AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 TEL — what if I never love again ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

overjoyed - fonda & admin

avatar

◆ Manuscrits : 463
◆ Arrivé(e) le : 12/04/2015
◆ Âge : 30 ans
◆ Assoc. des Victimes : vice-président
◆ Métier : propriétaire du Vanilla Palace
◆ Points : 662
◆ DC : Toto, Pete, Micha & Tutur
◆ Avatar : Aaron Tveit


Sujet: TEL — what if I never love again ?Mer 8 Juin - 0:39

what if I never love again ?
if this is my last night with you, hold me like I'm more than just a friend.
Give me a memory I can use. It matters how this ends.
Cause what if I never love again?


Il y avait eu l'hôpital. Les longues heures dans le noir, dans le flou le plus total, à observer le bandage qui recouvrait son bras sans savoir ce qu'il pouvait bien y avoir en-dessous. Les visites. Fréquentes. Un peu trop pour son crâne qui ne supportait pas la voix des autres, en tout cas les premiers jours. Les interrogatoires, les déclarations à faire, à signer. Les plateaux repas les moins appétissants du monde. Les mines maussades, les sourires qui dissimulaient à moitié la peine.

Il y avait eu le retour à la maison. Adam était revenu comme si rien ne s'était jamais produit, investissant sa chambre, songeant à refaire la décoration de cette dernière. Pourquoi pas, en vérité. Rien ne l'empêchait plus de le faire.

Il y avait eu son trentième anniversaire, avec quelques convives qui tentaient de se réjouir pour faire plaisir au principal intéressé qui avait toute la peine du monde à s'habituer aux chemises à manches longues. Pas question de rappeler à ses invités qu'il se tenait au milieu de ce salon par miracle.

Il y avait eu le regard de Jesse. Distant. Lointain. Comme à l'autre bout du monde. Des milliers de discussions qui lui revenaient en mémoire alors qu'il se tenait près de lui. La fois où il avait promis qu'il ferait attention à lui, après avoir eu le malheur de reprocher à Jesse de s'inquiéter. À juste titre, finalement ; il fallait bien l'admettre.

Adam se laissa retomber sur son lit, après trois semaines trop longues. Après deux jours de silence trop lourds. Jesse avait fait ses valises et puis... Et puis le silence. Ce silence et cette distance qu'Adam ne supportait plus, d'abord après un malaise, puis après l'horreur. Peut-être que Jesse serait plus heureux ailleurs, avec quelqu'un de moins optimiste et de moins fragile que lui. Peut-être.

Citation :
Does this mean we're over ?

Et si c'était le cas ? Si c'était le cas, Adam savait maintenant qu'il pourrait survivre. Parce qu'il avait connu pire, bien pire. Mais il ne pourrait plus jamais vivre, plus jamais comme avant. C'était certain.

_________________

if i can't find a cure, i'll fix you with my love



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t84-and-the-walls-kept-tumbling-down#149


avatar

◆ Manuscrits : 2364
◆ Arrivé(e) le : 12/04/2015
◆ Âge : 28 ans
◆ Métier : détective, promu en décembre 2015
◆ Points : 237
◆ DC : Désirée, Ruby, Jonathan, Jacob, Eva & Simon
◆ Avatar : Jesse Williams


Sujet: Re: TEL — what if I never love again ?Mer 8 Juin - 1:03

I told you so.

Jesse ne pouvait pas le dire. Bien sûr qu’il ne pouvait pas le dire. Il n’avait aucune raison de faire la moral à Adam maintenant, aucune raison de lui rappeler qu’il s’était inquiété précisément pour ça, qu’il lui avait dit de faire attention pour ça… qui était le petit-ami trop protecteur désormais ? Décidément pas lui. Parce qu’il ne pouvait pas le dire. Les mots étaient restés coincés dans sa gorge depuis… depuis qu’il avait parlé à Arthur en fait. Il s’était rendu à l’hôpital, se disant qu’on allait avoir besoin de renforts là bas et puis il avait fini par comprendre quand les portes de l’ambulance s’étaient ouvertes. C’était… les mauvais rêves de Jesse, les cauchemars qui prenaient enfin forme et il n’avait pas su comment réagir. Pas su s’il devait prendre la main d’Adam, être en colère ou juste pleurer. Il était resté assis sur la chaise à côté du lit du blond, bercé par le bip des appareils, apaisant son estomac qui gargouillait à coup de café. En attendant.

En attendant quoi putain ? Son cerveau ne répondait plus, la réalité lui offrait la conclusion qu’il avait tant redouté alors qu’est-ce qu’il restait maintenant ? Absolument rien. Jesse ne savait pas quoi faire pour la première fois depuis trop longtemps, non, il ne savait pas. Adam à son réveil ne lui avait même pas apporté de réponse, il savait que c’était complètement égoïste, que le blond avait besoin de lui, mais il voulait jouer les mêmes cartes, faire en sorte que la vie continue, carpe diem et toutes ces conneries. Peut-être que Jesse aurait dû s’énerver, lui dire d’ouvrir les yeux et de réaliser que c’était arrivé à lui, de lui dire de réagir plutôt que de faire comme s’il avait eu une mauvaise grippe. Mais les mots ne venaient pas, les idées, le bon, le mal, tout ça finissait par mourir au creux de sa gorge. Non, il ne pouvait pas, car s’il y avait bien une chose que Jesse avait réalisé en regardant le blond sur son lit d’hôpital, c’était que oui, il aimait Adam. Il avait besoin de lui plus qu’une autre personne et accepter qu’on s’en prenne à lui était exclu. Sauf qu’il était incapable de le lui dire sans avoir l’air d’un hypocrite maintenant. Jesse se détestait plus qu’il détestait le Poète là tout de suite, surtout qu’il était lâche et qu’il avait préféré faire ses valises, tout fourrer dans son sac à dos pour venir retrouver son tout petit appartement.

Le sms d’Adam, il l’attendait presque, il avait abandonné son téléphone sur son lit, la télévision à fond pendant que Jesse faisait griller un bout de viande qui avait connu de meilleurs jours, il n’avait pas vraiment mangé depuis des semaines en fait. Il ignora son téléphone pendant dix bonnes minutes et décida que dans le fond ça n’avait pas d’importance…  Jesse soupira, son assiette dans les mains et il tapa rapidement.

Citation :
I don’t know. Yes ? No ? You need your boyfriend Jesse right now, I’m sorry, I don’t know where he is. I can’t be caring and loving right now. It’s selfish I know. But I can’t be who you need me to be right now.

Pas une vraie réponse ? Jesse en avait parfaitement conscience.

_________________
"Trouble on my left, trouble on my right, I've been facing trouble almost all my life... My sweet love, won't you pull me through?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t80-dear-old-world-is-it-too-late-to-get-a-refund http://aesthetics-blue.tumblr.com/

overjoyed - fonda & admin

avatar

◆ Manuscrits : 463
◆ Arrivé(e) le : 12/04/2015
◆ Âge : 30 ans
◆ Assoc. des Victimes : vice-président
◆ Métier : propriétaire du Vanilla Palace
◆ Points : 662
◆ DC : Toto, Pete, Micha & Tutur
◆ Avatar : Aaron Tveit


Sujet: Re: TEL — what if I never love again ?Mer 8 Juin - 1:33

C'était dingue le nombre de pensées qui pouvait traverser l'esprit d'Adam alors qu'il se contentait simplement d'observer le plafond. Il avait posé son téléphone sur l'oreiller juste à côté de lui, plus précisément sur l'oreiller de Jesse, et il avait soupiré, cherchant un point sur lequel se fixer en attendant que le couperet tombe et que le métis lui confirme enfin ce qu'il pensait déjà. Et au cours des dix minutes qui précédèrent la réponse de l'officier, Adam s'était dit qu'un lit à baldaquin ne serait peut-être pas de trop finalement ; que les murs étaient trop pâles aussi, et qu'il pourrait demander à Willow de l'aider à les repeindre, ou à la petite Louise qu'il avait appris à connaître récemment de venir faire de jolis dessins dessus.

Ce n'était pas une façon de chasser la tristesse non, elle ne l'avait jamais vraiment saisi. Au contraire. C'était presque comme s'il était plus heureux qu'avant, le moindre plat devenant un met des plus exquis, les visions les plus simples paraissant soudainement les plus belles. C'était même lui qui remontait sans arrêt le moral des troupes, s'efforçant de faire sourire la camaraderie en les gâtant de cupcakes et autres pâtisseries. Il ne fallait pas s'arrêter là bordel, pas s'arrêter, aller de l'avant, et en profiter pour faire ce dont il avait envie. À commencer par s'acheter un lit à baldaquin et un labrador, un petit chiot dont il parlait déjà dans son sommeil depuis un bout de temps.

Son portable vibra et Adam tourna la tête. C'était comme ça maintenant. Plus le regard de Jesse pour répondre au sien, plus de sourire, plus rien en somme. Juste ce bout de plastique qu'il avait envie de balancer contre un mur. Mais non, il n'avait pas le temps pour ça. Il ne l'avait plus. Dire qu'il s'attendait à une telle réponse de la part de Jesse était un euphémisme. Il s'y était tellement préparé qu'il avait oublié de prévenir ses doigts qu'il ne faudrait pas trembler, ni son coeur de s'emballer de la sorte. C'était comme ça maintenant, c'est tout.

Citation :
I knew you'd say this, I understand. But you're right, that's what I need most right now, and I don't think I have enough energy to come after you these days, or to fight for us, which is selfish too. I did my best to take care of me, what can I say, it just wasn't enough and I'm sorry. I'm sorry you had to see me like this, I wish I could have done something. Maybe some day it won't hurt as much and we could be happy ? I don't know, I guess I just need to hold on to something, and it's always been you for the longest time and I don't know how to change that. I get you need your space, I respect that. But I need you and you're not there, I can't be here for you either, so we should probably take time for ourselves separately.
But if you see my boyfriend around some day, tell him I love him and I'll miss him.

_________________

if i can't find a cure, i'll fix you with my love



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t84-and-the-walls-kept-tumbling-down#149


avatar

◆ Manuscrits : 2364
◆ Arrivé(e) le : 12/04/2015
◆ Âge : 28 ans
◆ Métier : détective, promu en décembre 2015
◆ Points : 237
◆ DC : Désirée, Ruby, Jonathan, Jacob, Eva & Simon
◆ Avatar : Jesse Williams


Sujet: Re: TEL — what if I never love again ?Mar 14 Juin - 1:19

Jesse n’avait plus faim. Il avait juste envie d’éteindre son téléphone portable et de passer à autre chose, pourtant, il ne le fit pas. Parce qu’Adam méritait mieux que ça et il le savait. Adam méritait qu’il soit à ses côtés et pas là dans son appartement. Sauf que le métis ne pouvait pas, il ne pouvait tout simplement pas être là et faire comme s’il pouvait fonctionner normalement après l’horreur. Il n’était pas comme ça, il ne pouvait pas tourner la page et effacer les gouttes de sang aussi facilement, ça… c’était le travail du blond dans le fond. Le brun finit par jeter son repas à la poubelle, son estomac remuant avec quelque chose de nouveau qui allait probablement l’empêcher de dormir pendant longtemps. Sûrement un élan de culpabilité, mais pour quoi ? Il ne pouvait pas être là et il eut une expression complètement indéchiffrable en lisant le message d’Adam. Jesse ne voyait pas quoi répondre, c’était bien cela qui l’avait poussé à s’éloigner et encore une fois, il était au pied du mur. Ne pas parler était néfaste, le faire aussi… que lui restait-il à faire alors ? C’était bien à cette question là qu’il essayait de répondre depuis des jours, des semaines, sans vraiment aucun succès. Résigné, le coeur lourd, Jesse finit par taper une réponse. Adam lui donnait un passe en quelques sortes, il le libérait d’un poids tout ça pour venir en ajouter un autre et lui rappeler qu’il avait besoin de lui. Jesse n’était cependant pas lui-même alors il n’avait rien à offrir au blond. Absolument rien. Ses épaules étaient incapables de se redresser, incapable de porter son propre poids, alors celui d'un autre ? Le coeur d'un autre ? C'était trop.

Citation :
I will.
I’m sure he misses you too.

_________________
"Trouble on my left, trouble on my right, I've been facing trouble almost all my life... My sweet love, won't you pull me through?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t80-dear-old-world-is-it-too-late-to-get-a-refund http://aesthetics-blue.tumblr.com/
 

TEL — what if I never love again ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Shooting Love 2007 (Naomi) Exzeal & Shmups Skill Test
» Jim carrey (What is love)
» love and hate
» Love Calculator
» [Vidéo] E.L.A. in Love at First Byte à voir absolument !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: we'll walk our different ways :: télécommunications-