AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 jules ♦ your lies are bullets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité


 Invité


Sujet: jules ♦ your lies are bulletsMar 18 Avr - 22:19

julianne delta hart

◆ shine bright like a diamond ◆



◆ 18/03/1995 - 21 ans
◆ En ville depuis 5 ans
◆ Américaine
◆ Etudiante en journalisme
◆ Célibataire
◆ Hétérosexuelle
◆ Bad Blood
◆ Nicola Peltz

entre les lignes

L'affaire : L’affaire a d’abord suscité chez Julianne une profonde indifférence. Celle qui submerge à la lecture de l’encadré des faits divers du journal local. Celle qui traduit l’abominable banalisation de la violence et du meurtre relayée par les médias et qui, au moyen d’une perfusion d’images choquantes, parvient à anesthésier la population. Puis peu à peu, elle a fini par devenir intriguée. Légèrement angoissée, mais pas assez pour sombrer dans la paranoïa. Pour le moment, l’affaire n’est pour elle qu’une série d’évènements tragiques qu’elle suit avec autant d’assiduité qu’une enquête dans True Detective. Le déclic n’a pas encore eu lieu, mais au fond d’elle une idée germe. Et son séjour dans les locaux de Fairhope News ne fera que l’inspirer davantage.

Caractère : La réputation de Julianne la précède. Digne héritière de sa mère, elle s’illustre avant tout pour sa verve et son bagou. Véritable pipelette, elle est de ces élèves insupportables qui monopolisent la parole et freinent le déroulement des cours. La faute également à une curiosité aiguisée, sans doute. Jules aime tout savoir, sur tout le monde. Mais elle ne prétend pas tout savoir. Une nuance sur laquelle elle aime insister. Lorsqu’elle a une idée en tête, difficile de l’en dissuader. Elle parviendra à ses fins, que ce soit à l’usure de ses interlocuteurs ou en usant de ses charmes. Résolue elle l’est, mais par ailleurs extrêmement directive. Elle apprécie que les choses soient faites à sa façon. Peut-être est-ce la raison pour laquelle elle compte souvent sur sa propre personne.

À savoir : son téléphone est greffé à sa main droite, elle possède une collection de pas moins de 20 000 selfies, elle est blacklistée de tous les magasins pour retours abusifs, elle a la manie de se recoiffer dès qu’elle croise son reflet, sa mémoire auditive dépasse l’entendement, elle a une certaine propension à se confier sous l’effet de l’alcool, elle prend des cours à l’American Self Defense Institute, elle rêve de voyager mais n’a jamais quitté l’Alabama



derrière l'écran

Pseudo : TiPiT (toujours Timba pour les intimes)
Âge : 24 ans
Déjà un compte ici ? : nope
Code du règlement : ok by Jesse
Où avez-vous connu le forum ? : grâce à Amelia
Un commentaire ? : j'ai terriblement honte d'avoir déserté,
d'autant plus que je n'ai aucune excuse. Mais à ma décharge ma fiche est déjà terminée à 95 %. J'espère que vous voudrez bien me reprendre  brille
Et du coup j'en profite pour dire ici que mon perso est inspiré de l'idée de l'étudiante en journalisme !

©️ potterbird
Revenir en haut Aller en bas

Invité


 Invité


Sujet: Re: jules ♦ your lies are bulletsMar 18 Avr - 22:20

once upon a book

◆ did she die or something? ◆


Julianne replia l’écran de son ordinateur portable dans un geste de désolation. Elle avait toujours une certaine propension à la théâtralité, même lorsque les caméras cessaient de tourner. Elle soupira et, comme dans ces moments de renoncement total, se laissa tomber sur le dos. Cette soirée réunissait tous les ingrédients de la déprime passagère : la pluie martelait sur la vitre de sa chambre de poupée et le silence s’était imposé avec un aplomb décuplé lorsque la voix de Lana Del Rey s’était brusquement évanouie. C’étaient souvent dans ces instants que cet instinct totalement absurde prenait le dessus. Celui qui vous intimait d’attiser votre mélancolie en écoutant une chanson triste ou, en l’occurrence, en vous remémorant des souvenirs douloureux couchés sur les pages d’un journal intime. La jeune femme avait renoncé depuis bien longtemps à se confier au papier. Cet exutoire était devenu obsolète depuis qu’elle avait monnayé son intimité contre des centaines d’abonnés sur Instagram. Elle ne s’en n’était jamais débarrassée pour autant. Relique du passé,  il était précieusement dissimulé entre sa tête de lit et le traversin sur lequel elle avait longtemps déposé ses larmes. Il lui rappelait avec amertume l’adolescente qu’elle était. Mal dans sa peau, malheureuse et maltraitée.

12 mars 2010
Baker High School, Mobile (AL)

La journée fut de nouveau longue et éprouvante. Malgré les écouteurs vissés dans les oreilles et l’émotion contraire de ma playlist, la brutalité autour de moi me frappait. Elle me frappait visuellement tout d’abord, et me frôlait sans arrêt.  Sans jamais me toucher. Et je n’arrive toujours pas à savoir si cette proximité indifférente est un bien ou un mal. Elle me ramène à mon statut de fantôme et j’ai l’impression qu’au fond cette douleur est bien plus lancinante qu’un coup décoché par inadvertance – ou pas. J’erre comme à mon habitude dans les couloirs du lycée. J’ai salué Maria à la cafétéria, qui m’a servi avec générosité avant de me regarder m’éloigner d’un air préoccupé et compatissant. Elle savait où je me dirigeais, comme tous les midis. Mon exil personnel. Je crois qu’une partie de moi sait que je m’impose seule cet isolement, mais se rassure de voir que personne n’est là pour y mettre un terme. Finalement, la brute c’est peut-être moi.


L’encre avait bavé au coin de la page. Le témoin d’une époque que Jules aimait se remémorer avec un certain masochisme. C’était au-delà de l’apitoiement. C’était un secret enfoui. Et c’était le seul lien qu’elle entretenait avec son ancienne vie.
Face à la détresse de leur fille, les parents de Julianne avait décidé de déménager peu de temps après. Elle avait dû subir l’indifférence de ses camarades jusqu’à la fin de l’année scolaire et avait empaqueté sa solitude dans des cartons. Son frère Nolan n’avait pas bronché, malgré sa popularité relative au lycée. Il allait quitter le domicile familial de toute manière pour étudier l’art à New-York. Du moins c’était son projet.  En dépit de leur statut modeste, les parents de Jules avaient rapidement repris leurs activités à Fairhope. Sa mère, coiffeuse, avait trouvé un job sur Fairhope Avenue où elle pouvait continuer d’exercer son bagou. Quant à leur père, il avait à peine eu le temps de faire ses preuves dans la fonderie de Daphne qu’un dramatique accident le cloua dans son rocking chair. Pour pallier à l’inactivité de leur paternel, qui passait ses journées à s’abreuver de bière sur le perron, Nolan avait sacrifié ses études et ses économies, qu’il prévoyait secrètement de léguer à sa sœur. Pendant ce temps, Jules avait redoublé d’efforts pour se construire une nouvelle identité. Avec un peu de recul, elle aurait pu se sentir égoïste, mais son parcours avait fait la fierté de sa famille.

Fairhope éveilla en elle la fibre artistique qui avait également contaminé son frère, mais qui de toute évidence avait sauté une génération. Elle qui s’était toujours donné un mal fou à éviter son reflet avait pris son courage à deux mains et s’était exposée à la vue de tous. Elle s’était imposée même. Son vlog avait passionné autant que fasciné. L’adolescente marginale était devenue une It Girl sur les réseaux sociaux.

~~~~

Marisa Davis avait un côté Miranda Priestly… le charisme en moins. Sur le papier, Jules trouvait son tempérament assez divertissant, mais la vérité était qu’il mettait sa patience à rude épreuve. Elle qui avait mis des années à mettre le grappin sur son égo était dorénavant forcée de ravaler sa fierté pour rester dans les bonnes grâces de la diva de Fairhope News. Elle bénissait désormais le lycée de l’avoir conditionnée à la dure réalité de l’ascension sociale et professionnelle. Partie en bas de l’échelle, elle était mieux placée que quiconque pour savoir que la réussite n’était qu’une succession de rencontres plus ou moins fortuites et de sourires hypocrites.
Jules n’avait pas volé ce stage dans les studios de la ville. A défaut de faire jouer son réseau, elle avait joué de ses charmes. Mais elle avait surtout fait montre de son talent, avec peut-être plus d’application qu’on en mettait dans une candidature pour la fac du coin. Depuis des années, Julianne entretenait sa réputation sur les réseaux sociaux. Une réputation qu’elle avait construite à l’époque du lycée, en troquant l’intimité d’un journal contre l’exposition d’une caméra. Paradoxalement, elle s’était surprise à se livrer avec une certaine facilité. La vidéo avait le don de sublimer. Montage, retouches, éclairage. Autant de subterfuges qui ne trompaient pas le miroir. Pour la première fois Julianne avait eu l’impression de se voir à travers le regard des autres et avait levé le voile de son propre jugement. Elle avait apprécié son reflet. Et elle l’avait partagé avec des dizaines, puis des centaines de personnes. D’abord moquée, elle fut par la suite admirée.

Mais plus rien ne comptait désormais. Accroupie sous son bureau, Jules recueillait les feuilles que Marisa avait balayées d’un soupir. Ce même soupir dont elle usait dans n’importe quelle situation, et qui lui rappelait non sans agacement le hochement d’épaules des gens indécis. Ce geste qui voulait dire à la fois oui, non et peut-être. La sonnerie du téléphone retentit et lui arracha un sursaut incontrôlé. Sa tête cogna inévitablement sur le contreplaqué du bureau, et pendant ce bref instant elle oublia les vociférations de Marisa lui sommant de décrocher. A tous les coups c’était elle qui appelait pour lui signifier que son thé avait refroidi. C’est ce qui arrive quand on passe des heures à se repoudrer les nez dans les toilettes, aurait aimé pouvoir rétorquer Jules. Mais elle prenait sur elle et se délectait par la suite des rares accès de bonne humeur de son mentor, qui dans un élan de sympathie daignait la laisser l’accompagner sur une zone de tournage. Julianne la soupçonnait de la faire uniquement pour s’octroyer une spectatrice de plus, mais chacune y trouvait son compte.

« Jennifer ! » bêla-t-elle en levant les bras d’un geste affolé. Elle se faisait un malin plaisir à ne jamais retenir son prénom. Après tout elle n’était bonne qu’à lire un prompteur. « Il y a eu une échauffourée au cimetière. File-moi mon manteau et magne-toi de nous suivre. » Il fallut quelques secondes à la jeune stagiaire pour que l’information monte au cerveau. Elle était restée abasourdie d’entendre Marisa utiliser le mot échauffourée comme s’il faisait véritablement partie de son vocabulaire. Ce fut seulement lorsque la diva disparut au détour d’un couloir qu’elle s’empressa de lui emboîter le pas.
Sa première scène de crime. Elle ne manquerait ça pour rien au monde.


Revenir en haut Aller en bas


avatar

◆ Manuscrits : 4795
◆ Arrivé(e) le : 05/08/2015
◆ Âge : 24
◆ Assoc. des Victimes : Membre
◆ Métier : Elève policière
◆ Points : 1196
◆ DC : Aiden, James, Sean, Charlie, Nathan
◆ Avatar : Willa Holland


Sujet: Re: jules ♦ your lies are bulletsMar 18 Avr - 22:52

Bienvenue à nouveau ! hiii hiii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t248-whirlwind

bad blood - génie de la cb

avatar

◆ Manuscrits : 2298
◆ Arrivé(e) le : 13/11/2016
◆ Âge : 46 ans
◆ Métier : ancien médecin légiste
◆ Points : 1962
◆ DC : Emily
◆ Avatar : Jon Hamm


Sujet: Re: jules ♦ your lies are bulletsMar 18 Avr - 22:54

Re-bienvenue ^^

J'ai adoré la partie histoire ! :wow: Tout l'essentiel est dit et très bien amené.
En espérant que tu t'amuseras bien parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t884-seth-coleman#28384

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 504
◆ Arrivé(e) le : 15/02/2017
◆ Âge : 34 ans
◆ Métier : Journaliste pour le Fairhope Tribune (aux bords du licenciement)
◆ Points : 224
◆ DC : n/a
◆ Avatar : Ben Barnes


Sujet: Re: jules ♦ your lies are bulletsMer 19 Avr - 0:41

Timboulette, je suis trop contente que tu fasses réapparition sur le forum brille Garde-moi une place dans tes liens (je te prends d'assaut, sinon cri). Courage pour les finitions ! hero

_________________

LIABILITY
They say, "You're a little much for me, you're a liability, you're a little much for me". So they pull back, make other plans, I understand, I'm a liability. Get you wild, make you leave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t945-oscar-gold-jewelry-shining-so-bright-strawberry-champagne-on-ice#31276

fonda - lost in the fire

avatar

◆ Manuscrits : 6621
◆ Arrivé(e) le : 15/03/2015
◆ Âge : 32 ans
◆ Décédé le : 3 Mars 2016, suite à une altercation avec les forces de police
◆ Métier : ancien biographe et parolier puis secrétaire
◆ Points : 720
◆ DC : Adam,Pete,Micha & Tutur
◆ Avatar : Tree Pace


Sujet: Re: jules ♦ your lies are bulletsMer 19 Avr - 1:30

brille brille brille
Welcome back, ravi de te voir à nouveau dans le coin ^^
Évidemment qu'on veut toujours de toi, on se prend pas la tête ici alors tu reviens quand tu veux :luv:

N'hésite pas si tu as la moindre question dans tous les cas, et bon courage avec la fin de ta fiche :yes:

Encore bienvenue dance2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t83-i-slithered-here-from-eden http://potterbird.livejournal.com

bad blood - we live here

avatar

◆ Manuscrits : 1822
◆ Arrivé(e) le : 13/11/2016
◆ Âge : 28 ans
◆ Assoc. des Victimes : Membre
◆ Métier : Professeure des écoles (5th grade)
◆ Points : 1932
◆ DC : Caroline R. Walker
◆ Avatar : Margot Robbie


Sujet: Re: jules ♦ your lies are bulletsMer 19 Avr - 10:05

Re bienvenue mon petit excited
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t885-amelia-j-williams-diamond-heart#28183 https://scarjohnsson.tumblr.com/


avatar

◆ Manuscrits : 2364
◆ Arrivé(e) le : 12/04/2015
◆ Âge : 28 ans
◆ Métier : détective, promu en décembre 2015
◆ Points : 237
◆ DC : Désirée, Ruby, Jonathan, Jacob, Eva & Simon
◆ Avatar : Jesse Williams


Sujet: Re: jules ♦ your lies are bulletsMer 19 Avr - 13:30

re-bienvenue sur le forum bounce

_________________
"Trouble on my left, trouble on my right, I've been facing trouble almost all my life... My sweet love, won't you pull me through?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t80-dear-old-world-is-it-too-late-to-get-a-refund http://aesthetics-blue.tumblr.com/

Invité


 Invité


Sujet: Re: jules ♦ your lies are bulletsJeu 20 Avr - 5:26

Merci, vous êtes tous adorables smack
Revenir en haut Aller en bas


avatar

◆ Manuscrits : 3920
◆ Arrivé(e) le : 03/09/2015
◆ Âge : 28 ans
◆ Métier : Lieutenant de police
◆ Points : 4220
◆ DC : Sacha
◆ Avatar : Kate Mara


Sujet: Re: jules ♦ your lies are bulletsJeu 20 Avr - 22:56

Re-Bienvenue :)
Ce choix d'avatar excited

_________________


Shandra O. SarmoiseLieutenant de Police
Je suis ici depuis mon enfance, et je vois bien que ma ville autrefois calme, n'est plus le même havre de paix qu'autrefois. La faute à ce poète de malheur. Serais-je celle qui réussira à lui mettre la main dessus ? Je ne sais pas, mais j'ai déjà passé trois ans de ma vie à lui courir après, je suis prête à faire encore bien plus même si cela doit me ronger jusqu'à l'os.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t299-shandra-olivia-sarmoise-is-here

Invité


 Invité


Sujet: Re: jules ♦ your lies are bulletsVen 21 Avr - 22:14

Merci Shandra bigcoeur
Revenir en haut Aller en bas

fonda - lost in the fire

avatar

◆ Manuscrits : 6621
◆ Arrivé(e) le : 15/03/2015
◆ Âge : 32 ans
◆ Décédé le : 3 Mars 2016, suite à une altercation avec les forces de police
◆ Métier : ancien biographe et parolier puis secrétaire
◆ Points : 720
◆ DC : Adam,Pete,Micha & Tutur
◆ Avatar : Tree Pace


Sujet: Re: jules ♦ your lies are bulletsLun 24 Avr - 1:58

brille brille brille J'ai beaucoup aimé ta fiche, vraiment très agréable à lire, absolument rien à redire, c'est parfait :wow: :wow:

Juste un petit détail sur la fin, quand tu dis que Julianne se rend sur sa première scène de crime au cimetière - il ne s'agit pas d'un crime du Poète mais d'un débordement avec la police ; juste histoire d'être sûr qu'on est tous sur la même longueur d'ondes et qu'on parle tous de la même chose, au cas où tu voulais qu'elle couvre un meurtre lié au Poète zen Je ne sais pas si ce que je dis est très clair oopsie

Dans tous les cas, je te souhaite officiellement la bienvenue parmi nous :luv: hug xoxo


congratulations !



Félicitations, te voilà officiellement validé(e) ! Tu vas donc pouvoir déambuler dans les rues de la ville comme bon te semble. Sauf si tu crains de tomber sur une plume particulièrement... Inspirée.

Mais puisque tu respires encore, il est temps de t'occuper de toute la paperasse un peu ennuyeuse auprès des autorités locales. Ainsi, tu peux commencer par recenser ton métier avant de te trouver un logement.

Tu peux ensuite ouvrir ton répertoire afin de créer des liens avec les autres personnages ou poster dans les demandes de rp pour te trouver un premier partenaire de jeu.

Si tu as été validé(e) avant le 15 du mois en cours, sache qu'il faudra également songer à te recenser pour ce mois-ci.

Dans tous les cas, le staff reste à ta disposition pour la moindre question et te souhaite de passer d'agréables moments sur le forum.

N'oublie pas de rester sur tes gardes... Sait-on jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldwillreadyou.forumactif.org/t83-i-slithered-here-from-eden http://potterbird.livejournal.com

Invité


 Invité


Sujet: Re: jules ♦ your lies are bulletsLun 24 Avr - 19:11

Yay merci beaucoup bounce

Nan t'as bien raison de préciser. Mais c'est bien ce que j'avais compris je te rassure huhu c'est juste qu'à ce moment-là Julianne n'a pas toutes les infos et que pour elle ça reste une scène de crime, quelle qu'elle soit !
Revenir en haut Aller en bas
 

jules ♦ your lies are bullets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Trophée Jules Verne (VR)
» Planète Aotearoa (Jules Verne et les Roues en folie)
» Homélies
» TOUR DU MONDE VIRTUEL DE MALPARTIE, sur les traces de Jules Verne
» DBP de Jules Roy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: in the den :: archives :: manuscrits abandonnés-