AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 A more interesting work to be proposed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité


 Invité


Sujet: A more interesting work to be proposedMar 7 Fév - 0:26

A more interesting work to be proposed
Peter C. Howell & John Cooper
La période de Noël… C’était une fête que John appréciait tout particulièrement et cette année n’avait pas fait exception, surtout que c’était le tout premier Noël de sa petite fille, Shelby. Il avait fêté le réveillon avec sa fiancée et sa fille et le 25 au matin, il avait aidé Shelby à ouvrir tous ses cadeaux. Noël avait permis d’oublier le temps d’un instant toutes les angoisses que pouvaient ressentir les habitants de Fairhope. Les tensions s’étaient quelques peu apaisées, sûrement grâce au fait que la plupart des habitants allaient passer les fêtes en famille, mais très vite, elles reviendront, John en était persuadé.

Noël passé, il était temps de reprendre le travail en ce début de semaine. Comme à son habitude, John s’était levé en faisant le minimum de bruit pour ne réveiller personne dans la maison, s’était préparé, avait pris un petit-déjeuner et se rendait au travail. Durant le trajet, il espérait que le Poète n’avait pas joué les troubles fêtes. Il n’avait pas tué depuis plusieurs mois et John redoutait toujours d’arriver au travail et d’apprendre qu’il y avait une nouvelle victime.

Il arriva au commissariat et salua ses collègues, enfin du moins, ceux qui voulaient bien le saluer. Cela faisait plusieurs mois qu’il était venu en renfort pour enquêter sur l’affaire du Poète, mais bon nombres de policiers n’appréciait pas le fait qu’un agent du FBI vienne exprès leur prêter mains fortes pour résoudre l’enquête. John n’en avait rien à faire, il aurait aimé être un peu plus apprécié mais au fond, ça lui était égal. Son but n’était pas de se faire des amis mais à empêcher d’autres meurtres plus sanglants les uns que les autres. D’ailleurs, à son grand soulagement, le Poète s’était tenu tranquille et n’avait pas fait de nouvelles victimes. John reprenait le dernier élément qu’il avait sur cette affaire : une lettre du Poète. Dessus, il avait écrit avec du sang tous les messages qu’il avait laissés sur ces victimes. Il avait déjà passé du temps sur cette lettre, mais il était persuadé que s’il arrivait à comprendre quelque chose, peut-être que les forces de l’ordre pourrait enfin avoir une véritable piste.

Il lisait encore et encore tous les messages et John s’arrêta sur deux phrases. « Je n’écris pas, je saigne. » et « Je crie ». Le Poète souffre peut-être d’une maladie ou a été blessé et a besoin de soin régulier et il souffre toujours. Ça n’allait peut-être rien donné mais c’était une piste. Les forces de l’ordre n’avaient rien de nouveau depuis cette lettre.

Une nouvelle recrue dans la police, Peter Howell passa devant lui, sûrement pour aller faire des photocopies vu les papiers qu’il avait dans les mains. Ses collègues passaient leur temps à aller lui faire faire des photocopies ou à lui demander d’aller chercher leur café. John était persuadé qu’il ferait un bon flic si on lui en donnait les moyens.

« Hey Howell ! »

Peter ne s’arrêta pas et poursuit son chemin. John le suivit jusqu’aux photocopieuses pour lui proposer un boulot moins ingrat que ce qu’il avait à faire.

« Howell, je sais que tu ne m’apprécies pas plus que ça, mais si aujourd’hui tu veux faire autre chose que des photocopies, tu peux venir à mon bureau, j’ai un travail pour toi. A toi de voir… »

John aurait très bien pu étudier la piste tout seul, mais un coup de main ne serait pas de refus, la tâche pouvait être longue.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

◆ Manuscrits : 725
◆ Arrivé(e) le : 30/05/2015
◆ Âge : 33 ans
◆ Métier : Ancien présentateur de Fairhope News, devenu préposé aux cafés et aux photocopies au commissariat de Fairhope
◆ Points : 213
◆ DC : Toto, Adam, Micha & Tutur
◆ Avatar : Chris Hemsworth


Sujet: Re: A more interesting work to be proposedVen 24 Fév - 2:24

Il jeta un regard furtif vers le calendrier qui trônait sur un bureau, dans un coin de l’open space où tous les officiers s’affairaient à répondre au téléphone, trier des dossiers, prendre les dépositions des individus à qui il n’était rien arrivé de grave mais qu’il fallait écouter malgré tout pour leur faire croire qu’ils importaient encore à la vie de la communauté. Encore quelques jours avant la fin du mois, avant de pouvoir en entamer un nouveau, et espérer que celui-ci serait plus agréable. Le changement n’apporterait sûrement rien, mais Peter pouvait toujours espérer ; c’était encore autorisé, même si les habitants avaient établi depuis longtemps que cela était vain dans les rues de Fairhope. Non, la seule petite réjouissance qu’il s’accordait, c’était de pouvoir rayer chaque jour sur le calendrier qu’il fixait justement avec intérêt, remarquant qu’il n’avait pas encore eu l’opportunité de le faire ce jour-là. Il attendait généralement que le commissariat soit quasiment vide, juste parce que ses collègues lui laissaient rarement l’occasion d’agripper un stylo à d’autres moments de la journée, le blond n’étant bon qu’aux photocopies, aux cafés, et aux remarques désobligeantes. Il arrivait tout de même à Peter de devoir calmer une petite vieille angoissée à l’autre bout du fil, ou d’avoir à écouter les plaintes d’un type qui les appelait chaque jour de la semaine pour leur répéter les mêmes sermons en boucle, mais ses devoirs s'arrêtaient là. Bref, le sale boulot était pour lui, et la nouvelle recrue gardait donc le meilleur pour la fin afin de se remonter un peu le moral, se faisant un plaisir de voir que certains constataient son travail d’une importance cruciale le lendemain matin en voulant vérifier la date sur le calendrier.

À y regarder de plus prêt, les traits que formaient les croix sur ledit calendrier auraient presque pu ressembler à des barreaux de prison, s’ils avaient été orientés dans le bon sens. La pensée fit soupirer Peter, lui qui faisait exprès de ne pas écouter un autre officier qui jugeait qu'il était l’heure pour lui de faire payer à l’ancien journaliste toutes les bêtises qu’il avait pu dire face aux caméras de Fairhope News avant de rejoindre l’équipe. Quoi qu’il fasse, où qu’il aille, Peter était enfermé, coincé entre les barreaux étriqués de sa propre existence, contraint de rester enfermé à l’extérieur de celle de Willow. Il l’apercevait parfois, de loin, en train de discuter avec Jesse, et comme pour la rassurer et lui faire comprendre qu’il n’était pas là pour l’ennuyer, pour lui faire perdre son temps, ou insister lourdement jusqu’à ce qu’elle se force à lui accorder une minute, il baissait à chaque fois la tête et passait simplement son chemin, faisant comme si elle n’existait tout simplement pas. Évidemment, il était encore plus compliqué de passer à autre chose quand l’objet de ses pensées arpentait les mêmes couloirs que lui, revêtissait le même uniforme et prenait son déjeuner dans la même cantine tous les midis ; mais Peter faisait de son mieux pour ne plus faire partie de sa vie, se faire oublier, et se concentrer sur son boulot qui n’était certainement pas des plus agréables.

Trop occupé à s’égarer dans les dédales de ses pensées, le blond n’avait effectivement pas remarqué qu’il était suivi, réalisant que John, ancien agent du FBI, se trouvait juste à ses côtés après de longs instants. Sortant de ses songes un peu trop brutalement, il releva la tête bien vite, croisant le regard de l’agent Cooper sans vraiment prêter attention à ses paroles, encore concentré sur ses photocopies qu’il devait ramener rapidement au reste de l’équipe s’il ne voulait pas essuyer tout un tas de remarques désobligeantes supplémentaires. Les deux parias se retrouvaient donc là, face au photocopieur, et Peter ne savait pas franchement si la proposition de John l’enchantait. Après tout, le blond s’était déjà fixé ses propres objectifs ; gravir les échelons, tenter de prouver qu’il pouvait servir à quelque chose en rejoignant les rangs des forces de l’ordre, écraser certains pourris qui avaient été certains de ses indics lorsqu’il était encore journaliste et qu’il avait eu besoin d’obtenir de plus amples informations sur l’enquête. Le reste ? Il n’y avait pas encore véritablement songé, trop perdu dans ses problèmes personnels pour y voir clair. « Pas sûr que ce soit une bonne idée. » Il avait préféré accorder toute son attention à la machine qui régurgitait les copies, jugeant bon de faire comme s’il ne s’adressait pas à l’agent Cooper, au cas où quelqu’un les surprenne et voit cette nouvelle alliance d’un très mauvais oeil. « Je crois que ni vous, ni moi, n’ayons besoin d’attirer l’attention de nos charmants collègues. Il nous ont déjà suffisamment à l’oeil comme ça. » Malgré tout, il hésitait ; il s’agissait tout de même de son avenir, et un peu d’aide n’avait jamais fait de mal à personne.

_________________

say something if you wish, say something if you dare
sigh and scream, so it will feel real again



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t179-who-wants-to-live-forever#1553
 

A more interesting work to be proposed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Won't work with WPA!
» [Tuto]Danmakufu ph3 β1.[Work In Progress]
» WORK IN PROGRESS : TITAN WARLORD
» Slot mvs 1f WORK RAM TEST
» Neufbox + Nabaztagtag WPA-PSK (TKIP+AES) doesn't work properly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: in the den :: archives :: écrits inachevés-