AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 HUMBLE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 82
◆ Arrivé(e) le : 18/04/2017
◆ Âge : 33 ans
◆ Métier : pasteur
◆ Points : 223
◆ DC : ...maybe?
◆ Avatar : Armie Hammer


Sujet: HUMBLE.Mar 18 Avr - 2:49

ezra james frey

◆ reach out and touch faith ◆



◆ 02/04/83 - 33 ans
◆ En ville depuis toujours
◆ Américaine
◆ Pasteur
◆ Célibataire
◆ A-t-il vraiment le temps de penser à tout ça?
◆ Bad Blood
◆ Armie Hammer

entre les lignes

L'affaire : C'est son fardeau. Celui qui est venu tester sa foi, la mettre à rude épreuve, l'aiguiser pour mieux la planter dans ses chaires. C'est la raison pour laquelle il ouvre les yeux chaque matin, la raison pour laquelle il se met à genoux chaque fois, les mains liées et tendues vers le ciel. C'est son erreur, celle qu'il doit réparer. Celle qui rend son reflet dans le miroir difficile à affronter. C'est sa plaie, celle qui lui gratte la peau, qui le ronge. Il essaie de redonner un peu d'espoir à ceux qui ne croient plus, à ceux qui délaissent Dieu et se détournent de lui en songeant qu'on les a abandonné. Sermon après sermon, un enterrement suivant l'autre, il tente de réparer ce qui a été brisé pour que la paix revienne ; en vain. Plus de mariages ou de baptêmes dans sa paroisse ; juste des âmes déchirées qu'il tente de rafistoler. Plus d'autre choix que de camper à l'Église et d'abandonner son domicile, particulièrement depuis le meurtre de la jeune Rose, par crainte de retrouver une victime sacrifiée dans son propre sanctuaire si toutefois il s'en éloignait quelques heures. Des rondes plusieurs fois par nuit, des cierges qu'il ravive tellement souvent qu'ils deviennent éternels, des prières... C'est ainsi. C'est son devoir. C'est son fardeau.

Caractère : Ezra possède naturellement toutes les qualités nécessaires pour faire un pasteur qui se respecte. Altruiste, il fera toujours passer les autres avant lui, sans forcément s'oublier ; il est important d'avoir une bonne hygiène de vie, et ne pas trop s'effacer pour ne pas souffrir de ne vivre qu'à travers les autres. À l'écoute, il est toujours réconfortant de passer quelques heures en sa compagnie. Ne craignant évidemment pas le silence, Ezra se contente parfois d'être là physiquement pour ceux qui en ont besoin, et n'embarrasse personne avec des propos qui pourraient être jugés inutiles. Patient, ponctuel, avenant, il aide le reste de la ville du mieux qu'il peut avec les moyens qu'il a. Mais cela ne l'empêche pas d'avoir parfois besoin d'une béquille, une personne sur laquelle s'appuyer quand il se sent flancher, et Ezra espère encore qu'il ne passera pas ses vieux jours seul. C'est loin d'être sa priorité, mais c'est évidemment un voeu qu'il aimerait réalisé, et pour lequel il se préserve depuis toujours. Ezra apprécie néanmoins la tranquillité de la solitude pour le moment, et profite des instants où il peut souffler un bon coup loin des regards des citoyens, des écouteurs dans les oreilles et des morceaux de vieux rock jouant à fond dans ses oreilles. Ezra a un côté rêveur qu'il essaie d'entretenir malgré l'horreur de la situation dans laquelle Fairhope est plongée. Et même si sa fragilité est ce qui le rend accessible, sa sensibilité lui pèse parfois lourd sur les épaules...

À savoir : Ezra possède plusieurs tatouages ; trois au total, et il songe déjà au quatrième. — Sa mère a quitté la ville après que la série de meurtres ait commencé à Fairhope, mais Ezra a fait le choix de rester. Il l'appelle le plus souvent possible, soulagé de la savoir en sûreté là où elle est. — Il se sent responsable de la crise que la ville est en train de traverser et il fait tout son possible pour garder espoir et se racheter aux yeux du regard divin. — Il essaie également de tirer un enseignement de ces pertes tragiques, et de trouver du positif dans ce qui ne peut pas l'être. — Il est l'un des premiers pasteurs d'Alabama a avoir marié des couples de même sexe. — Être pasteur ne se résume pas à écouter des confessions et prier ; il garde parfois les enfants de l'école, donne des cours pour ceux qui voudraient étudier la bible, s'investit dans la communauté par le biais d'association, propose des thérapies de couple... — Ezra préfère le café quand il est froid, généralement accompagné de biscuits secs qu'il peut tremper dedans. — Son téléphone dernier cri est l'un des rares gadgets auquel il est accro. Il possède de nombreuses applications, se prend souvent pour un ninja des fruits, et gère notamment une ferme et un zoo en  ligne. — Passionné de photographies, il possède plusieurs appareils et essaie de participer à l'organisation fréquente d'expositions grâce aux fonds récoltés par la paroisse. — Il a souvent besoin de mettre le son à fond dans ses oreilles pour se noyer dans ses morceaux préférés et se mettre à danser, loin de la pression du quotidien et des regards inquisiteurs.



derrière l'écran

Pseudo : the one and only whislte
Âge : Deux ans de plus qu'il y a deux ans spy
Déjà un compte ici ? : ...maybe? C'est marqué dans le règlement qu'on peut créer un personnage après en avoir tué un, c'est quand même vachement bien foutu siffle
Code du règlement : il n'a pas changé en deux ans zen
Où avez-vous connu le forum ? : un soir très tard, dans ma tête...
Un commentaire ? : oops  oopsie  oopsie  oopsie

©️ potterbird
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t979-humble#33269

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 82
◆ Arrivé(e) le : 18/04/2017
◆ Âge : 33 ans
◆ Métier : pasteur
◆ Points : 223
◆ DC : ...maybe?
◆ Avatar : Armie Hammer


Sujet: Re: HUMBLE.Mar 18 Avr - 2:53

once upon a book

◆ someone to hear your prayers,
someone who cares ◆


i. God’s Plan is Greater than the Pressures of Life


Il avait le choix. Il y avait les pilules de sa mère dans un tiroir de la cuisine, cachées entre deux sachets d’épices. Le pistolet de son beau-père, celui qu’il gardait dans sa table de chevet, toujours à portée de main ; juste au cas où, comme il disait souvent. Au cas où il leur arriverait quelque chose de pire, si toutefois c’était possible. Il y avait les bouteilles qu’il planquait sous le canapé qui lui servait de lit, un meuble qu’ils avaient déniché sur un coin de trottoir et qui puait l’humidité. Il y avait les rasoirs près de l’évier, les draps qui séchaient devant leur caravane, les cordes et les câbles qu’ils gardaient précieusement dans le coffre. Il avait le choix, et tellement de temps devant lui qu’il aurait été stupide de ne pas remédier à son ennui. La maladie avait déjà pris sa petite soeur, elle se chargeait maintenant de vider leurs comptes en banque. Ils avaient été forcés de tout vendre pour hospitaliser la pauvre enfant, trouvant finalement un toit troué, aussi percés que leurs poches. Il avait dû quitter le lycée pour trouver un boulot, un boulot de merde qui l’obligeait à se lever à cinq heures tous les matins pour aller réapprovisionner les rayons d’un supermarché à la sortie de la ville. Seize ans et déjà endetté, condamné à payer les dettes de ses aînés, et des leurs aînés avant eux, et ceux d’avant encore. Il avait attendu un signe, quelque chose qui lui fasse comprendre qu’il avait tout de même une place ici, et peut-être une chance de s’en sortir. Mais la vie ne l’avait jamais épargné, elle ne lui avait jamais laissé le choix ; jusqu’à cet instant.

Le téléphone le sortit de sa léthargie, lui qui s’imaginait déjà la sensation de la lame de couteau froide plantée dans ses entrailles tièdes. Il avait le choix, oui. Le choix de faire comme s’il n’avait pas entendu cette stupide sonnerie électronique. Ils avaient déjà vendu la télé, le micro-ondes et même leur grille-pain, il était surpris qu’il leur reste encore un téléphone. « Ezra ? » Il avait répondu, sans se poser davantage de questions, sans y réfléchir à deux fois. « Ezra, tu ne vas jamais y croire… Bon sang, il y a un Dieu, il y a vraiment un Dieu ! » Sa mère tremblait à l’autre bout du fil. « J’ai gagné Ezra, à la loterie. J’ai gagné ! Est-ce que tu te rends compte ? On va pouvoir… » Manger, pour commencer. Et peut-être réparer la salle de bain et ne plus avoir de fuite provenant du toit. « Mon Dieu, Ezra… Je vais aller faire des courses et demain… Demain on pourra aller au cinéma ? Et puis on remboursera nos dettes et on aura de quoi vivre quelques mois. Ezra, c’est un miracle, c’est… »

Et en raccrochant, il n’avait pas levé les yeux vers le ciel. Non. Il avait observé les murs qui l’entouraient, les gravant dans sa mémoire, se disant qu’ils seraient bientôt de l’histoire ancienne. Il avait pris une grande inspiration avant de lâcher prise, ravi de ne pas avoir abandonné, soulagé qu’on lui montre enfin le chemin. Et juste comme ça, il s’était mis à croire, et il avait remercié Dieu de les avoir entendu, de l’avoir aidé à faire le bon choix.



ii. reverend is his name


Il avait entendu beaucoup de confessions ce jour-là. Une dizaine sans doute, prenant le temps de résoudre celles auxquelles il fallait véritablement prêter attention, celles qui nécessitaient un suivi, un réconfort particulier. De l’inconnu qui venait avouer son goût un peu trop prononcé pour les crus bon marché, à l’adolescente qui ne comprenait pas pourquoi elle observait ses camarades dans les vestiaires quand ces dernières se changeaient, Ezra avait entendu le meilleur comme le pire, et il avait besoin d’une pause, ne serait-ce que pour se remettre les idées en place après cette matinée intense, lui qui était encore en formation et sous l’aile de l’ancien pasteur de Fairhope. À peine sorti de l’université, son diplôme de Théologie en main, il avait rejoint sa paroisse avec le souhait de reprendre le flambeau, conscient qu’il ne pouvait pas réellement se préparer à ce qui l’attendait. Un peu maladroit, peu sûr de lui et encore trop timide pour son jeune âge, ses débuts semblaient quelque peu chaotiques, mais il faisait de son mieux pour prouver l’intérêt qu’il portait à la communauté, et c’était l’essentiel de son travail. Il y avait toujours des situations où il ne savait pas vraiment comment réagir, comment se montrer juste, comment garder son opinion pour lui et mettre le dessein de Dieu en avant, mais il apprenait de ses propres erreurs.

Comme ce jour-là, où il avait lu cette façon si détachée d’articuler l’horreur dans un regard qui paraissait pourtant innocent. Il n’avait pas su quoi répondre, comment apaiser l’âme déchirée qui semblait se débattre, et il l’avait laissée repartir avec le sentiment que le ciel finirait sûrement par le lui faire regretter tôt ou tard.  



iii. the ten plagues


Les caméras l’attendaient devant les portes de l’église, troupeau de vautours qu’Ezra devrait affronter tôt au tard. Pas maintenant, pas encore. Un cierge de plus, une prière pour que Dieu le guide, qu’il lui donne la force de raisonner les âmes égarées qui se trouvaient au dehors, qui s’égaraient en croyant être sur la bonne voie, sur le bon chemin. Ezra devait trouver les bons mots, ceux qui pourraient atteindre les citoyens apeurés restés cloitrés chez eux. Les journalistes étaient aussi importants que les autres, mais il faudrait redoubler d’effort pour réussir à se faire entendre ; tandis que certains habitants attendaient son discours avec impatience, histoire de se rassurer. Au moins pour une nuit de plus avant que le calvaire ne reprenne et qu’une autre victime vienne allonger la longue liste.

À peine avait-il mis un pied dehors que les appareils photos crépitaient déjà tout autour de lui, les flashs pareils à des projectiles, des munitions qui l’éblouissaient, qui l’empêchaient de savoir s’il était bel et bien encore debout ou s’il s’était déjà écroulé, à l’image du reste de la ville.

« Révérend Frey, pensez-vous que Dieu ait décidé de punir Fairhope ? »

Il avait essayé de prouver que non, ce n’était sûrement pas la conclusion qu’il fallait en tirer, mais qui pouvait savoir ce que les médias allait en retenir et ce qu’ils allaient conserver de ses aveux pour faire les gros titres le lendemain.

« Révérend, quel est votre rôle dans cette enquête ? Collaborez-vous avec les forces de police ? »

Il essayait de faire de son mieux, mais il était réduit au silence. Ce qu’on lui confiait au sein de son église devait rester entre lui, les membres de sa paroisse, et le Créateur. Une fois encore, ce n’était pas une réponse jugée suffisante, et on s’affairait déjà à noter que le Révérend Frey refusait d’aider la communauté en révélant de nouveaux éléments à la police. Et il fallait rester droit, et se montrer compréhensif. Ils avaient tous besoin de croire en quelque chose, et ces âmes perdues avaient besoin d’un coupable ; il ne pouvait pas les blâmer.

« D'une certaine façon, n’êtes-vous pas responsable des meurtres ? N’est-ce pas la réponse de Dieu à la façon dont vous avez dirigé cette paroisse au cour des dernières années ? La légalisation du mariage pour les personnes de même sexe et votre position pour le moins inattendue sur le sujet ne sont-elles pas à l’origine de ce chaos ? »

Dieu les aimait pourtant tous, sans exception, sans contrainte de genre ou de sexualité. Dieu n’avait pas de préférence, et il tentait tant bien que mal de tous les guider vers Sa lumière ; accepter cet amour était la réponse évidente à la crise qu’ils étaient en train de traverser. Rester unis dans l’adversité et combattre l’horreur avec les seules armes qu’il leur restait. Il faudrait beaucoup de patience pour réussir à panser les plaies de toute une ville, mais ensemble, ils pourraient y parvenir ; Ezra en était convaincu.

Mais le reste de la ville faisait la sourde oreille, et personne ne semblait l'entendre.



iv. prayer against a lying tongue


Il l’avait vu s’asseoir au premier rang, à la place que personne ne voulait jamais prendre, celle qui se trouvait trop près de l’autel. Il l’avait suivi du regard, son visage pareil à celui qui revenait souvent perturber ses souvenirs. Il reconnaissait ces traits, cette présence, cette façon d’aspirer sournoisement tout l’oxygène. La vipère dans le Jardin.

Il préféra ne pas mordre dans le fruit, le laissant trainer là, au milieu de la foule, de peur de réaliser sa condition, de prendre conscience du danger auquel il faisait face. Il n’avait aucune preuve, à part cette discussion qui avait pris la poussière, mais il avait le choix de suivre son instinct ou de livrer un suspect de plus à la police. Il préféra l’ignorer, de peur que le serpent finisse par s’enrouler autour de son cou, persuadé qu’il pourrait l’atteindre et le guérir autrement. Il pourrait arrêter le massacre et réparer ses erreurs ; si la vipère lui laissait suffisamment de temps.  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t979-humble#33269

bad blood - génie de la cb

avatar

◆ Manuscrits : 2343
◆ Arrivé(e) le : 13/11/2016
◆ Âge : 46 ans
◆ Métier : ancien médecin légiste
◆ Points : 2026
◆ DC : Emily
◆ Avatar : Jon Hamm


Sujet: Re: HUMBLE.Mar 18 Avr - 3:05

Comment dire ? Re-bienvenue ! bounce Et j'ai vraiment hâte de voir ce personnage à l'oeuvre hoho
(C'est sûr qu'il est pas degueu ce pasteur...)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t884-seth-coleman#28384

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 1837
◆ Arrivé(e) le : 13/11/2016
◆ Âge : 28 ans
◆ Assoc. des Victimes : Membre
◆ Métier : Professeure des écoles (5th grade)
◆ Points : 1936
◆ DC : Caroline R. Walker
◆ Avatar : Margot Robbie


Sujet: Re: HUMBLE.Mar 18 Avr - 10:04

hehe1 hehe1 hehe1 hehe1 brille
Trop trop hâte de découvrir ce que tu nous réserves du coup ! Re bienvenue excited
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t885-amelia-j-williams-diamond-heart#28183 https://scarjohnsson.tumblr.com/

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 82
◆ Arrivé(e) le : 18/04/2017
◆ Âge : 33 ans
◆ Métier : pasteur
◆ Points : 223
◆ DC : ...maybe?
◆ Avatar : Armie Hammer


Sujet: Re: HUMBLE.Mar 18 Avr - 13:03

oopsie Merci vous deux :luv:
La fiche ne devrait pas attendre très longtemps, j'espère que ça vous plaira spy

_________________

I once kneeled in shaking thrill, chided by that silence of a hush sublime, blind to the purpose of the brute divine. Staring in the blackness at some distant star, the thrill of knowing how alone we are, unknown we are. I confessed the longing I was dreaming of some better love, but there's no better love. Beckons above me and there's no better love, that ever has loved me.
there's no better love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t979-humble#33269


avatar

◆ Manuscrits : 2366
◆ Arrivé(e) le : 12/04/2015
◆ Âge : 28 ans
◆ Métier : détective, promu en décembre 2015
◆ Points : 237
◆ DC : Désirée, Ruby, Jonathan, Jacob, Eva & Simon
◆ Avatar : Jesse Williams


Sujet: Re: HUMBLE.Mar 18 Avr - 18:49

Citation :
◆ A-t-il vraiment le temps de penser à tout ça?

challenged accepted arrow
plus sérieusement, re-bienvenue chez toi, il me tarde d'en savoir plus sur ce charmant monsieur chef

_________________
"Trouble on my left, trouble on my right, I've been facing trouble almost all my life... My sweet love, won't you pull me through?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t80-dear-old-world-is-it-too-late-to-get-a-refund http://aesthetics-blue.tumblr.com/


avatar

◆ Manuscrits : 4849
◆ Arrivé(e) le : 05/08/2015
◆ Âge : 24
◆ Assoc. des Victimes : Membre
◆ Métier : Elève policière
◆ Points : 1230
◆ DC : Aiden, James, Sean, Charlie, Nathan
◆ Avatar : Willa Holland


Sujet: Re: HUMBLE.Mar 18 Avr - 20:43

Mille fois bienvenue hiii hiii 
Comme tout le monde, hâte d'en savoir plus gng
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t248-whirlwind

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 513
◆ Arrivé(e) le : 15/02/2017
◆ Âge : 34 ans
◆ Métier : Journaliste pour le Fairhope Tribune (aux bords du licenciement)
◆ Points : 224
◆ DC : n/a
◆ Avatar : Ben Barnes


Sujet: Re: HUMBLE.Mer 19 Avr - 0:44

Armie + Kendrick + un pasteur, ça me semble trop prometteur tout ça excited excited excited J'ai hâte de lire la suite de ta fiche ! Rebienvenue chez toi cray

_________________

LIABILITY
They say, "You're a little much for me, you're a liability, you're a little much for me". So they pull back, make other plans, I understand, I'm a liability. Get you wild, make you leave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t945-oscar-gold-jewelry-shining-so-bright-strawberry-champagne-on-ice#31276

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 82
◆ Arrivé(e) le : 18/04/2017
◆ Âge : 33 ans
◆ Métier : pasteur
◆ Points : 223
◆ DC : ...maybe?
◆ Avatar : Armie Hammer


Sujet: Re: HUMBLE.Mer 19 Avr - 3:21

Jesse J. Mahoney a écrit:
Citation :
◆ A-t-il vraiment le temps de penser à tout ça?

challenged accepted arrow

Faisons même pas genre hein je hihi hihi hihi hihi

Merci à vous tous les amis brille
J'ai hâte de venir encore vous harceler avec tous mes liens tirés par les cheveux oopsie oopsie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t979-humble#33269


avatar

◆ Manuscrits : 2366
◆ Arrivé(e) le : 12/04/2015
◆ Âge : 28 ans
◆ Métier : détective, promu en décembre 2015
◆ Points : 237
◆ DC : Désirée, Ruby, Jonathan, Jacob, Eva & Simon
◆ Avatar : Jesse Williams


Sujet: Re: HUMBLE.Jeu 20 Avr - 20:09

Allez va... va rejoindre les autres bounce

congratulations !



Félicitations, te voilà officiellement validé(e) ! Tu vas donc pouvoir déambuler dans les rues de la ville comme bon te semble. Sauf si tu crains de tomber sur une plume particulièrement... Inspirée.

Mais puisque tu respires encore, il est temps de t'occuper de toute la paperasse un peu ennuyeuse auprès des autorités locales. Ainsi, tu peux commencer par recenser ton métier avant de te trouver un logement.

Tu peux ensuite ouvrir ton répertoire afin de créer des liens avec les autres personnages ou poster dans les demandes de rp pour te trouver un premier partenaire de jeu.

Si tu as été validé(e) avant le 15 du mois en cours, sache qu'il faudra également songer à te recenser pour ce mois-ci.

Dans tous les cas, le staff reste à ta disposition pour la moindre question et te souhaite de passer d'agréables moments sur le forum.

N'oublie pas de rester sur tes gardes... Sait-on jamais.

_________________
"Trouble on my left, trouble on my right, I've been facing trouble almost all my life... My sweet love, won't you pull me through?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t80-dear-old-world-is-it-too-late-to-get-a-refund http://aesthetics-blue.tumblr.com/


avatar

◆ Manuscrits : 3941
◆ Arrivé(e) le : 03/09/2015
◆ Âge : 28 ans
◆ Métier : Lieutenant de police
◆ Points : 4252
◆ DC : Sacha
◆ Avatar : Kate Mara


Sujet: Re: HUMBLE.Jeu 20 Avr - 22:58

Re-Bienvenue :)

_________________


Shandra O. SarmoiseLieutenant de Police
Je suis ici depuis mon enfance, et je vois bien que ma ville autrefois calme, n'est plus le même havre de paix qu'autrefois. La faute à ce poète de malheur. Serais-je celle qui réussira à lui mettre la main dessus ? Je ne sais pas, mais j'ai déjà passé trois ans de ma vie à lui courir après, je suis prête à faire encore bien plus même si cela doit me ronger jusqu'à l'os.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t299-shandra-olivia-sarmoise-is-here



 Contenu sponsorisé


Sujet: Re: HUMBLE.

Revenir en haut Aller en bas
 

HUMBLE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» humble salutation defenseur de l'Imperium
» Quelques figurines de mon humble Throng.
» - Poèmes - Quelques humbles vers....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: get ourselves back home :: manuscrits :: romans publiés-