ Points : 237
◆ DC : Désirée, Ruby, Jonathan, Jacob, Eva & Simon
◆ Avatar : Jesse Williams


Sujet: Re: Magdalena - I'm not afraid Lun 28 Mar - 12:31

en attendant l'admin...


Ta fiche est officiellement terminée et vient d'être relue par mes soins ! Remarques et autres commentaires sur ta présentation ont été transmis à l'admin du forum. Ce dernier va s'occuper de toi dans les plus brefs délais et te signaler les éventuelles modifications à effectuer et/ou te valider.

_________________
"Trouble on my left, trouble on my right, I've been facing trouble almost all my life... My sweet love, won't you pull me through?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t80-dear-old-world-is-it-too-late-to-get-a-refund http://aesthetics-blue.tumblr.com/

fonda - lost in the fire

avatar

◆ Manuscrits : 6621
◆ Arrivé(e) le : 15/03/2015
◆ Âge : 32 ans
◆ Décédé le : 3 Mars 2016, suite à une altercation avec les forces de police
◆ Métier : ancien biographe et parolier puis secrétaire
◆ Points : 720
◆ DC : Adam,Pete,Micha & Tutur
◆ Avatar : Tree Pace


Sujet: Re: Magdalena - I'm not afraid Lun 28 Mar - 15:01

Aucun souci pour nous, te voilà officiellement validée, tu vas pouvoir remonter le moral des troupes avec ton petit perso :yes: Bon jeu parmi nous hero


congratulations !



Félicitations, te voilà officiellement validé(e) ! Tu vas donc pouvoir déambuler dans les rues de la ville comme bon te semble. Sauf si tu crains de tomber sur une plume particulièrement... Inspirée.

Mais puisque tu respires encore, il est temps de t'occuper de toute la paperasse un peu ennuyeuse auprès des autorités locales. Ainsi, tu peux commencer par recenser ton métier avant de te trouver un logement.

Tu peux ensuite ouvrir ton répertoire afin de créer des liens avec les autres personnages ou poster dans les demandes de rp pour te trouver un premier partenaire de jeu.

Si tu as été validé(e) avant le 15 du mois en cours, sache qu'il faudra également songer à te recenser pour ce mois-ci.

Dans tous les cas, le staff reste à ta disposition pour la moindre question et te souhaite de passer d'agréables moments sur le forum.

N'oublie pas de rester sur tes gardes... Sait-on jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t83-i-slithered-here-from-eden http://potterbird.livejournal.com



 Contenu sponsorisé


Sujet: Re: Magdalena - I'm not afraid

Revenir en haut Aller en bas
 

Magdalena - I'm not afraid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Magdalena Presentation ^^
» Ephyre Maddyson Rose - Are you afraid ?
» GENESIS • « La mort a pour moi le visage d’une enfant au regard transparent. »
» alekseï - come on, don't be afraid.
» i'm not afraid to take a stand | Tybalt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: in the den :: archives :: manuscrits abandonnés-