AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 eva • it's a cruel, cruel world to face on your own

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 46
◆ Arrivé(e) le : 25/12/2016
◆ Âge : 35 ans
◆ Métier : co-propriétaire et employée d'Express Cleaning
◆ Points : 52
◆ DC : divers et variés
◆ Avatar : Sarah Drew


Sujet: eva • it's a cruel, cruel world to face on your own Dim 25 Déc - 22:50

eva dylan hamilton

◆ such a heavy cross ◆



◆ 19/07/80, trente cinq ans
◆ En ville depuis sa naissance, elle a quitté Fairhope à ses 18 ans et elle y est de retour depuis maintenant quatre mois
◆ Américaine
◆ Co-propriétaire et employée d’Express Cleaning, l'un des seuls pressings de Fairhope
◆ Célibataire
◆ Hétérosexuelle
◆ Bad Blood
◆ Sarah Drew

entre les lignes

L'affaire : Eva aurait adoré ne rien savoir du Poète et se tenir le plus éloignée possible de cette affaire, mais son père a toujours mis un point d’honneur à la tenir informée à chacun de ses appels. Et si Dylan Hamilton est un homme qui parle très peu en temps normal, cette affaire le secoue au point qu’Eva découvre un tout autre homme au téléphone. Voilà depuis quelques années que ce fait divers n’en est pas vraiment un et qu’elle écoute son père lui faire un résumé précis des avancées de l’enquête. La police stagne, je crois qu’ils sont aussi perdu que nous, lui a confié son père après quelques mois. Mais ils finiront bien par l’attraper. Ils finiront bien par l’attraper, des mots qu’Eva s’est répétée pendant des années avant de s’endormir, comme pour se convaincre que son père qui se trouvait à des kilomètres d’elle était en sécurité. Les années ont fini par passer et les victimes se sont multipliées et les coups de téléphones également. Eva a enregistré dans ses favoris Youtube les interviews sur-médiatisées de Laura Munoz, elle a allumé un cierge dans son petit appartement New Yorkais le jour de l’enterrement de Rose Howard et elle évite désormais de passer devant la mairie. Elle a toujours su au fond que Fairhope n’était pas une ville tranquille et le Poète ne fait que le lui prouver au fil des mois. Cependant la jeune femme continue de vivre et ne préfère pas songer aux prochaines victimes, Eva a rangé depuis longtemps cette affaire dans un coin de sa tête et a décidé de ne pas se polluer l’esprit avec. Il lui arrive d’y penser que lorsqu’elle croise un certain colonel et qu’elle se demande si lui arrive à songer à autre chose.

Caractère : La première chose que l’on remarque chez Eva, en dehors de ses mèches de cheveux qui ont une couleur tout simplement affolante, c’est son sourire. Il est bien rare de ne pas voir la rouquine armée de son expression favorite. C’est presque un mécanisme de défense, mis en place pour se protéger, et pour créer une petite illusion parfaite que personne ne peut venir briser. L’optimiste et Eva ça fait deux, pourtant cela ne l’empêche pas d’essayer et tenter de rendre ses sourires un peu plus naturels. C’est son côté fleur bleu, comme aime souvent le dire son père, et par là il entend simplement que sa dernière fille est quelqu’un de plutôt solitaire et qui sait se contenter de sa propre compagnie plutôt que de polluer celles des autres. Eva ne parle pas pour ne rien dire et se sent rarement obligée de combler les silences, ce qui n’aide pas vraiment à se faire des amis ou à ne pas se faire coller l’étiquette bizarre. Ce n’est pas venu avec l’âge, plus jeune, Eva cultivait déjà son propre jardin secret, jardin dont seul quelques personnes avaient la clé. La confiance est d’une importance cruciale dans le monde d’Eva et elle sait se montrer loyale mais attend beaucoup des autres. Ce qui est probablement son plus grand défaut, vu qu'elle est incapable de fermer son coeur une fois que quelqu’un arrive à se frayer un chemin. C’est une partie de sa personnalité qui l’effraie et les années ne l’ont pas aider à se forger une épaisse carapace ... malheureusement. En dehors de ses propres doutes et une fois qu’on comprend que son sourire ne sert qu’à briser la glace, Eva est une femme qui est capable de faire la conversation pendant des heures, du moment que le sujet la passionne. Ses domaines de prédilection sont particulièrement la mode et l’art en général, elle se réfugie souvent dans les musées pour réfléchir, une chose qu’elle faisait très fréquemment à New York. Elle n’admettra jamais à voix haute que cela lui manque et préfère se dire qu’elle est revenue à Fairhope pour une bonne raison.

À savoir : C’est la petite dernière du clan Hamilton, elle est précédée par son grand frère Davis et sa grande soeur Rose; les rapports qu’elle entretient avec ces derniers sont plutôt houleux et elle préfère tout simplement les éviter et prétendre qu’elle est fille unique chose qui lui réussit très bien • Les blagues sur sa couleur de cheveux, Eva les a toutes entendues et elle sera la première à les ressortir pour détendre l’atmosphère • L’alcool la rend particulièrement bavarde, elle ne boit plus depuis qu’elle a quitté l’université… enfin sauf un verre de temps en temps mais ça va avec la vie adulte pas vrai ? • La plupart des vêtements que porte Eva, comprenez 90%, sont des créations originales et il sera donc impossible de les trouver en magasin, elle fait rarement du shopping, elle se contente de chercher des idées et de faire des dessins de modèles de temps à autre • Eva écoute constamment de la musique, sans avoir un artiste préféré, elle préfère chercher des playlists qui s’accordent à son humeur et ensuite elle se laisse bercer • Grande amatrice de karaoké, elle sait reproduire certains sons à la perfection et plus jeune elle avait l’habitude de réveiller son grand frère en imitant le son de son réveil … une heure plus tôt • Elle se passe souvent une main dans les cheveux quand elle est nerveuse.



derrière l'écran

Pseudo : moose  brille  siffle  oopsie  oopsie  oopsie  oopsie  oopsie
Âge : Toujours 24 ans.
Déjà un compte ici ? : Je ris de cette question, ce forum est officiellement ma seconde maison  hehe1 .
Code du règlement : OK by Tobias.
Où avez-vous connu le forum ? : Un soir de Décembre il me semble, quand une idée a germé dans l'esprit d'un certain oiseau  book .
Un commentaire ? :  open .

© potterbird

_________________
I'm supposed to be all grown up now, right ? I'm supposed to know everything that I want and have this figure it out. But that's the sad part, I am a grown up, and I still don't know.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 46
◆ Arrivé(e) le : 25/12/2016
◆ Âge : 35 ans
◆ Métier : co-propriétaire et employée d'Express Cleaning
◆ Points : 52
◆ DC : divers et variés
◆ Avatar : Sarah Drew


Sujet: Re: eva • it's a cruel, cruel world to face on your own Dim 25 Déc - 22:51

once upon a book

◆ you did it to me once, you'll do it again ◆


Fairhope, Juillet 1998

Elle n’avait jamais fait sa valise pour partir aussi longtemps.

Elle avait préparé un sac pour aller passer le week-end chez une amie. Un autre pour aller rendre visite à sa grand-mère qui vivait encore à Mobile et qui refusait de venir rejoindre le reste du clan Hamilton. Pour aller rendre visite à sa mère en revanche, Eva s’était contentée d’enfoncer ses mains dans ses poches, refusant de rester chez celle qui les avait laissés plus de quelques heures. Le bonheur des autres n’était pas une chose sur laquelle Eva marchait facilement mais pour sa génitrice, c’était différent. Et elle s’était jurée de ne jamais, jamais, finir comme elle. Et maintenant elle se trouvait là, devant cette valise vide, sans savoir quoi emporter.

Cette lettre bien entendu, cette lettre du Fashion Institute of Technology de New York qui était sa délivrance, bien entendu qu’elle allait l’emporter. Son père avait failli l’encadrer mais Eva avait roulé des yeux, elle n’avait pas envie de donner une raison de plus à Davis et Rose de la détester, elle n’avait pas besoin de ça. Eva avait besoin de cette lettre, qui lui rappelait pourquoi est-ce qu’elle devait partir et qui lui rappelait qu’elle n’était pas qu’une moins que rien. Pas juste le bébé de la famille, pas juste celle qui était tombé enceinte à seize ans et qui avait été incapable d’assumer.

Une main dans les cheveux et une main sur le ventre, Eva poussa un profond soupir. Elle y pensait toujours, peu importe ce que son thérapeute lui avait dit, peu importe le fait qu’elle faisait de son mieux pour penser à autre chose, elle y pensait toujours. Qu’il y avait eu quelqu’un d’autre là, tout au creux de ses entrailles et qu’elle avait porté la vie. Elle y avait mis fin, certes, mais ce n’était pas une raison pour tout oublier. Eva n’oubliait pas, elle n’oubliait jamais.

Et c’était bien pour cette raison qu’elle avait besoin de quitter Fairhope. À seulement dix huit ans, elle était entourée par les fantômes d’une vie qu’elle avait eu il y quelques années de cela.

Eva entendit les pas de son père dans le couloir, elle avait laissé la porte de sa chambre grande ouverte, pour le rassurer, et aussi car il allait bientôt être seul dans cette grande maison. Autant qu’ils profitent de l’un l’autre pendant encore quelques jours non ? « Je vais bien. » dit Eva en répondant à la question silencieuse, elle pouvait sentir le regard de son père sur elle et elle se décida enfin à ouvrir son placard et à jeter quelques vêtements à la hâte dans sa valise, comme pour le lui prouver. Elle allait bien. Elle avait besoin de partir. Rester ici lui faisait mal. Cette maison serait quasiment vide, mais son frère et sa soeur étaient déjà partis, ils avaient décidé de suivre leur mère dans le divorce et Eva, déjà en âge de prendre des décisions avait serré la main de son père pour seul réponse. Oui, elle ressemblait comme deux gouttes d’eau à sa mère, et c’était bien pour ça qu’elle n’allait pas abandonner son père pour le beau-père beaucoup plus cool qui avait sa propre compagnie et beaucoup plus d’argent. Non. Eva n’avait pas pu l’abandonner du haut de ses douze ans et elle ne regrettait absolument pas ce choix. Ils avaient eu des bons moments dans cette maison, Eva qui courrait dans le jardin, qui dessinait sur les murs pour redonner le sourire à son père et qui ne cessait de rire, parce qu’ils en avaient eu besoin. Ils en avaient toujours eu besoin, que ce soit maintenant ou ces deux dernières années…

Eva finit par s’asseoir au bord de son lit, fermant cette valise pleine d’habits entassés les uns les autres. Elle n’allait probablement pas en porter la moitié. La vérité c’était qu’elle était complètement terrifiée. Depuis ce séjour à l’hôpital, la moindre de ses décisions lui paraissait comme une erreur. Et on avait beau lui dire que oui, elle avait l’âge de faire des erreurs, le meurtre n’en faisait pas parti. Si seulement … si seulement elle pouvait remonter le temps. L’adolescente y avait déjà songé, repartir en arrière, ne pas accepter le premier rendez vous, ne pas se laisser embarquer dans le cirque du lycée, ne pas décider de perdre sa virginité au bout de quelques mois parce qu’elle se croyait prête. Être prête ne voulait définitivement pas dire aller pleurer dans les bras de son père avec un test de grossesse au main, être prête ne voulait pas non plus dire se terrer à la maison et attendre une solution et verser davantage de larmes en attendant. Elle n’avait pas été brave, elle n’avait pas été courageuse, et maintenant elle devait traverser la moitié du pays, valise sous le bras, comme si elle l’était. C’était impossible pas vrai ?

Fairhope, Octobre 2015
« Prochain arrêt, Fairhope… on en a encore pour deux heures de route, vous êtes sûre que vous ne voulez pas vous dégourdir les jambes ? Vous n'avez pas bougé depuis qu’on est parti. »

Aux mots du chauffeur de bus, Eva se redressa un peu plus sur son siège et lui offrit un maigre sourire. Elle n’amorça cependant pas de mouvement pour s’extirper de son siège comme l’avait fait le reste des passagers et se tourna vers la fenêtre. Pour observer la station service et ce panneau lumineux qui vantait les mérites de la dernière trouvaille de cette célèbre chaine de fast food. Eva n’avait pas l’intention de bouger et son interlocuteur dut le comprendre car il la laissa seule avec ses pensées. Seule et libre de presser son front contre la vitre et de resserrer sa main sur sa valise. Qui était posée sur ses genoux et qu’elle n’avait pas lâché depuis la minute où elle était montée dans ce bus. C’était bien pour cette raison qu’Eva n'avait pas pu prendre l’avion pour se rendre à Fairhope. Elle refusait d’être séparée de ce bien si précieux ne serait-ce que pendant quelques secondes. C’était impossible.

C’était tout ce qui lui restait d’elle, de sa vie, de New York vu qu’on lui avait pris le reste. Trop facilement et elle était restée là avec le sourire aux lèvres, sans rien dire et sans sourciller. Était-ce si ridicule que d’essayer d’être heureuse sans rien en attendre en retour ? Eva s’était jurée de faire de son mieux, dans la vie, tous les jours, tout le temps. Peut-être pas finir avec sa propre ligne, mais au moins styliste dans un grand atelier, où tous les trois mois il serait question de stresser pour la prochaine fashion week. Et ensuite aller déjeuner sur les marches du MET et oublier ses problèmes devant un superbe tableau et prendre le métro pour retourner à Brooklyn, ni plus ni moins. Elle aurait tellement voulu… être nouvelle, être différente, se dire que New York, que les années de fac l’avaient changée et avaient fait d’elle une toute autre femme. Mais c’était se voiler la fac, elle était toujours la même, elle n’avait osé marcher sur les pieds de qui que ce soit dans cette grande ville, elle s’était contentée de coudre, d’étudier et d’obtenir le stage de ses rêves.

Il n’y avait vraiment pas le temps d’être misérable ou triste dans une ville comme New York, en un battement de cils, les tendances changeaient, il y avait un nouveau quartier à la mode, quelque chose de différent à faire. Et cela lui avait plu, de se perdre dans le fouillis, se concentrer sur ça plutôt que sur le reste et sur sa propre vie et surtout sur son propre coeur. Elle s’était jetée corps et âme dans sa passion, n’ayant plus rien d’autre. Son père avait été son seul lien à la réalité, toujours là pour s'inquiéter, à lui dire d’aller vers les autres, et de ne pas rester seule. Mais que disait l’adage déjà ? Il valait  mieux être seule qu’être mal accompagnée. Elle avait essayé, elle avait cru qu’elle pouvait tout avoir, le boulot parfait, un petit-ami décent qui avait les mêmes passions et tout ça pour quoi ? Y penser était trop douloureux et Eva se sentait surtout stupide. Stupide de ne pas pouvoir faire la différence du vrai et du faux à son âge et de s’être fait avoir comme une débutante, elle aurait dû savoir que tout était faux, que cet intérêt soudain pour tous ses croquis n’était pas du tout anodin. Et maintenant elle se retrouvait sans boulot, sans petit-ami, sans perpective d’avenir… sans rien d’autre que ce qui se trouvait dans cette valise, à savoir quelques robes, un album photo et du fil de couture.

Et voilà qu’elle était censée tout recommencer. Pas de doute, cette valise et elle avaient pris un sacré coup de vieux.



_________________
I'm supposed to be all grown up now, right ? I'm supposed to know everything that I want and have this figure it out. But that's the sad part, I am a grown up, and I still don't know.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

◆ Manuscrits : 260
◆ Arrivé(e) le : 01/02/2016
◆ Âge : 55 ans
◆ Métier : colonel depuis 2013, promu Chef de Police fin Mars 2016
◆ Points : 392
◆ DC : Une ou deux personnes qui trainent...
◆ Avatar : Colin Firth


Sujet: Re: eva • it's a cruel, cruel world to face on your own Lun 26 Déc - 0:02

hehe1 hehe1 hehe1

Je te souhaite la re-re-re-bienvenue, je ne te fais pas visiter, tu connais déjà la maison hihi

Hâte de lire tout ça cloud

_________________

i don't care if it hurts, i'll pay my weight in blood to feel my nerves wake up. so love me now or let me go, let me feel these high and lows before the doors to my heart close. show me that i'm human, make me feel something.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t606-if-you-re-still-breathing-you-re-the-lucky-ones#16628

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 1248
◆ Arrivé(e) le : 13/11/2016
◆ Âge : 27 ans
◆ Assoc. des Victimes : Membre
◆ Métier : Professeure des écoles (5th grade)
◆ Points : 1270
◆ DC : Toni C. Michele
◆ Avatar : Margot Robbie


Sujet: Re: eva • it's a cruel, cruel world to face on your own Lun 26 Déc - 11:00

Hâte de lire ta fiche  hehe1  Re bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t885-amelia-j-williams-diamond-heart#28183 https://scarjohnsson.tumblr.com/

bad blood - génie de la cb

avatar

◆ Manuscrits : 1684
◆ Arrivé(e) le : 13/11/2016
◆ Âge : 46 ans
◆ Métier : ancien médecin légiste
◆ Points : 1368
◆ DC : Emily
◆ Avatar : Jon Hamm


Sujet: Re: eva • it's a cruel, cruel world to face on your own Lun 26 Déc - 13:11

Re-Bienvenue bounce
Ce personnage m'a l'air bien sympathique ! hehe2
Bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t884-seth-coleman#28384


avatar

◆ Manuscrits : 3797
◆ Arrivé(e) le : 03/09/2015
◆ Âge : 28 ans
◆ Métier : Lieutenant de police
◆ Points : 4040
◆ DC : Sacha
◆ Avatar : Kate Mara


Sujet: Re: eva • it's a cruel, cruel world to face on your own Lun 26 Déc - 16:45

Re-Bienvenue dans le coin excited

_________________


Shandra O. SarmoiseLieutenant de Police
Je suis ici depuis mon enfance, et je vois bien que ma ville autrefois calme, n'est plus le même havre de paix qu'autrefois. La faute à ce poète de malheur. Serais-je celle qui réussira à lui mettre la main dessus ? Je ne sais pas, mais j'ai déjà passé trois ans de ma vie à lui courir après, je suis prête à faire encore bien plus même si cela doit me ronger jusqu'à l'os.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t299-shandra-olivia-sarmoise-is-here


avatar

◆ Manuscrits : 4256
◆ Arrivé(e) le : 05/08/2015
◆ Âge : 24
◆ Assoc. des Victimes : Membre
◆ Métier : Elève policière
◆ Points : 1270
◆ DC : Aiden, James, Sean, Charlie, Nathan
◆ Avatar : Willa Holland


Sujet: Re: eva • it's a cruel, cruel world to face on your own Lun 26 Déc - 22:43

Re-bienvenue à toi ! gng gng

_________________

tell me did you see the news last night

ps: J'aime les artichauds
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t248-whirlwind

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 46
◆ Arrivé(e) le : 25/12/2016
◆ Âge : 35 ans
◆ Métier : co-propriétaire et employée d'Express Cleaning
◆ Points : 52
◆ DC : divers et variés
◆ Avatar : Sarah Drew


Sujet: Re: eva • it's a cruel, cruel world to face on your own Mer 28 Déc - 0:26

brille brille brille
merci pour l'accueil oopsie
c'est reparti pour un tour
*kidnappe le tutur* cray

edit de la nouvelle année : serait-il possible d'avoir un petit délai ?

_________________
I'm supposed to be all grown up now, right ? I'm supposed to know everything that I want and have this figure it out. But that's the sad part, I am a grown up, and I still don't know.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

fonda - lost in the fire

avatar

◆ Manuscrits : 6168
◆ Arrivé(e) le : 15/03/2015
◆ Âge : 32 ans
◆ Décédé le : 3 Mars 2016, suite à une altercation avec les forces de police
◆ Métier : ancien biographe et parolier puis secrétaire
◆ Points : 720
◆ DC : Adam,Pete,Micha & Tutur
◆ Avatar : Tree Pace


Sujet: Re: eva • it's a cruel, cruel world to face on your own Dim 15 Jan - 14:55

Ah, encore un perso sans feels oopsie oopsie
Mon Arthur intérieur me dit qu'il s'occupera bien d'elle hoho C'est parfait, comme d'habitude. Amuse-toi bien avec cette petite bigcoeur


congratulations !



Félicitations, te voilà officiellement validé(e) ! Tu vas donc pouvoir déambuler dans les rues de la ville comme bon te semble. Sauf si tu crains de tomber sur une plume particulièrement... Inspirée.

Mais puisque tu respires encore, il est temps de t'occuper de toute la paperasse un peu ennuyeuse auprès des autorités locales. Ainsi, tu peux commencer par recenser ton métier avant de te trouver un logement.

Tu peux ensuite ouvrir ton répertoire afin de créer des liens avec les autres personnages ou poster dans les demandes de rp pour te trouver un premier partenaire de jeu.

Si tu as été validé(e) avant le 15 du mois en cours, sache qu'il faudra également songer à te recenser pour ce mois-ci.

Dans tous les cas, le staff reste à ta disposition pour la moindre question et te souhaite de passer d'agréables moments sur le forum.

N'oublie pas de rester sur tes gardes... Sait-on jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t83-i-slithered-here-from-eden http://potterbird.livejournal.com
 

eva • it's a cruel, cruel world to face on your own

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'amour doit souvent se montrer cruel | PUCK <3
» Smash Cruel
» Énigme 296 : Cruel dilemme
» [Bit TV] RETRO GAME TEST Alex Kidd in Miracle World.
» [Bit TV] RETRO GAME TEST Super Mario World.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: get ourselves back home :: manuscrits :: romans publiés-