AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 (M) MICHIEL HUISMAN — I hear the secrets that you keep

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 1822
◆ Arrivé(e) le : 13/11/2016
◆ Âge : 28 ans
◆ Assoc. des Victimes : Membre
◆ Métier : Professeure des écoles (5th grade)
◆ Points : 1932
◆ DC : Caroline R. Walker
◆ Avatar : Margot Robbie


Sujet: (M) MICHIEL HUISMAN — I hear the secrets that you keepDim 8 Jan - 10:44

Andreas (Nikolaj) Jacobson

◆ I hear the secrets that you keep when you're talkin' in your sleep ◆



◆ 21/05/1986 - 29 ans
◆ En ville depuis 11 ans
◆ Néerlandais
◆ Médecin urgentiste au Thomas Hospital
◆ Vient de rompre ses fiançailles avec Amelia J. Williams
◆ Hétérosexuel
◆ Bad Blood
◆ Michiel Huisman

entre les lignes

L'affaire : L’affaire, Andy s’en serait bien passé. Projeté dans cette histoire sans qu’il ne l’ait demandé, il se tiendra néanmoins aux côtés d’Amelia lorsque sa grand-mère est déclarée première victime du Poète. Il n’a jamais eu aucun doute sur la culpabilité de la jeune femme. Il la soutiendra, prenant sur lui les trois premières années où elle sera condamnée à être la pestiférée de la ville, la défendant bec et ongles, et se rendant au commissariat à chaque nouvelle découverte de corps pour lui apporter de quoi manger entre deux interrogatoires. Mais pendant ce temps, il se met à cogiter, et prend conscience de la position dans laquelle ça le mettrait d’être aussi proche d’une suspecte.

Son passé familial résonne en lui comme un signal d’alarme, et quand Millie est de nouveau mise sur le devant de la scène médiatique suite à la découverte de Rose Howard, il prend peur, et décide de mettre leur histoire entre parenthèses, sachant qu’il aurait bien trop à perdre s’il l’on vient à remonter jusqu’à ses scandaleuses origines.

Depuis, il essaye au maximum de ne pas se mêler de l’avancée de l’enquête – il a abandonné l’idée d’écouter la radio et même de regarder la télévision, s’isolant à Fly Creek pendant ses rares jours de congés pour retaper le vieux chalet qu’il a acheté avant sa séparation avec Millie. Mais c’est difficile, compte tenu de la fréquence des initiatives du Poète ; alors il se contente des bruits de couloirs, et des rumeurs provenant des discussions du personnels de l’hôpital et de ses patients.

Traits de caractère : Andreas est un homme valeureux. Il aime à dire qu’il n’a pas souffert de l’absence de son père qu’il a très peu connu, et quelque part, sans doute est-ce un peu vrai – il ne lui a jamais manqué. Cependant, il sommeille en lui l’ego d’un petit garçon blessé par la tournure dramatique qu’a pris sa vie à l’instant où son père à débouclé sa ceinture de sécurité pour aller refaire le portrait d’un inconnu, au point qu’il s’est toujours senti obligé de mentir pour se préserver ; son père n’est pas en prison, il était là un matin, et puis le lendemain, il ne l’était plus, fin de l’histoire.

Il n’est pas fragile comme on l’entend : plutôt viril et robuste, on peut compter sur lui, et se fier à son bon instinct – cet instinct lui vaut d’être un excellent médecin, prêt à prendre les situations d’urgences à bras-le-corps, qu’importe les ordres de ses supérieurs, qui le définissent comme une tête-brûlée, impulsif et buté. Mais il a une forme de vulnérabilité et une bienveillance qui le rendent extrêmement attachant aux yeux d’autrui ; il est cool aussi, et aspire à une vie assez simple, en définitive. Ayant vécu près de la nature étant petit, il rêve de s’isoler durablement dans les bois, là où il a toujours eu l’impression d’être en sécurité, protégé de la malédiction dont il se croit détenteur. Car au fond, il sent qu’il bouillonne d’une énergie dangereuse qui le rend paranoïaque, et qu’il se force à contenir, effrayé par les conséquences qu’elle aurait sur la vie qu’il s’est construit aux Etats-Unis.

Histoire : L’enfance d’Andreas aurait pu ressembler au début d’un roman de gare. Dans leur maison d’Amsterdam, les Jacobson vivaient tous les trois, observant la pousse des tulipes, et les saisons décliner. Au fur et à mesure que le temps passait, Andreas grandissait. Mais à l’aube de ses trois ans, un drame survient, et toute sa vie, celle de ses parents y compris, est chamboulée.

Parce que les Jacobson ont une histoire difficile, et parce que l’hérédité est aussi nébuleuse que toutes les autres sciences, la violence a comme qui dirait toujours fait partie de leur patrimoine génétique. Avec un grand-père connu pour ses accès de violence légendaires, et un père en prison pour le meurtre d’un automobiliste, les dés du jeu réservé à Andy semblaient être pipés à la seconde même où sa mère apprend sa grossesse. Pourtant, jusqu’à ce qu’il perde son sang-froid, et qu’il ne succombe à la malédiction masculine de sa famille, le père d’Andreas a été un homme bon. Et puis lors d’un accident de voiture, c’est sous ses poings qu’un conducteur perd la vie, tout ça pour une malheureuse queue de poisson faite dans un virage. Dès ce moment-là, la mère d’Andy refuse que son fils entre de nouveau en contact avec son époux, ne souhaitant lui expliquer ses raisons, résumant simplement sa décision à la rancœur tenace qu’elle lui vouait.

Sauf que le petit-garçon grandit encore, et que ses ambitions se portant sur les sciences, il trouve la réponse aux craintes de sa mère au détour d’une revue scientifique ; le gène de la violence, le gène du meurtre… Aux yeux d’Andy, cette lecture à l’effet d’une gifle bien sentie, et les souvenirs qui lui remontent en mémoire lui font craindre le pire. Impulsif, mais incapable de faire de mal à une mouche, il refuse de mettre son avenir en péril, et prend la décision définitive de quitter les Pays Bas, répondant à une annonce d’échange scolaire qui le mènent jusqu’au programme préparatoire de Médecine du Faulkner State Community College de Fairhope, en Alabama. Y trouvant l’occasion de passer son histoire sous silence, Andreas se sent bien à Fairhope. Et même si son parcours universitaire le mène à prendre la majorité de ses cours à l’Université de l’Alabama, il choisit pourtant de s’y installer pour de bon, projetant d’effectuer son internat au Thomas Hospital, ce qu’il fera.

A Fairhope, il retrouve la sérénité de son enfance, et son évolution en tant qu’homme répond aux désirs qu’il a toujours nourrit vis-à-vis de son avenir. Parallèlement, il rencontre Amelia. Partageant leurs origines, il retrouve en elle la chaleur des gens d’Amsterdam. L’influence qu’elle exerce sur lui est bénéfique. Optimiste, souriante et sans la moindre once de mal en elle, elle l’éloigne du passé familial qu’il lui cache, même lorsqu’ils deviennent un couple, qu’ils emménagent ensemble et qu’il lui fait sa demande en mariage.

L’avenir d’Andreas semble tout tracé, mais le tableau si paisible dans lequel il a pris plaisir à évoluer se voit brouiller par une ombre qu’il connaît bien et qu’il redoute : le meurtre refait son entrée dans son quotidien lorsque la grand-mère d’Amelia est assassinée, et que la jeune femme se voit confrontée aux soupçons des policiers. Elle restera longtemps sur la liste des suspects, suffisamment longtemps pour que le cirque médiatique autour d’elle s’amplifie, et que trois ans plus tard, elle soit de nouveau interrogée après la découverte du corps de l’une de ses élèves dans sa propre salle de classe. S’il la soutient coûte que coûte, Andy ne supporte pas l’intérêt des autorités pour sa fiancée ; il la sait innocente, et craint qu’une chose en réalité : qu’on s’intéresse à lui aussi, ce qui le mettrait dans l’embarras, n’ayant jamais parlé de sa vraie histoire familiale avec ceux qu’il a rencontré à Fairhope. Pris de panique et accablé par les soupçons pesants sur Millie, il prend la décision de rompre leurs fiançailles, comme pour assurer ses arrières, et se donner le temps d’assimiler le fait que pendant tout ce temps passé ensemble, il lui a menti.


Amelia J. Williams the former lover
Millie représente ce qu’Andreas était venu chercher aux Etats-Unis : l’espoir d’une vie sans violence, sans rancœur et sans chagrin. Ils se sont rencontrés à une banale soirée étudiante durant laquelle elle lui vante ses dernières vacances aux Pays Bas. Pour vérifier ses dires, il la teste en néerlandais – elle lui répond aussi instinctivement qu’il l’invite à monter chez lui.

Andy a le sentiment d’être de retour à la maison, sans les inconvénients liés à l’histoire de sa famille. A partir de là, il ne s’imagine pas sans Amelia gravitant autour de lui. Elle n’est pas parfaite, et ça tombe bien, parce que lui ne l’est pas non plus. Malgré ça, il ne lui révèle jamais les vraies raisons de son immigration, et garde pour lui tous les détails de la disparition de son père dont il lui parlera à demi-mot. Ils forment un beau couple, et puis Ruth est retrouvée morte. Même si la tristesse de Millie lui fait l’aimer encore plus, Andy n’apprécie pas l’attention qui se crée autour d’elle. Quand on la suspecte, il se dresse contre la police, prenant à cœur d’apparaître à ses côtés et de la soutenir quoi qu’il arrive.
Passée l’effervescence autour de la disculpation d’Amelia, il se met à redouter qu’on s’intéresse à lui aussi – il n’a pourtant rien à se reprocher, mais ses secrets en pâtiraient, tout comme sa relation avec Millie. Qu’est-ce qu’il craint tant au final ? Qu’elle le juge, et qu’elle remette en doute leur avenir ensemble à cause du gène dont il redoute d’avoir hérité, comme tous les hommes de sa famille. Et finalement, la découverte de Rose Howard, et le retour d’Amelia sur la liste des suspects, feront empirer la paranoïa d’Andreas qui décide de rompre leurs fiançailles pour « prendre du recul ». Il l’aime toujours, toutefois : c’est l’idée qu’elle s’aperçoive qu’il lui a dissimulé toute une partie de sa vie qui le fait reculer, gâchant au passage une histoire qui avait si bien démarrée.


Sean N. Black the drinking buddy
Quoi de mieux pour tisser des liens que de partager un verre après une longue journée ? Andy et Sean se sont rencontrés de cette manière, et au fil des soirées passées à refaire le monde autour d’une bonne chope de bière, ils ont fini par sympathiser. Leur monde est à mille lieux l’un de l’autre, mais le côté sociable d’Andreas, et sa passion pour la retape, aura raison des dernières barrières dressées entre lui et Sean. C’est sous les conseils de ce dernier qu’Andy achètera la vieille cabane dans les bois de ses rêves ; et c’est sous les conseils d'Andy que lui envisagera une reconversion dans le domaine médical. Alors bien sûr, l'ombre du Poète planant sur la ville, Andreas a tenu à l’informer des griefs de la police contre sa fiancée, mais s'obstinant à retrouver le calme de sa vie d'avant, il organise une rencontre qui scellera l'amitié naissante qui s'est créée entre eux.


Désirée S. Cravy the beautiful liar
Si Désirée était sûre et certaine de passer inaperçue en passant les portes du Thomas Hospital avec sa perruque et sa paire de talons, elle est légèrement surprise lorsqu’Andreas finit par la reconnaître. La blonde parvint parfois à oublier son statut d’auteure à succès, et en tant que résidente de Fairhope depuis bientôt cinq ans, elle ne passe définitivement pas inaperçue. Pourtant, Désirée est une opportuniste de talents, et si son plan initial était de draguer l’employé qu’est Andy afin d’accéder aux rapports médicaux des victimes du Poète, elle doit avouer que jouer les fausses petites-amies est deux fois plus intéressant. C'est certain, Andreas est un homme beaucoup trop droit pour son propre bien, et il n’a définitivement pas tourné la page, mais on n’obtient jamais rien sans rien dans la vie, et Désirée est prête à faire quelques compromis. Faire passer le message, bien que complètement faux, à son ex-fiancée va s’avérer plus amusant pour elle que pour Andreas.


C. Adam Miller the matchmaker
Andreas a vu Adam en une bien mauvaise posture. Ce soir de septembre 2015, lorsqu’il l’a vu étendu sur un brancard après une nouvelle attaque perpétrée par Le Poète, il l’a tout de suite pris en charge. Etant donné la proximité d’Adam avec Amelia, qui est l’une de ses amies, il a pris à cœur l’idée de faire son suivi sur le long terme. La séparation avec sa fiancée n’a en rien entacher sa motivation quant à la santé de son patient, au contraire, et bien que leurs conversations dérivent parfois sur des sujets plus personnels, la courtoisie reste le maître mot de leurs échanges. Ils s’entendent bien, et Andy se confie au jeune homme – ses secrets, sa famille, il dépassera sans doute les codes de la déontologie en s’épanchant sur ses doutes et ses problèmes. Adam profitera de cette perche tendue pour creuser les raisons de sa séparation avec Millie, et en secret, tentera un rabibochage dans les règles de l’art. Car de son avis, Andy a fait une erreur en rompant ses fiançailles avec l’institutrice.


Peter C. Howell the annoying one
Il y a des patients qu’on a plaisir à soigner, et puis il y en a d’autres qu’on regrette d’avoir un jour suturés. Peter fait partie de la poignée de patients qu’Andy en a assez de voir débarquer en sang lors de ses gardes. C’est toujours le même scénario ; l’alcool étant visiblement le problème du gaillard, et son impulsivité s’en trouvant décuplée lorsqu’il a un petit coup dans le nez, il a le coup de poing facile. Les blessures qu’il gagne en se montrant violent le mène souvent jusqu’à un box des urgences du Thomas Hospital, au point qu’Andy à plusieurs fois pensé passer outre son dossier, et le laisser cuver sa bière en marinant dans son sang et dans son amertume. Mais bien sûr, le serment qu’il a passé l’empêche de refuser de soigner qui que ce soit, alors en même temps que ses bons soins, il lui propose aussi des solutions. Réunions des Alcooliques Anonymes, réunions de gestion de la colère, séance de psychothérapie… il refuse absolument tout ce que le médecin lui propose, ce qui le fait bouillir, et parfois même, perdre son sang-froid. Au contact de Peter, Andy a l’impression de devenir l’homme qu’il ne veut absolument pas être, tant sa détermination à ne pas se faire aider l’insupporte.


© potterbird
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t885-amelia-j-williams-diamond-heart#28183 https://scarjohnsson.tumblr.com/

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 1822
◆ Arrivé(e) le : 13/11/2016
◆ Âge : 28 ans
◆ Assoc. des Victimes : Membre
◆ Métier : Professeure des écoles (5th grade)
◆ Points : 1932
◆ DC : Caroline R. Walker
◆ Avatar : Margot Robbie


Sujet: Re: (M) MICHIEL HUISMAN — I hear the secrets that you keepDim 8 Jan - 10:44

exigences



Bonjour, cher futur membre (je me permets, j'estime que si vous êtes arrivé jusqu'ici, c'est parce que le forum vous fait grande envie, n’est-ce pas heh) Merci de vous intéresser à mon scénario dont vous avez sûrement lu la fiche ! Il est parfait, hein ? heh
Laissez-moi vous indiquer mes quelques exigences à son propos. Promis, il y en aura peu !

son avatar, son pseudo

L'avatar est négociable. Si vous tenez à emprunter une autre célébrité que Michiel Huisman, j'exigerais cependant que vous me donniez au préalable le nom de l'acteur que vous choisirez.
Si je peux me permettre de vous souffler quelques noms d'acteurs qui pourraient être une bonne alternative à Michiel à mes yeux : Jamie Dornan, Sam Heughan, Sebastian Stan, ou encore Aidan Turner. Ses origines étant une part importante du personnage, n'oubliez pas que votre choix de célébrité devra coller – il devra aussi coller à son âge.

Le nom et le prénom d'Andy sont non-négociables. J'ai déjà beaucoup parlé de lui au cours de mes RPs, c'est juste pour une question de cohérence.
En revanche, son second prénom est entre parenthèses, ce qui signifie qu'il peut être changé ou ignoré sans aucun problème ! Gardez à l'esprit qu'un prénom à consonance germanique sera le bienvenu.

son histoire, son caractère

Vous l'aurez remarqué, j'ai pris le parti de détailler la fiche d'Andy comme il se devait. Sachez que, même si je tiens à ce qu'il garde la ligne directive que je lui ai donné, histoire de l'insérer au maximum dans le contexte sombre du forum, je ne suis pas contre une révision du personnage. Je m'explique : si vous tenez à vous l'approprier plus sereinement, il vous sera tout à fait possible de modifier ce qui vous semble le moins évident à capter. Je suis entièrement disposée à la discussion cray
Cependant, Andy est un homme gentil, bien que torturé : je refuserai toutes les propositions d'en faire quelqu'un de lunatique et d'imbuvable.

notre lien

Il est amoureux. Comme ça les choses sont claires, nettes et précises ! Il est très important pour l'évolution de nos deux personnages. C'est un lien déjà bien construit, dont il faudra reprendre le cours lorsque vous vous inscrirez. Qu'Andy et Millie se remettent ensemble ou non, le fait est que toutes les conjonctures auront un impact sur leur vie. D'autant plus que les choses peuvent tourner très bien ou très mal : tout est possible heh

votre activité

Je ne vous demanderai pas de poster un RP toutes les semaines, mais de respecter les termes du recensement mensuel du forum. Comme je l'ai dit plus haut, Andy est un lien important pour mon personnage, et je compte bien en profiter pour RP régulièrement avec vous ! Un RP par mois pour faire évoluer un lien, ce n'est vraiment pas la mer à boire à mes yeux. La motivation reste très importante pour moi, et je recherche un membre qui ne s'offusquera pas de me voir débarquer dans sa boîte MP à tout moment. Je déborde d'idées et j'ai souvent besoin de l'exprimer avec GRAND enthousiasme cache

En ce qui me concerne donc, je suis très régulière dans ma façon de poster. Mon personnage et ses liens m'inspirant beaucoup, sans parler de l'ambiance très chaleureuse du forum qui me donne définitivement envie de rester, je ne risque pas d'aller nulle part. Si vous vous inscrivez, vous savez ce qui vous attend bg

J'ai terminé. Je vous conseille de ne plus hésiter, et de nous rejoindre ! Au plaisir d'échanger avec vous cray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t885-amelia-j-williams-diamond-heart#28183 https://scarjohnsson.tumblr.com/
 

(M) MICHIEL HUISMAN — I hear the secrets that you keep

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Film] STAR WARS: Secrets of the Rebellion.
» Les niveaux secrets
» Pins secrets !
» action des services secrets dans l'entre 2 guerre
» FLASH VÉRITÉ ҉1: Petits secrets en famille.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: get ourselves back home :: banque de persos :: scénarios :: archives-