AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 i've seen it all

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 143
◆ Arrivé(e) le : 01/05/2016
◆ Âge : 24 ans
◆ Métier : Rêveur et orphelin de compétition
◆ Points : 352
◆ DC : Je vois pas de quoi on parle
◆ Avatar : Andreja Pejic


Sujet: i've seen it allDim 1 Mai - 1:30

lysandre amadeus wicht

◆ i follow the night,
can't stand the light ◆



◆ 29/02/92 - 23 ans
◆ En ville depuis 22 ans
◆ Né sur le sol américain, sa mère était originaire de Fairhope et son père était Suisse.
◆ Sans emploi, il se risque parfois à choisir des voies sans issues, juste pour occuper son temps libre. Il se voit coiffeur dans un futur lointain. Ou fleuriste peut-être.
◆ Célibataire
◆ Il aime les hommes, de loin, quand ils ne s'approchent pas de lui et qu'ils ne lui adressent pas la parole, quand ils le laissent respirer. Ou juste pour passer le temps.
◆ Bad Blood
◆ Andreja Pejic

entre les lignes

L'affaire : C'est terrifiant. Angoissant. Quand il s'égare dans la ville au milieu de la nuit, les pieds couverts de terre et les cheveux ébouriffés par le vent salé du bord de mer, il se fait surprendre par le craquement des branches, le sifflement de la brise. Lysandre se dit que c'est peut-être Lui, comme par cette soirée d'avril, mais qu'il arrive cette fois pour s'accaparer son dernier souffle. Peut-être qu'Il garde toutes ces expirations dans une jolie boîte ornée de pierre précieuses, qu'il les collectionne et qu'il en fait des bijoux ? Il n'est pas franchement Poète dans le fond, il est plutôt joaillier ou orfèvre. Il est précis, il met du coeur à l'ouvrage ; on ne peut pas lui enlever ça. Et quand parfois Lysandre se retourne en croyant qu'il va faire face au tueur en série, un léger sourire se dessine sur ses lèvres pourpres. Mourir en contribuant au chef-d'oeuvre, voilà qui ne serait pas de refus. Angoissant, certes. Mais puisqu'il faut bien mourir de quelque chose, autant laisser les mots l'achever. En attendant, il ne compte pas s'arrêter de vivre.

Caractère : Il rêve. Il est ailleurs. Quelque part où les pare-choc des voitures ne s'explosent pas contre les murs, où l'écume a ce pouvoir étrange et enivrant, où la nature murmure dans les rêves des vivants. Là où la mer n'emporte pas les marins, où les vagues ne dévorent pas la terre. Sans arrêt dans les nuages, certains croient souvent qu'il est perdu, pieds nus dans les rues sales de cette ville déchirée, les mollets égratignés et le teint pâle, ses longs cheveux blonds pratiquement aussi clairs que sa peau, sa peau diaphane, pareille à celle des cadavre. Lui, le prince des rues, déchu, le roi des orphelins. Lui, qui croit aux contes de fée quand ils sont contés avec passion, quand ils sont vécus. Lui, dont la tête est faite de plomb mais dont les rêves sont inaccessibles. Faire parler les morts, voilà ce qu'il aimerait. Il songe parfois au regard éteint de sa défunte mère quand la voiture de ses parents en a rencontré une autre ; il y pense souvent, fixant le plafond ou l'horizon. Il se dit qu'elle devait être belle, qu'il a tout hérité d'elle. Il s'égare fréquemment, surtout dans les méandres de ses propres pensées. Il attend. Il ne sait toujours pas qui ni quoi exactement, mais il passe des nuits entières à ne faire que ça, allongé sur un banc près de la plage ou n'importe où ailleurs. Il attend.

Quand il se risque à avoir une interaction sociale, on le considère souvent hautain ou prétentieux, un sourire narquois figé sur ses lèvres, son regard perçant pareil à deux jolies perles, des larmes qu'il a travaillé comme des diamants. Son amour pour les épais manteaux de fourrure ne l'aide pas davantage à se fondre dans la masse, sans cesse en décalage avec le reste de la population, lui qu'on juge souvent. Il s'efforce de rester courtois, de ne pas laisser quelques billets verts lui monter à la tête, ni de s'abaisser à ce dont ces bestiaux d'habitants sont capables. Et quoi de mieux pour garder les pieds sur terre que d'errer, avancer sans but, aller nulle part et attendre ? Pour se donner bonne conscience et s'assurer que ses parents seraient fiers de lui s'ils respiraient encore, il reverse souvent une partie de son héritage à des associations. Il se maquille, porte des talons (lorsqu'il prend la peine de se chausser), refuse de posséder un téléphone portable et s'amuse à égarer ses sacs à main un peu partout pour avoir une bonne raison d'en racheter un toutes les semaines ; mais malheur à ceux qui oseraient l'appeler Madame. Malheur.

À savoir : 01- Ses parents sont morts dans un accident de voiture alors qu'ils venaient de confier Lysandre à ses grands-parents pour le week-end. Lysandre avait un an et demi. 02- Il vit toujours chez ces mêmes grands-parents depuis ce jour tragique. 03- Sa chambre n'a pas changé depuis sa tendre enfance ; on y trouve peluches, souvenirs de voyage, posters en tout genre et d'anciens journaux intimes. Dans un tiroir, il garde précieusement quelques photos de ses parents, tandis qu'une dizaine de trophées trônent sur une étagère, récompenses qu'il a gagné lors de concours de beauté lorsqu'il avait à peine dix ans. 05- Il n'a jamais réussi à garder un boulot plus de trois jours de suite. Tout y est passé pourtant : livreur de journaux, employé polyvalent de restauration rapide, vendeur en prêt-à-portée, homme d'entretien ou encore veilleur de nuit. Il a même essayé le strip-tease juste une fois, plus pour sortir des sentiers battus qu'autre chose. 06- Son père était à la tête d'une banque et propriétaire d'une demeure en Suisse. À 21 ans, il a hérité d'une petite fortune dont il ne sait pas quoi faire, qu'il distribue tantôt à des oeuvres de charité ou qu'il reverse à ses grands-parents pour rénover leur maison. Chaque mois, il perçoit également des loyers de la propriété suisse qu'il n'a jamais vue. 07- Il déteste cet argent et ferait évidemment tout pour l'échanger contre ses parents. En attendant, il le dépense sans y prêter attention. Ce ne sont rien d'autre que des bouts de papier après tout. 08- Lysandre aimerait apprendre la langue maternelle de son père. 09- Ils sont nombreux à ne pas réussir à prononcer son nom de famille et à l'appeler Witch. 10- Son film préféré est Moulin Rouge.



derrière l'écran

Pseudo : chicken mcnugget  siffle
Âge : 2*2+5*2-7*2+12-3*2+5*3+2 (+1 bientôt)
Déjà un compte ici ? : Ne me tentez pas, merci.
Code du règlement : OK by Tobias.
Où avez-vous connu le forum ? : Voilà une bien bonne question dont la réponse m'échappe soudainement.
Un commentaire ? : C'est mon médecin qui m'a prescris cette inscription  arrow

©️ potterbird
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t728-i-ve-seen-it-all#20912

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 143
◆ Arrivé(e) le : 01/05/2016
◆ Âge : 24 ans
◆ Métier : Rêveur et orphelin de compétition
◆ Points : 352
◆ DC : Je vois pas de quoi on parle
◆ Avatar : Andreja Pejic


Sujet: Re: i've seen it allDim 1 Mai - 1:31

once upon a book

◆ one day i'll fly away ◆


Il était trop jeune pour pouvoir se souvenir, trop petit pour comprendre que l'homme en uniforme sur le pas de la porte était porteur de mauvaise nouvelle. Que ce dernier fixait le paillasson pour ne pas avoir à affronter le regard des parents de la défunte, pour éviter de croiser les yeux clairs du bambin occupé à empiler des cubes les uns sur les autres pour les voir s'écrouler la seconde d'après. Un peu comme sa grand-mère, dont les genoux fatigués cédèrent sous le poids de la peine, de la détresse qui la prenait soudainement à la gorge et qui lui nouait l'estomac. Elle ne parvint d'ailleurs jamais à se relever, du moins pas complètement, toujours suspendue à l'espoir qu'on lui ramènerait un jour sa fille, que tout ceci n'était qu'un mauvais cauchemar dont elle se réveillerait bien vite.

Lysandre était trop jeune pour que son coeur vif et pimpant saisisse l'ampleur de la situation, inquiété par la chute de sa grand-mère sur le tapis de la pièce à vivre, sursautant, affolé par l'inconnu qui venait à la rescousse de cette dernière, le bambin s'agrippant alors fermement au cou de Leon, son grand-père, hurlant à plein poumons sous l'effet de la surprise. Lysandre était trop jeune pour comprendre la mort, le deuil, l'absence ou le manque, trop petit pour qu'on lui explique déjà que papa et maman ne reviendraient pas le chercher dimanche soir comme prévu. Il aurait suffit que ses parents restent cinq minutes supplémentaires avant de décamper, qu'ils prennent le temps de jouer avec leur fils avant de reprendre la route et de disparaitre. Cinq minutes de plus et le monde aurait peut-être tourné différemment, les circonstances n'auraient pas été les mêmes et leur mise en terre aurait été retardée de quelques décennies. Mais non, le hasard avait décidé que les parents de Lysandre seraient au mauvais endroit, au mauvais moment, que les corps d'Ulrich et Amelia viendraient s'exploser contre l'avant de leur véhicule, qu'ils seraient froissés par ces tonnes de taule lancées à toute vitesse les unes contre les autres. Un virage trop serré, une route escarpée et deux autres fous que la vie souhaitait sacrifier. Le destin. La fatalité. L'horreur.

Le flic avait jugé bon de dire que les Wicht n'étaient malheureusement pas les premiers, que cette portion de route était réputée pour faire bon nombre de victimes chaque année, comme si les cadavres seraient plus facilement oubliés après une telle confidence ; comme si les larmes aux coins de leurs yeux paraitraient soudainement moins brûlantes, que la blessure serait pansée instantanément. Mais de toute façon, Lysandre était trop jeune pour comprendre, trop jeune pour se souvenir de ce jour tragique. Ce jour où le Créateur avait décidé qu'il serait fils de rien.

——————————


« C'est un petit garçon avec de longs cheveux blonds. » Ou plutôt, de la même teinte que ceux de son père, pour être tout à fait exact. Ce blond si pâle qu'il parait blanc, si effacé qu'on ne savait plus très bien si les mèches sur le front d'Ulrich traduisaient un début de vieillesse ou les reflets d'une jeunesse dont il avait peine à se débarrasser. « Oui, vraiment très longs, presque au milieu du dos. » Comme ceux de sa mère au même âge, en vérité. Une vraie malédiction, s'emmêlant aux quatre vents, s'ébouriffant sans raison, lisses mais indomptables. Impétueux. « Il porte un pyjama... Jaune. Jaune avec une licorne sur son pull et... Je ne trouve plus sa peluche. » Celle que ses parents lui avaient offert avant de mourir. Celle avec laquelle ils l'avaient laissé. « Les derniers mois ont été difficiles, il... On lui a dit que ses parents ne reviendraient plus, vous comprenez ? On les a déjà perdu et s'il disparait... Vous allez le retrouver ? Dites-moi que vous allez pouvoir le retrouver. Je vous en supplie, retrouvez-le... » Les genoux de la pauvre femme tremblaient encore, menaçant de céder, tandis que la voix rassurante de l'officier à l'autre bout du fil lui promit de faire tout ce qui était en son pouvoir.

Trois voitures de patrouille avaient été déployées pour aller affronter les ombres silencieuses de la nuit, les lumières grésillantes des lampadaires et les ruelles sales et poussiéreuses de la ville. Les hommes priaient pour ne pas retrouver le cadavre du garçon privé de ses vêtements dans une benne à ordure, pour ne pas voir l'horreur se dessiner dans l'obscurité ; ils luttaient pour ne pas imaginer le pire. Quand ils le trouvèrent finalement sur la plage, courant après les vagues puis s'éloignant bien vite à chaque fois qu'elles essayaient de le rattraper, c'était son rire qui les avait attiré, une mélodie enjouée qui faisait tâche comparée aux rouleaux monotones de la mer. Une chance que seules les étoiles aient été témoins de sa candeur, sans quoi on la lui aurait probablement arrachée. Une chance, vraiment.

——————————


Un bruissement. Comme un reptile se faufilant entre les tas de feuilles humides, des restes d'hiver qui jonchaient le sol, tissant ainsi à la terre un épais manteau visqueux et glissant. Un sursaut. Comme un tremblement de chair, un frisson glaçant, une impression vivifiante de danger imminent. Lysandre fit volte-face, le regard perdu vers le vide, offert à l'inconnu, l'oreille tendue et la mâchoire crispée. Pause. L'inspiration suivante le ramena presque trop brusquement à la réalité. Ses bras maigres grelottaient contre son torse couvert d'une fourrure qui n'était pas la sienne, pauvre lionceau égaré loin de sa mère. Ses longs cheveux blonds fouettaient la brise, gigantesques lianes indomptables qu'il n'avait jamais osé briser ; comme pour ne pas rompre le charme et ne pas se retrouver Médusée... Il aurait pourtant voulu pétrifier ce qui bougeait à quelques mètres de lui, non loin de là. Ce qu'il voyait vivre et grouiller. Ce qu'il pouvait entendre malgré le vent marin qui venait faire danser les branches par cette nuit fraîche du mois d'avril. Des plaintes étouffées, des silences qui lui glaçait le sang. Des ombres, un dialogue sourd et lointain. Il resta immobile de longues minutes, humant le parfum si particulier de cet instant, les barreaux de sa prison de chair claquant les uns contre les autres. Voilà pourquoi on lui avait toujours dit de ne pas trainer tard dans les rues mal éclairées de la ville, pourquoi on avait tenté de lui faire éviter les ronces sous ses talons meurtris. Pour le protéger de ça.

Il osa bouger après de profondes inspirations désespérées, une fois le calme revenu et le bourreau bien loin. Puis le lendemain soir, au chaud entre ses draps, l'écho mécanique du téléviseur raisonnant jusqu'entre les murs fins de sa chambre lui annonça le nom de la victime. Mary Wilson, que Fairhope avait égarée. Que Lysandre avait croisé dans la nuit, qu'il avait abandonné pour ne pas contrarier l'horreur. L'horreur qui était revenue le saisir au creux de la nuit noire, qui l'avait frôlé à nouveau, qui l'avait laissé intact, à la merci du prochain fou. Lui, le fils de rien, le prince des orphelins.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t728-i-ve-seen-it-all#20912


avatar

◆ Manuscrits : 221
◆ Arrivé(e) le : 19/04/2016
◆ Âge : 38 ans
◆ Métier : maire de Fairhope, enfin, il essaye
◆ Points : 352
◆ DC : ils peuplent bien les rues
◆ Avatar : Oscar Isaac


Sujet: Re: i've seen it allDim 1 Mai - 1:40

brille brille brille oopsie :luv:
bon choix d'avatar et bienvenue sur le forum bounce a
hehe1

_________________
"There comes a time when you're too old and too sick to play. I'd just rather have the crown, the sorrow, the pain and go home." "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t707-you-must-know-life-to-see-decay

Invité


 Invité


Sujet: Re: i've seen it allDim 1 Mai - 13:17

Bienvenue à ton perso atypique, courage pour la fiche pump it up
Revenir en haut Aller en bas


avatar

◆ Manuscrits : 3902
◆ Arrivé(e) le : 03/09/2015
◆ Âge : 28 ans
◆ Métier : Lieutenant de police
◆ Points : 4204
◆ DC : Sacha
◆ Avatar : Kate Mara


Sujet: Re: i've seen it allDim 1 Mai - 14:10

Bienvenue dans le coin :)

_________________


Shandra O. SarmoiseLieutenant de Police
Je suis ici depuis mon enfance, et je vois bien que ma ville autrefois calme, n'est plus le même havre de paix qu'autrefois. La faute à ce poète de malheur. Serais-je celle qui réussira à lui mettre la main dessus ? Je ne sais pas, mais j'ai déjà passé trois ans de ma vie à lui courir après, je suis prête à faire encore bien plus même si cela doit me ronger jusqu'à l'os.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t299-shandra-olivia-sarmoise-is-here

Invité


 Invité


Sujet: Re: i've seen it allDim 1 Mai - 15:27

Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas


avatar

◆ Manuscrits : 4711
◆ Arrivé(e) le : 05/08/2015
◆ Âge : 24
◆ Assoc. des Victimes : Membre
◆ Métier : Elève policière
◆ Points : 1138
◆ DC : Aiden, James, Sean, Charlie, Nathan
◆ Avatar : Willa Holland


Sujet: Re: i've seen it allDim 1 Mai - 15:29

spy spy

Bienvenuuue dans le coin!! :luv:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t248-whirlwind

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 143
◆ Arrivé(e) le : 01/05/2016
◆ Âge : 24 ans
◆ Métier : Rêveur et orphelin de compétition
◆ Points : 352
◆ DC : Je vois pas de quoi on parle
◆ Avatar : Andreja Pejic


Sujet: Re: i've seen it allDim 1 Mai - 17:05

C'est fort aimable cet humble accueil oopsie hoho hoho
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t728-i-ve-seen-it-all#20912

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 585
◆ Arrivé(e) le : 15/11/2015
◆ Âge : 27 ans
◆ Métier : Infirmière
◆ Points : 986
◆ DC : Alexander
◆ Avatar : Dakota Johnson


Sujet: Re: i've seen it allDim 1 Mai - 18:04

Bienvenue parmi nous puce

_________________
Wind of Change

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t476-colleen-v-bishop-just-the-way-you-are-termine

Invité


 Invité


Sujet: Re: i've seen it allLun 2 Mai - 16:31

Bienvenue sur le forum  :luv:
Revenir en haut Aller en bas

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 143
◆ Arrivé(e) le : 01/05/2016
◆ Âge : 24 ans
◆ Métier : Rêveur et orphelin de compétition
◆ Points : 352
◆ DC : Je vois pas de quoi on parle
◆ Avatar : Andreja Pejic


Sujet: Re: i've seen it allMar 3 Mai - 1:22

Merci les cornichons siffle cornichon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t728-i-ve-seen-it-all#20912

Invité


 Invité


Sujet: Re: i've seen it allMer 4 Mai - 8:26

Fichtre! Voici un personnage bien original.  hmm
Tu m'intrigues . ..   sherlock
Je pense que tu te plairas ici. killer
Bienvenue! cornichon piou
Revenir en haut Aller en bas


avatar

◆ Manuscrits : 2332
◆ Arrivé(e) le : 12/04/2015
◆ Âge : 28 ans
◆ Métier : détective, promu en décembre 2015
◆ Points : 197
◆ DC : Désirée, Ruby, Jonathan, Jacob, Eva & Simon
◆ Avatar : Jesse Williams


Sujet: Re: i've seen it allSam 7 Mai - 2:10

*lui met un petit fleuriste barbu dans les bras* hug
encore un perso sans feels, tiens ta carte de no life arrow

congratulations !



Félicitations, te voilà officiellement validé(e) ! Tu vas donc pouvoir déambuler dans les rues de la ville comme bon te semble. Sauf si tu crains de tomber sur une plume particulièrement... Inspirée.

Mais puisque tu respires encore, il est temps de t'occuper de toute la paperasse un peu ennuyeuse auprès des autorités locales. Ainsi, tu peux commencer par recenser ton métier avant de te trouver un logement.

Tu peux ensuite ouvrir ton répertoire afin de créer des liens avec les autres personnages ou poster dans les demandes de rp pour te trouver un premier partenaire de jeu.

Si tu as été validé(e) avant le 15 du mois en cours, sache qu'il faudra également songer à te recenser pour ce mois-ci.

Dans tous les cas, le staff reste à ta disposition pour la moindre question et te souhaite de passer d'agréables moments sur le forum.

N'oublie pas de rester sur tes gardes... Sait-on jamais.

_________________
"Trouble on my left, trouble on my right, I've been facing trouble almost all my life... My sweet love, won't you pull me through?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t80-dear-old-world-is-it-too-late-to-get-a-refund http://aesthetics-blue.tumblr.com/

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 143
◆ Arrivé(e) le : 01/05/2016
◆ Âge : 24 ans
◆ Métier : Rêveur et orphelin de compétition
◆ Points : 352
◆ DC : Je vois pas de quoi on parle
◆ Avatar : Andreja Pejic


Sujet: Re: i've seen it allSam 7 Mai - 19:59

oopsie Merci merciiii pour cette validation bounce :luv:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t728-i-ve-seen-it-all#20912
 

i've seen it all

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: get ourselves back home :: manuscrits :: romans publiés-